Traduit par Résistance 71

Aujourd'hui, le continent américain célèbre un homme qui a commis un esclavage obscène et inhumain, le viol et le génocide à grande échelle, comparable à ce qu'après lui, fit un Adolf Hitler. Indian Country Today Media Network fait la liste de quelques unes des cruautés les plus innommabales perpétrées par Christophe Colomb, infligées aux habitants des îles Caraïbes où il arriva.

1. Il fit couper les mains d'environ 10 000 autochtones sur ce qui est aujourd'hui Haïti (Hispañola) et la république Dominicaine. Colomb obligea tout indien Taino de 14 ans et plus de lui fournir "une cloche à faucon" d'or tous les trois mois. (NdT: les cloches à faucons étaient de petites cloches utilisés dans la chasse fauconière. Colomb fit distribuer des cloches aux indiens, car ceux-ci devaient remplir une cloche de poudre d'or tous les trois mois faute de quoi...) Ceux qui ne lui fournissait pas leur quota d'or étaient punis en "ayant leurs mains coupées et laissés mourir d'hémorragie", rapporta le fils de Colomb Fernando.

2. Colomb faisait punir les petites offenses à sa loi draconienne en faisant couper le nez et les oreilles des indiens.

3. Colombus combattit la résistance à sa tyrannie en faisant lâcher des chiens de chasse sur les Indiens, qui étaient déchiquetés vivant. Des gens furent "mangés vivants" et "20 chiens de chasse furent lâchés et commencèrent à immédiatement déchiqueter les Indiens", écrivit l'historien espagnol et prêtre catholique Bartolomé De La Casas, qui fut le témoin direct et oculaire de ce carnage.

4. Colomb et ses hommes chassaient les Indiens pour le sport et utilisaient les cadavres comme nourriture pour chiens. Si les chiens avaient faim, "Des bébés Arawak étaient tués pour les nourrir", rapporta De las Casas.

5. Colomb fut un précurseur de la traite d'esclaves trans-atlantique. Alors qu'il exterminait une race complète en Haïti et en République Dominicaine, il commença également à enlister les Indiens des autres îles. Il les envoyait également en Europe comme esclaves. Un grand nombre d'Indiens moururent durant les traversées, tant et si bien que les Espagnols se tournèrent vers l'Afrique pour les esclaves. Le fils de Colomb fut en charge du premier échange d'esclaves de l'Afrique vers les Caraïbes en 1505.

6. Colomb encouragea ses hommes à violer les femmes autochtones aussi jeunes que dès l'âge de 9 ou 10 ans.

Dans un évènement particulièrement bien documenté, Colomb donna une jeune indienne adolescente à son homme d'équipage Miguel Cuneo, lorsqu'ils s'en retournèrent en Espagne. Elle "résista de toutes ses forces" à ses tentatives de la posséder sexuellement, alors "il la fouetta sans pitié et la viola".

7. Colomb ordonnait à ses hommes de "couper les jambes des enfants qui se sauvaient afin de tester l'aiguisage de leurs lames", d'après le rapport de De Las Casas. Les envahisseurs "grillaient" aussi les enfants "à la broche" et "hâchaient les enfants et les démembraient".

References: Phillymag.com, Washington Post, University of North Carolina, L'holocauste américain: Christophe Colomb et la conquête du Nouveau Monde: démythifier une légende.