Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/06/27/01016-20140627ARTFIG00333-tres-fatigue-le-pape-francois-annule-une-visite-publique-a-la-derniere-minute.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/06/27/01016-20140627ARTFIG00333-tres-fatigue-le-pape-francois-annule-une-visite-publique-a-la-derniere-minute.php

Le pape François, mercredi, au Vatican.

 

Le pape François a encore annulé, vendredi après-midi, une visite publique pour raison de santé. C'est la troisième fois en trois semaines qu'il modifie ainsi son programme de manière impromptue.

«Le pape est très fatigué» rapporte l'agence nationale italienne Ansa d'une source vaticane pour expliquer l'annulation au dernier moment, vendredi après-midi, de la visite pastorale de trois heures que François, 77 ans, devait effectuer à l'hôpital Gemelli de Rome. Il devait y célébrer une messe. 5000 personnes l'attendaient à 15h30. Après une bonne demi-heure de retard, le Vatican a fini par publier un communiqué indiquant que le pape devait finalement renoncer à la suite d'une «indisposition soudaine».

Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a ensuite précisé: «Je ne peux pas dire s'il s'agit d'une fatigue générale ou d'un problème intestinal». En fin d'après-midi toutefois, le Vatican a fait savoir que le pape confirmait ses engagements prévus pour samedi et dimanche. «Il n'y a pas de raisons de s'inquiéter pour la santé du pape», a assuré le Vatican dans un nouveau communiqué.

 

Trois annulations en trois semaines

Outre une fièvre qui l'avait conduit à annuler une visite au séminaire de Rome en février 2014, cela fait trois fois - en trois semaines - que le pape modifie ainsi son programme au dernier moment. Le 19 juin, il avait annulé la traditionnelle procession qu'il devait faire entre les basiliques Saint-Jean-de-Latran et Sainte-Marie-Majeure. Il assura néanmoins la messe qui était prévue. Le Vatican expliqua que le pape devait «se ménager» avant une visite en Calabre le surlendemain qu'il effectua, de fait, le 20 juin, avec vigueur. Mais les 9 et 10 juin il avait également dû reporter des audiences après une «légère indisposition». Le Vatican insista alors pour dire qu'il n'y avait «rien de préoccupant» à cela.

On a appris ensuite que François avait notamment reçu un journaliste espagnol pour une interview ce jour-là et une groupe de religieux franciscains de l'Immaculée actuellement sous enquête canonique. D'autres sources officieuses, rapportées par l'agence I.Media, indiquaient que le pape souffrait tout simplement de «problèmes intestinaux».

 

Une santé relativement fragile

Le pape François, élu en mars 2013, refuse de prendre des vacances et travaille à un rythme très soutenu. Levé à 5 heures tous les jours, il ne s'accorde qu'une courte sieste. Il démontre également une énergie rare chaque mercredi, lors de l'audience générale au Vatican. 33.000 personnes y assistaient mercredi dernier. En recevant, en mai dernier, un groupe de séminaristes, il avait reconnu qu'il n'était pas un modèle à suivre en ce domaine car «se fatiguer inconsidérément» confia-t-il, pouvait finir par «se payer cher».

Très endurant, ce religieux a toutefois toujours connu une santé relativement fragile. Le fait qu'une partie d'un de ses poumons lui a été retirée en 1957, à l'âge de 21 ans, lui donne un souffle un peu plus court qui se remarque lors de ses prises de parole mais n'affecte pas son état de santé général même s'il fut qualifié, par ses adversaires, d'une «santé fragile» lors du conclave de 2005 où il était le challenger direct du cardinal Ratzinger, le futur Benoît XVI. Il a également subi au cours de sa vie une ablation de la vésicule biliaire. En Argentine, son acupuncteur, qui le soigna à partir de 2004, affirme l'avoir tiré d'affaires alors qu'il le vit arriver à ce moment-là, assure-t-il, en mauvaise santé.

 

  • La rédaction vous conseille :
Tag(s) : #SUR LES PAS DU 8e ROI