Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Via : Blog de Michelle d'Astier

michelledastier.com

 

51WTFAQN7ZL._

 

Article proposé par Michèle H

Livre à lire
Le jeûne : votre parcours santé

 

 

A partir de son expérience ainsi que celle des autres, tout en étant guidée par des considérations médicales et spirituelles de bon sens, Lee Bueno-Ahuer traite plusieurs questions sur le jeûne, dont:
- qui devrait jeûner et ne devrait pas ;
- les différentes manières de jeûner ;
- comment commencer et finir un jeûne ;
- la différence entre le jeûne et l’inanition ;
- les médicaments par rapport au jeûne ;
- le traitement des maladies graves ;
- jeûner pour une meilleure longévité.

 

En lisant ce livre, vous découvrirez de quelle manière étonnante Dieu a prévu que, durant un jeûne, notre corps soit rétabli et notre esprit relevé.

 

LE JEÛNE votre parcours-santé

Lee BUENO-AGUER

« C’est très grave ! »

Ce lundi matin, je n’étais assurément pas à l’endroit – ou dans la situation ! que je préfère. Le corps aussi tendu qu’une corde raide, j’essayais de me caler dans le fauteuil en cuir noir usagé du dentiste. Je m’agrippais si fort aux accoudoirs que mes mains étaient toutes blanches. Je souffrais le martyre. Le Dr Garcia m’avait injecté quatre doses de novocaïne et n’osait pas en donner plus. Pendant ce temps, la douleur élançait en bas du côté gauche de ma mâchoire, jusque dans mon cou. Le Dr Garcia a passé deux heures à fraiser, nettoyer, obturer. Quand elle a eu enfin terminé, elle m’a donné un autre rendez-vous pour son cabinet de Tijuana et j’ai repris la route pour rentrer chez moi, en Californie du Sud.

Pendant le trajet, l’anesthésie à la novocaïne perdit peu à peu son efficacité et la sensibilité revint dans mes mâchoires, mes lèvres et la partie gauche de mon nez. Depuis des années je ne pouvais plus mâcher normalement de ce côté-là. Le dentiste avait fait de son mieux pour sauver la dent gravement abîmée. Bientôt j’allais savoir si elle avait réussi.

« Espionner le pays »

…….., je décidai de rechercher un avis professionnel. Je déciderai plus tard ce qu’il convenait de faire. Pendant cette longue nuit de désarroi où il fallut prendre une décision, mes pensées se tournèrent vers la Bible. Avant que les Israélites n’entrent en Canaan, ils envoyèrent des espions en avant pour  » examiner le pays  » (Josué 2:1).

« Un terrible diagnostic »

Le Dr Davis énonça sans ménagement un diagnostic « Vous avez une vascularité rhumatoïde » ….
Ce que vous avez est incurable. À n’importe quel moment vous pourriez avoir une crise cardiaque ou une attaque, qui – si vous survivez – pourrait engendrer une sénilité précoce.

……… Avant de quitter le cabinet du Dr Davis, son assistant attira mon attention sur mes yeux gravement injectés de sang.

 » Vos veines sont enflammées et gonflées jusqu’à dix ou quinze fois leur taille normale » expliqua l’assistant du Dr Davis.  » Ceci empêche le sang de circuler correctement. La condition est très proche d’un homme en état d’ébriété dont les veines se contractent anormalement sous les effets toxiques de l’alcool. Ceci empêche l’écoulement du sang, le forçant à se répandre dans les yeux. Dans votre cas, l’inflammation pourrait facilement vous rendre aveugle. « 

Je remerciai le Dr Davis et son assistant, leur disant que j’avais une grande foi dans une alimentation saine, le jeûne, et même les miracles ! Je quittai le bureau et fermai doucement la porte derrière moi. Tandis que je marchais vers ma voiture, je me murmurais à moi-même,

«  Tu voulais un diagnostic ? Eh bien, tu l’as ! « 

« Stratégie pour guérir »

Alors je me rappelai ce que j’avais dit au Dr Davis en quittant son bureau le jour du diagnostic. M’efforçant de rejeter l’esprit de ‘maladie incurable’ qu’il prophétisait sur moi, j’avais essayé de me donner du courage en proclamant que je croyais aux bienfaits du jeûne et d’une alimentation saine. Et soudain, je sus que je venais de trouver ce qui manquait à ma stratégie pour guérir – le jeûne !

 » Est-ce que je crois vraiment tout ce que j’ai appris sur le jeûne ? «  me demandai-je. J’avais déjà jeûné plusieurs fois cette année-là et j’avais expérimenté la guérison. Après avoir jeûné et m’être faite soigner, je me demandais comment une maladie aussi grave – causée soi-disant par une allergie – avait pu m’handicaper à ce point.

 » Si je crois vraiment ce que j’ai appris au sujet du jeûne – et je le crois – le moment est venu d’en faire la démonstration ! «  me répondis-je. Si je croyais en la Bible et la guérison divine, c’était le moment de devenir le vivant exemple de toutes ces promesses, également. Je savais que la guérison physique et la guérison spirituelle iraient de pair pour guérir cette maladie soi-disant ‘incurable’.

Je ne m’étais jamais autant sentie sur la bonne voie et autant encouragée dans le Seigneur qu’à ce moment-là – alors que les médecins m’auraient fait préparer mon cercueil !

Après cette séance de question-réponse avec moi – même, je savais ce que j’avais à faire – trouver un endroit où je pourrais sans risque et confortablement entreprendre un jeûne. Et c’est exactement ce que j’ai fait.
…..

