Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sabbats lunaires
Sabbats lunaires

Sabbats lunaires

Le Sabbat fait l’objet d’une polémique auprès des chrétiens. Certains croient qu’il est dépassé, d’autres,  pratiquent toujours.

 

Avant 2011, je ne le pratiquais pas. Aucune personne dans ma famille ne le pratiquait, c’était le « truc » des juifs et des « églises-sectes » pourtant lors de mon appel, alors que je ne fréquentais plus aucune église, le sabbat m’a été vivement rappelé par Dieu,  j’ai dû chercher seul, dans la Bible comment le pratiquer par la suite. Lorsque j'ai commencé, un de mes oncles a cru que j'étais entré dans une secte. Alors que je n'étais sous aucune influence, ni celle de l'église, ni celle des hommes, mais j'étais seul, totalement seul, lorsque Dieu m'a appelé.

 

En cela je ne vous demande pas de me croire puisque je ne suis qu’un humain, simplement lisez les écritures et priez. Ne priez pas avec une barrière dans le cœur, mais priez sincèrement en disposant votre cœur à accepter car Dieu ne se révèle qu’à ceux qui sont prêts à remettre leur vie en cause et à changer radicalement. Paul a dit tout ce qui n’est fruit d’une conviction est péché, le chrétien est appelé à balayer ses doutes.

 

Peut-on choisir ce que nous pouvons appliquer ou pas. Peut-on choisir certains des Dix commandements et en laisser d’autres ?

La réponse logique est non, Dieu n’est pas un menu de restaurant. Nous n’avons pas à choisir, mais nous avons à nous soumettre dans l’obéissance.


Mais nous avons été appelés à comprendre un certain nombre de choses, dont le sabbat. Car Jésus, l’Agneau sacrificiel,  celui par qui le nouveau contrat, la nouvelle alliance a été établie, a lui-même abordé les points clés de chaque clause de ce contrat. C’est-à-dire qu’il a expliqué absolument tout ce qui change et ce qui ne change pas : au sujet de l’obéissance, des sacrifices, des sabbats, des aliments, du pardon, du divorce, etc.

 

Tout ce qui nous concerne encore aujourd’hui, a été exposé. Si nous cessons certaines pratiques c’est parce qu’un verset nous l’autorise si nous continuons d’autres c’est parce qu’aucune autorisation ne nous a été offerte.

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier
Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

Le Sabbat sacrifice spirituel

 

Un pasteur canadien l’a bien expliqué, nous sommes dispensés des sacrifices sanguins, mais pas des sacrifices spirituels et financiers.

 

Il existe plusieurs types de sacrifices :

 

 

Les sacrifices

Financiers : dîme et offrandes volontaires

Sanguins : sang animal

Spirituels : jeûnes et sabbats

Ancien Testament

Nouveau Testament

Financiers :

- dîme obligatoire

- offrandes volontaires

 

Sanguins : sang animal

 

Spirituels : jeûnes et sabbats

Financiers :

- dîme obligatoire

- offrandes volontaires

 

Sanguins : sang de Christ

(gratuit par la repentance)

 

Spirituels : jeûnes et sabbats

 

 

 

Le Sabbat concerne le 4e plus important des 10 commandements. Il plus important que celui qui concerne le meurtre ou l'adultère.

Or, nous ne pouvons pas accepter certains commandements et décider d’en rejeter d’autres. Ces commandements sont la LOI.

 

Matthieu 5:17

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

 

 

En effet Jésus est venu accomplir la loi, il donne un nouveau regard et il explique chaque chose afin que nous comprenions et que nous analysions. En Jésus, Dieu est descendu vers les hommes.

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

Un hommage unique, sacré et perpétuel

 

Le sabbat est un hommage perpétuel à la création. Le signe que nous croyons que Dieu a réellement fait la terre en 6 jours et qu’il s’est reposé le 7e jour. C’est une vérité perpéptuelle pour les croyants. Voilà la raison de l’observation de ce jour. Tant que ce monde existe, il existera le repos du Sabbat. Certaines lois sont si importantes que Dieu ne se contente pas seulement d'interdire mais il prend la peine d'expliquer. Ce qui n'est pas le cas de toutes les lois.

 

Exode 20:11

Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

 

Ézéchiel 20:20

Sanctifiez mes sabbats, et qu'ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l'Éternel, votre Dieu.

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

Comment faire le sabbat ?

 

Le sabbat est un sacrifice, car on nous demande de ne faire aucun ouvrage ni même d’allumer du feu. Tout ce qui doit être fait, est fait la veille, ce qu’on appelle, la préparation du sabbat.

