La présence des nuages noctulescents, ces formations atmosphériques qui brillent la nuit, s'est accrue entre 2002 et 2011. Si les causes précises de ce phénomène ne sont pas connues, les chercheurs pensent qu'il pourrait être causé par les changements climatiques en cours. Crédits : Martin Koitmäe
 

Les nuages noctulescents, ces formations nuageuses qui présentent la caractéristique de briller durant la nuit, sont de plus en plus nombreux dans le ciel. Les causes de ce phénomène demeurent obscures, même si les chercheurs pensent qu'il pourrait être lié aux changements climatiques en cours.



Entre 2002 et 2011, les apparitions de nuages noctulescents se sont faites de plus en plus fréquentes, révèle une étude publiée le 18 mars 2014 dans la revue Journal of Geophysical Research.



Les nuages noctulescents ? Également appelés nuages polaires mésosphériques, les nuages noctulescents sont les formations atmosphériques les plus hautes de l'atmosphère terrestre : ils sont situés dans la mésosphère, à une altitude avoisinant les 80 km. Leur principale caractéristique est... qu'ils brillent la nuit. En effet, du fait de leur grande hauteur, ils peuvent être éclairés par le soleil « par en-dessous », c'est-à-dire lorsque celui-ci a disparu derrière l'horizon.
 


Pour parvenir à ces conclusions, chercheur en sciences de l'atmosphère américain James Russell (Université Hampton en Virginie, États-Unis) et ses collègues ont combiné un grand nombre de données. En effet, ils ont utilisé des mesures provenant de sources aussi variées que la mission spatiale TIMED (Thermosphere Ionosphere Mesosphere Energetics and Dynamics), la mission AURA, des données qu'ils ont ensuite recoupé avec un modèle informatique développé par le climatologue américain Mark Hervig, co-auteur de l'article.



Et ce n'est pas tout, car ce modèle informatiquea été testé en comparant ses résultats avec les observations réalisées par le satellite suédois ODIN lancé en 2001, ainsi que le satellite américain STPSat-1 (Département américain de la Défense).
 


Résultat ? Les auteurs de l'étude ont constaté que la présence des nuages noctulescents s'était accrue entre 2002 et 2011, principalement dans les régions du globe situé entre 40 et 50° de latitude nord (dont la France fait partie).

Comment expliquer cette augmentation de la présence des nuages noctulescents dans le ciel ? À l'heure actuelle, David Russell et ses collègues n'ont pas d'explication précise à fournir. Toutefois, ils font l'hypothèse que les changements climatiques en cours sont probablement impliqués dans ce phénomène.

En attendant, si ce résultat suscite bien évidemment des interrogations, gageons qu'il fera la joie des photographes...

Ces travaux ont été publiés le 18 mars 2014 dans la revue Journal of Geophysical Research, sous le titre "Analysis of northern midlatitude noctilucent cloud occurrences using satellite data and modeling" .

 

Via : SOTT