Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source

 

© Inconnu

« J'ai vu Joseph Ratzinger assassiner une petite fille » : Mrs Toos Nijenhuis des Pays Bas, témoin oculaire en 1987 d'un sacrifice rituel qui confirme les faits relatés.

Une nouvelle preuve de la culpabilité du Vatican qui accélère les politiques Italiens à conduire le Pape Francis devant un prochain Tribunal de Droit Coutumier dont l'instruction du dossier est annoncé. La Papauté opère des représailles par des «opérations crapuleuses obscures» contre l'ITCCS.
Les toutes dernières informations en résumé et la mise à jour depuis le siège de l'ITCCS à Bruxelles.

Lundi 28 octobre 2013

La procédure criminelle d'un nouveau Pape est devenue presque une réalité ce mois ci, car les politiciens italiens ont accepté de travailler avec l'ITCCS dans une procédure de Droit Coutumier contre la papauté pour l'hébergement d'un fugitif recherché par la justice : le démissionnaire Pape Benoît, Joseph Ratzinger.

L'accord intervient après qu'un nouveau témoignage confirme l'implication de Ratzinger dans un sacrifice rituel d'enfant aux Pays-Bas en Août 1987.

« J'ai vu Joseph Ratzinger assassiner une petite fille dans un Château Français à l'automne 1987, relate le témoin, qui était un participant régulier dans un culte rituel de torture et d'assassinat d'enfants ».

« C'était affreux et horrible, et cela n'a pas seulement eu lieu une fois. Ratzinger participait souvent. Lui et le (Cardinal Catholique Hollandais) Alfrink et (le fondateur du Bilderberg) : le Prince Bernhard étaient parmi les hommes les plus importants qui participaient. »

Ce nouveau témoin confirme les faits relatés par Toos Nijenhuis, une femme hollandaise qui a témoigné publiquement le 8 mai dernier avoir vu de ses yeux des faits similaires de crimes impliquant Ratzinger, Alfrink et Bernhard.

Voici le témoignage qui date du mois de Mai de cette victime:

Juste après sa démission historique du 11 février 2013, Joseph Ratzinger a été inculpé de crimes contre l'humanité le 25 février 2013 par le Tribunal International de Droit Coutumier basé à Bruxelles, et un mandat d'arrêt international a été émis à son encontre. Depuis lors, il est en cavale contre l'arrestation dans la Cité du Vatican depuis le décret du présent Pape Francis.

La mise à jour de cet élément met en évidence la complicité du Vatican dans l'assassinat d'enfants, accélérant l'accord d'un groupe de politiciens Italiens travaillant avec l'ITCCS pour conduire un procès dans un Tribunal de Droit Coutumier, contre la Papauté actuellement représentée par le pape Francis, Jorge Bergoglio, et d'avoir hébergé Ratzinger complice de ses propres crimes de guerre. Les politiques ont négocié des rapprochements avec l'ITCCS et leurs représentants depuis le 22 septembre dernier.

« Nous envisageons de réviser et pourquoi pas d'abroger le Traité de Latran de notre pays avec le Vatican, dont les actions offrent un refuge aux violeurs d'enfants, ce qui assurément confirme la définition d'organisation criminelle transnationale selon le droit International » a indiqué le porte parole d'un des politiciens.

En réponse, et durant la semaine du 7 octobre lorsque ces nouvelles allégations ont été mises à jour, le Vatican a commencé une série d'attaques contre les groupes ITCCS en Europe qui travaillent sur les dossiers et documents impliquant des cultes et rituels meurtriers de l'église.

Des sabotages ont été organisés et payés contre l'ITCCS travaillant en Hollande et en Irlande durant la semaine et le 14 octobre le site web principal ITCCS a été détruit par les mêmes saboteurs.