 

Ancien Testament

Nouveau Testament

Exode 35:2-3

Pendant 6 jours on travaillera, mais le septième jour sera saint pour vous. C'est le sabbat, le jour du repos, consacré à l'Eternel. Celui qui accomplira un travail ce jour-là sera puni de mort. dans aucun de vos foyers vous n'allumerez de feu le jour du sabbat.

 

Deutéronome 5:14

Mais le septième jour est le jour du repos de l'Eternel, ton Dieu. Tu ne feras aucun travail, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton esclave, ni ta servante, ni ton bœuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l'étranger qui habite chez toi, afin que ton esclave et ta servante se reposent comme toi.

 

Jérémie 17:22

Ne sortez de vos maisons aucun fardeau le jour du sabbat, Et ne faites aucun ouvrage; Mais sanctifiez le jour du sabbat, Comme je l'ai ordonné à vos pères.

 

Matthieu 12:5

Ou, n'avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables?

Matthieu 12:8

Car le Fils de l'homme est maître du sabbat.

Matthieu 12:11-12

Il leur répondit: Lequel d'entre vous, s'il n'a qu'une brebis et qu'elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira pour l'en retirer?

Combien un homme ne vaut-il pas plus qu'une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat.

Marc 2:27

Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat,

 

 

Globalement, Jésus, loin d’avoir aboli le sabbat, l’a accompli en l’expliquant. L’homme n’est  pas prisonnier du sabbat, dans le sens où il est permis de faire du bien le jour du sabbat, bien, qui bien sûr ne peut attendre le lendemain, comme une urgence médicale.

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

Après Christ

 

Après la résurrection de Christ le sabbat n’est toujours pas aboli, même lorsque Jésus s’est offert en sacrifice à la croix, car le sabbat n’a rien à voir avec le sacrifice de Christ et la Nouvelle Alliance, c’est un commandement qui traverse les générations à perpétuité.

 

Or effectivement le Nouveau Testament nous expose clairement chaque chose, ce qui change et ce qui ne change pas. Concernant le Sabbat, aucun verset ne l’abroge, au contraire il est considéré comme une pratique normale intégrée à la vie normale du chrétien, tout aussi bien que le jeûne. De même que les premiers chrétiens ne priaient pas Marie, les premiers chrétiens pratiquaient tous le sabbat.

 

Actes des apôtres

Lettre de Paul aux Hébreux

Actes 13:44

Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu.

Actes 15:21

Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.

Actes 17:2

Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d'après les Écritures,

Actes 18:4

Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs

 

 

Hébreux 4:8-10

8 Car, si Josué leur eût donné le repos, il ne parlerait pas après cela d'un autre jour.

9 Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu.

10 Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes.

 

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

Le Sabbat dans les prophéties des temps de la fin

 

Si le sacrifice de Jésus avait aboli le sabbat, il n’en parlerait pas dans un langage qui s’adresse aux hommes des temps de la fin, c’est-à-dire à nous, ou la future génération. Dans les prophéties de la fin des temps, Jésus a parlé de Sabbat. Nous avons vu dans un ancien article, les raisons de cette exhortation.

 

Matthieu 24:20

Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat.

 

S'il est question du sabbat, c'est parce que Dieu s’attend toujours à ce que son peuple l'observe, comme il l’a dit, à perpétuité même à l'époque où le monde entier persécutera le peuple de Dieu. Peuple identifié comme il est mentionné dans l'Ancien Testament, par ce signe d'appartenance.

 

Justement Dieu a dit, le sabbat est un signe entre nous et lui, un signe d’appartenance. Or pour brouiller cela, Satan selon les prophéties, espérera changer le calendrier afin que le peuple de Dieu, soit perdu et minimise l’importance de ce jour jusqu'à accepter son transfert. Aujourd'hui, pour la plupart des habitants de la Terre, Samedi n’est plus le 7e jour, c’est dimanche qui est sanctifié.

 

Daniel 7:24-26

24 Les dix cornes, ce sont dix rois qui surgiront de ce royaume. Un autre surgira après eux. Il sera différent des premiers et abaissera trois rois.

25 Par ses paroles il s’opposera au Très-Haut. Il opprimera les saints du Très-Haut et projettera de changer les temps et la loi. Les saints seront livrés à son pouvoir pendant un temps, deux temps et la moitié d'un temps.

26 Puis le jugement viendra et on lui retirera sa domination: elle sera définitivement détruite et anéantie.

 

Dans les prophéties de fin des temps de Daniel, il parle de celui qui changera les temps c’est-à-dire le calendrier. Or il réussira à faire ces choses uniquement auprès de ceux qui n’auront pas (encore) reçu dans leur cœur, la vérité de Dieu. Jésus a dit, aucun élu ne peut être trompé, tôt ou tard chaque élu sera appelé car il existe une seule vérité derrière laquelle tous les élus devront se ranger. que nous soyons dans l'erreur ou pas, prions seulement afin que Dieu nous ouvre les yeux. Peu importe nos certitudes, il y a une seule vérité. Cherchons-la.