Témoignage du traducteur Christophe Gilbert

Interview réalisée par Helmut Klaes/ extrait du magazine VOIX du FGBFMI n° 4/2002

 

 

Pourquoi jeûner ?

 

1. Pourquoi jeûnes-tu ?

J’ai développé une pratique de jeûne au cours des 7 dernières années, alors que j’avais découvert une foi vivante en Jésus-Christ il y a 14 ans. Je dois dire que dans un environnement hostile à l’Évangile, au travail comme en famille, sans parler des média et des loisirs, mon engagement chrétien commençait à s’émousser. Ma vie a basculé, 7 ans auparavant, avec la perte brutale de mon travail, créant un besoin de rechercher dans la prière la volonté de Dieu dans ma vie et de lutter contre des ennuis de santé. Au cours d’une convention FGBFMI aux Caraïbes, j’ai participé à un atelier sur le jeûne, animé par un Américain, qui faisait référence à un ouvrage remarquable sur la question. J’ai commencé à faire une expérience de jeûne prolongé, qui a eu un impact considérable sur ma vie et tout mon être. C’est la conjugaison d’un problème de santé récurrent depuis longtemps et d’une soif spirituelle qui m’a conduit à expérimenter les bienfaits du jeûne sur ma santé physique mais également psychique avec une guérison intérieure et surtout spirituelle, avec une nouvelle dimension d’intimité avec la trinité divine, son amour et sa Parole.

 

2. Quels sont les effets du jeûne sur toi ? Y a-t-il des résultats tangibles ?

Le premier résultat est la paix de tout mon être, corps âme esprit, mais chaque jeûne commence par une phase d’agitation, où tout l’être tend vers la paix en question, avec des manifestations physiques et psychiques pas très agréables, comme si une sorte de décantation des toxines s’opérait progressivement. Je peux poursuivre mon travail ( je travaille à la maison), à condition d’accorder le repos nécessaire à mon organisme; en revanche, j’évite tout rendez-vous professionnel ou autre, je sors volontiers, de préférence seul, pour me promener dans la nature. C’est l’occasion de faire le point sur une situation vécue, de régler des crises, de mettre ses affaires en ordre, comme la Parole nous y invite, en fonction de ce que le Saint Esprit met en lumière. Par le jeûne et la prière, j’ai pu cerner puis réduire très fortement les douleurs liées à un problème d’arthrose. Je n’ai pas connu une guérison radicale, mais je ne souffre quasiment plus et le jeûne m’a permis de comprendre la cause du problème.

 

3. Combien de temps jeûnes-tu à chaque fois ?

Je jeûne 3 jours par mois, ce qui correspond sans le faire exprès à la dîme du temps mais aussi au temps de la mort et de la résurrection de Jésus. J’ai dû faire des périodes progressives d’apprentissage, un jour puis deux, puis trois, puis cinq, puis sept avec des jus de fruits au début pour ralentir les maux de tête. J’ai jeûné 3 jours sans eau (jeûne d’Esther), 14 jours avec de l’eau et 21 jours avec jus de fruits et soupe de légumes ( jeûne de Daniel). Il est important de préciser que les jeûnes prolongés ne sont jamais des records à battre, mais ils sont vécus sous la conduite du Saint Esprit, qui met à coeur à l’avance, le mode, la durée et même l’emplacement dans mon calendrier. La pratique peut se révéler difficile au début par manque d’habitude, mais il faut se laisser conduire par le grand Médecin, qui connaît nos besoins.

 

4. Comment se déroule le jeûne ?

Je fais provision d’eau, de fruits et de légumes pour la durée du jeûne, de manière à être autonome, et je commence avec le repas du soir pour accumuler le maximum de repos dès la première nuit. Lorsque mon repos est satisfaisant, je prends mes activités normales. Je ne passe pas tout mon temps dans la prière, mais je reste dans une attitude de soumission au Saint Esprit. Je peux être inspiré à faire telle ou telle tâche, contacter une personne, rechercher la présence de Dieu ou méditer la Bible. Le jeûne est rythmé par l’absorption de l’eau et des jus de fruits, plutôt à l’heure des repas pour éviter les maux d’estomac. Il est fréquent mais pas systématiques que les deux premières journées soient maussades, mais la troisième est toujours bonne, si le jeûne était conduit par le Seigneur, car c’est la résurrection de Jésus qui se manifeste dans tout mon être. A chaque jeûne, je constate avec étonnement que mes forces spirituelles et morales sont renouvelées.

 

Recommanderais-tu à tous de jeûner ?

 

Oui, sous réserve de pathologie contraire du système rénal ou sanguin, dans le cas des femmes enceintes et surtout selon l’avis de Dieu? Le livre  » Fast your way to Health » de Lee Bueno, mentionné plus haut, donne des recommandations médicales pratiques ainsi que des témoignages de guérisons de maladies graves comme le cancer, des affections chroniques ou, concernant l’auteur, d’un véritable empoisonnement. Jésus recommande dans le Sermon sur la Montagne (Matthieu chap.6) de prier, donner et jeûner. C’est un rappel des pratiques juives, en les éclairant par l’esprit évangélique, qui est l’authenticité du coeur. IL n’est pas sain de parler d’obligation, mais plutôt d’une possibilité extraordinaire à explorer. Pour ceux qui sont empêchés médicalement, je veux rappeler que nous avons un grand Dieu, qui n’est pas limité pour leur venir en aide.

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES