Depuis 2004, le nombre de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté n'a cessé d'augmenter.
Le pourcentage de personnes vivant sous le seuil de pauvreté en France atteignait 14,3%, soit 8,7 millions de personnes fin 2011, le taux le plus haut depuis 1997.

L'évolution de la pauvreté en France suit une tendance "très préoccupante", selon l'ex-secrétaire général du syndicat CFDT François Chérèque. Son rapport a été remis au Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Fin 2011, le pourcentage de personnes vivant sous le seuil de pauvreté atteignait 14,3%, soit 8,7 millions de personnes.

Dans ce document remis jeudi au Premier ministre, l'ex-syndicaliste, aujourd'hui membre de l'Inspection générale de l'action sociale, évalue les résultats d'une année de plan contre la pauvreté. Il fait état d'une "forte mobilisation" des acteurs concernés et d'une appréciation "globalement positive" de la mise en oeuvre d'un plan décidé début 2013 et qui prévoit une soixantaine de mesures. Ce plan met l'accent sur la prévention, l'accompagnement, l'insertion et la gouvernance.

La mise en oeuvre de ce plan "est à ce stade globalement satisfaisante" mais "les avancées sont inégales" et "des évolutions sont nécessaires", selon M. Chérèque. Si les chiffres les plus récents datent de 2011, la situation de la pauvreté se dégrade en France, notamment sous l'effet de la conjoncture économique.