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

Le coup de maître de Satan : faire en sorte que les chrétiens abandonnent le jour de l'Eternel pour honorer le jour qu'il s'est choisi en minimisant la gravité de ce geste dans leurs coeurs

 

En effet, celui par qui le calendrier a été changé est Constantin 1er, celui adorait le dieu soleil, c’est-à-dire Satan. C’est donc par voie législative, conformément aux écritures, que Satan subtilement espèrera changer les temps. Le Calendrier. Le dimanche deviendra pour l’église le 7e jour et non plus le premier jour conformément au calendrier divin. Le dimanche et non le samedi, sera sanctifié, un court-circuit important a eu lieu une abomination que les chrétiens ne voient toujours pas jusqu’aujourd’hui. Car le dimanche c’est le jour du soleil  du dieu soleil, qui n’est autre que Satan .

 

Revenons sur ce fait :

 

 

Encyclopédie  Larousse en ligne

 

À l'origine et bien qu'il ait pu ne pas être dépourvu de sentiments chrétiens ou favorables aux chrétiens par tradition familiale, Constantin s'était placé sous le patronage d'Hercule, dans le cadre des filiations divines de la tétrarchie. À partir de 309, il s'attache au culte du Soleil, qui apparaît sur ses monnaies à la place d'Hercule. En 310, en Gaule, il a une vision, celle d'Apollon (qui n'est autre que le Soleil), qui lui promet un long règne. À la veille de la bataille du pont Milvius, ou au cours même de la bataille (les récits anciens divergent autant qu'il est possible), il aurait eu une nouvelle vision, celle d'un signe, dans le ciel, qui devait lui donner la victoire (in hoc signo vinces – par ce signe, tu vaincras) et qu'il devait marquer sur les boucliers. Certains pensent, assez justement, que ce récit ne serait qu'un « réarrangement chrétien » de la première vision. La vision elle-même d'un signe rappelant le chrisme a été jugée possible du fait de l'éclairage cruciforme que peuvent produire les rayons solaires bas sur l'horizon et réfractés sur des nuages de glace. Toujours est-il qu'on vit apparaître le chrisme sur les boucliers, sur le casque de Constantin et sur son étendard, le labarum, cela étant attesté par les monnaies dès les années 314 à 317.

En fait, des symboles du culte solaire continuèrent à figurer sur les monnaies jusqu'en 324-325, tout comme si Constantin avait hésité entre paganisme et christianisme ou cherché à ne pas se prononcer. Peut-être a-t-il alors professé quelque croyance en un monothéisme syncrétique fait de traditions païennes, de quelques idées chrétiennes et de philosophie néoplatonicienne.

 

Cependant, peu après la victoire du pont Milvius, l'édit de Milan (313) accorde aux chrétiens le droit de pratiquer leur culte au grand jour. Ce n'est là, somme toute, que la réédition de ce que Galère avait accordé à sa mort, en 311. À partir de 321, Constantin paraît davantage chrétien. Sa législation s'inspire directement du christianisme : loi sur la sainteté du dimanche, droit de justice accordé aux évêques, droit d'affranchir les esclaves à l'église, interdiction d'obliger les chrétiens à célébrer les sacrifices.

 

Vos autels seront dévastés,  vos piliers consacrés au soleil seront brisés  et je ferai tomber vos victimes devant vos idoles. Ézéchiel 6:4
Vos autels seront dévastés,  vos piliers consacrés au soleil seront brisés  et je ferai tomber vos victimes devant vos idoles. Ézéchiel 6:4

Vos autels seront dévastés, vos piliers consacrés au soleil seront brisés et je ferai tomber vos victimes devant vos idoles. Ézéchiel 6:4

Wikipedia

 

Le 3 juillet 32112, ce jour est décrété jour de repos légal dans l'empire romain par l'empereur Constantin Ier, qui, usant de son droit régalien, se sert de la notion de justitium – une institution romaine qui permettait de suspendre toute activité étatique judiciaire pour marquer un événement marquant. Une coïncidence veut que les doctrines astrologiques juives et gréco-romaines attribuent toutes deux les planètes connues – au nombre de sept avec le Soleil – à différents jours de la semaine. Un de ceux-ci est dédié à l'astre solaire, comme en atteste encore l'étymologie des mots anglais « sunday » et allemand « sonntag », littéralement « jour du Soleil ».