Nos sources politiques à Rome ont révélé que ces attaques ont été payées et coordonnées à travers l'Office au Vatican, l'agence d'espionnage connue en tant que « la Sainte Alliance » ou l'Entité, et leur bureau affilié «d'Opérations Crapuleuses » le Solidalitium Pianum établit à Rome en 1913. Ils ont impliqué également les agents du Nonce Apostolique de Hollande, l'Archevêque André Dupuy qui avait des contacts directs avec les saboteurs, « Mel et Richard Ve » et avec l'Archevêque de Dublin, Diarmuid Martin qui a payé des dessous de table pour interrompre le travail de l'ITCCS en Irlande.

De toute évidence, le Vatican panique. C'est un bon indicateur a commenté le secrétaire du terrain du Tribunal d'ITCCS Kevin Annett aujourd'hui depuis New York City.

La marée politique est montée contre l'église et il n'est plus possible pour les assassins d'enfants en robe de se cacher derrière le Traité de Latran. Et dans ces convulsions mortelles la hiérarchie de l'église utilise ses méthodes mensongères et de désinformations pour détourner l'attention du public de leur propre culpabilité criminelle.

En réponse à ces dernières nouvelles et au renouvellement d'attaques de son travail, la direction générale d'ITCCS de Bruxelles aujourd'hui a fait l'annonce suivante aux médias et leurs agences affiliées dans près de 26 pays :

1 - Durant le mois de novembre, notre réseau va organiser une conférence de presse mondiale à Rome avec les politiciens Italiens pour annoncer une nouvelle phase de notre campagne d'information afin de destituer le pouvoir séculaire du Vatican. Cette campagne inclura le lancement d'une nouvelle procédure en justice selon le Droit Coutumier contre l'actuel Pape Francis et ces agents pour complicité dans des crimes contre l'humanité, cultes et rituels meurtriers.

2 - Pour préserver ces efforts, notre principal site internet www.itccs.org a été ré-ouvert et protégé selon de nouvelles procédures de sécurité. De plus, dorénavant toutes les sections d'ITCCS exerceront selon une charte officielle que tous ces membres doivent signer et inscrire une déposition. Une copie de cette charte sera mise en ligne sur itccs.org et sera destinée à toutes nos sections.

3 - Pour les informations, notre précédent site web télévisuel sur www.itccs.tv est compromis et saisi par des opérateurs payés et reconnus sous les pseudonymes « Mel et Richard Ve », qui agissent de façon délibérée de manière à obscurcir le travail de l'ITCCS et la réputation de Kevin Annett, notre secrétaire sur le terrain. Ni « Mel et Richard Ve » ni itccs.tv ne sont affiliés ou représentent l'ITCCS.

Jorge Bergoglio (pseudonyme Pape Francis) et les autres officiels du Vatican font l'objet d'une instruction criminelle pour des infractions atroces impliquant le trafic, la torture et l'assassinat d'enfants. Nous déconseillons à toute personne de soutenir Bergoglio et ses agents sous peine de condamnation sommaire pour participation à une conspiration criminelle prouvée émanant de la Curie et de l'Office Romain du Pontife.

S'il vous plaît restez alerte pour de prochaines nouvelles et poursuites.

Ce communiqué d'information a été initié le 28 octobre 2013, par la direction générale du Tribunal International Contre les Crimes de l'Eglise et de l'Etat à Bruxelles, Belgique.

Pouvons-nous encore avoir un doute sur les "8 rois" rois évoqués dans le livre de l'Apocalypse de Jean

 

Apocalypse 17:10

Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps.
cinq sont tombés ( Pie 11, Pie 12, Paul 6, Jean 23, Jean-Paul 1) un existe (Jean Paul 2) l'autre n'est pas encore venu (Benoît 6) , et  quand il sera venu, il doit rester peu de temps.

cinq sont tombés ( Pie 11, Pie 12, Paul 6, Jean 23, Jean-Paul 1) un existe (Jean Paul 2) l'autre n'est pas encore venu (Benoît 6) , et quand il sera venu, il doit rester peu de temps.

Tag(s) : #SUR LES PAS DU 8e ROI