 

Constantin déclare un justitium permanent, qui prend place ce jour connu tant des païens que des chrétiens, le « dies solis », le « jour du soleil ». En effet, les chrétiens, pour leur part, se réunissent chaque semaine pour commémorer l'eucharistie de la résurrection de Jésus-Christ qui aurait pris place le premier jour de la semaine juive (le lendemain du chabbat), ce jour devenant le « dies dominicus » ou « jour du Seigneur », à l'origine des mots français « dimanche », italien « domenica » ou encore espagnol « domingo ». Cette décision a pour effet d'imposer un nouveau rythme temporel hebdomadaire, différent du calendrier romain.

 

Si on ne connaît pas les motivations réelles de Constantin, il est envisageable qu'elles aient été largement fondées sur des considérations d'ordre socio-économiques pour s'adapter aux coutumes du plus grand nombre, puisqu’à cette époque où les chrétiens ne sont encore qu'une petite minorité, c'était également le jour dédié au culte solaire, très répandu. Néanmoins, cette décision est à compter au nombre des actes qui favorisent indirectement la reconnaissance du christianisme.

 

Constantin édicte une loi supplémentaire qui donne à ses soldats – ou au moins sa garde personnelle – du temps libre chaque dimanche afin d'accomplir leurs dévotions envers leurs dieux respectifs ou envers l'empereur. Vers la fin du IIIe siècle et au début du IVe siècle, plusieurs lois interdisent les spectacles théâtraux et les courses de chars pour favoriser l'écoute des sermons des prédicateurs chrétiens, mais peinent à s'imposer.

 

 

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

 

La tradition du dimanche chrétien

La Bible instaure l'obligation d'observer le jour de sabbat, jour de culte et de repos. Le commandement se trouve dans le Décalogue et fait écho au jour de repos de Dieu lors de la création (selon Genèse 2:2). Parmi les premiers chrétiens, certains continuèrent à observer le sabbat, tandis que d'autres (une majorité), sous l'impulsion de l'Église catholique romaine et dans l'intérêt de se distinguer du judaïsme célébrèrent le dimanche, considéré comme le jour de la résurrection de Jésus de Nazareth. En effet, selon eux, le dimanche est le jour où le Christ est ressuscité. D'après la Bible, Jésus meurt sur la Croix un vendredi après-midi. Il fut enterré rapidement à cause du Chabbat qui commence dès la tombée de la nuit et pendant lequel il est interdit d'ensevelir les morts et de les couvrir de parfum. Les femmes myrrhophores furent donc obligées d'attendre le dimanche matin, pour procéder aux embaumements et préparations qu'elles n'auraient pas eu le temps de faire le vendredi avant le coucher du soleil. Elles découvrirent alors le tombeau vide.

 

Chaque dimanche est la célébration de la résurrection du Christ, événement capital sur lequel se fonde la foi chrétienne. C'est pourquoi le dimanche est aussi considéré comme le huitième jour d'une création nouvelle inaugurée par la Résurrection. C'est au cours de la journée du dimanche qu'a lieu la principale célébration eucharistique de la semaine dite messe chez les catholiques, culte chez les protestants et Sainte liturgie chez les orthodoxes. Chaque catholique doit se rendre à la « messe dominicale ». Pour faciliter cette participation, l'Église romaine a obtenu que le dimanche devienne jour de repos légal, à partir du IVe et surtout du Ve siècle à Rome, depuis le règne de l'empereur Constantin16.

 

Les Dix Commandements : Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier

 

Controverse quant au jour de culte choisi

 

Article détaillé : Sabbat chrétien.

Pour les Adventistes, les Baptistes du Septième Jour et d'autres minorités chrétiennes, il n'appartenait pas à l'homme de modifier l'institution du sabbat. Ces mouvements continuent donc d'observer le samedi comme jour de culte, considérant que Dieu n'a pas aboli la loi du sabbat, telle que mentionnée dans la Torah dans les dix commandements. La plupart des Églises chrétiennes, cependant, ont choisi le « premier jour de la semaine » pour célébrer leur culte.

 

Ces confessions chrétiennes qui reconnaissent le dimanche comme jour de repos s'appuient sur le fait que le Nouveau Testament, selon elles, instaure une nouvelle ère de liberté affranchissant le peuple de la nouvelle Alliance des observances de la loi de Moïse, parce que, pour elles, le dimanche est célébration de la « nouvelle création » inaugurée dans la résurrection de Jésus-Christ. Ainsi, le dimanche, jour de la résurrection du Christ, est le jour privilégié des chrétiens pour se réunir et partager ensemble.

 

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES