Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pays : Iran

Témoignage de Khosrow

 

 

Note : La vidéo du témoignage débute avec la fuite d’un homme accompagné de sa femme et de ses deux enfants. On ne sait pas ce qu’il fuit, jusqu’à ce que son garçon, tombe une rivière en pleine nuit, alors qu’ils tentent tous de traverser. C’est au moment où il prie le Seigneur, qu’il y a un flashback, afin de présenter l’homme et surtout comprendre ce qui l’a mis dans une telle situation.

 

Partie 1. La fuite

Partie 2 : Flashback

Partie 3 : Retour au récit

 

De Mahomet à Issa (Jésus) : Khosrow (Témoignage 2)

Partie 1. La fuite

 

Nous sommes restés deux ans à Istanbul, deux bonnes années, mais notre séjour touchait à sa fin puisque nous devions faire face à plusieurs dangers. Nous avons quitté Istanbul pour la Bosnie. Puis de la Bosnie vers l’Autriche, grâce à des passeurs, dans l’espoir d’obtenir l’asile du gouvernement autrichien.

Voyageant la nuit et nous reposant la nuit, quelques fois à pieds, d’autres fois en voiture. Plus nous nous approchions de la frontière autrichienne, plus le danger d’être appréhendés croissait.

Arrivé au niveau d’une passerelle, le passeur était le premier à franchir, ma fille Esther était suivie par Mehrdokht ma femme. Ils ont arrivés facilement de l’autre côté. J’étais inquiet que Joseph mon jeune fils ne puisse y arriver tout seul. Ils sont tombés à l’eau, la mort est venue me dire « Je suis venue te prendre avec moi, qui ce Dieu dont tu parles ? »

 

Je me suis tourné vers le ciel en disant :

Seigneur, nous as-tu conduits dans ce lieu perdu afin que nous mourions ? En quoi t’ai-je désobéi ? Où est ma faute ?

Partie 2 : FlasHback

 

Retour vers le passé de Khosrow, jeune homme triste et dépressif.

 

Issu d’une famille iranienne, ma famille est nombreuse, dans les familles nombreuses, beaucoup de choses se produisent. Lorsque j’étais jeune, aucun membre de ma famille ne m’avait jamais vu pleurer. Ils pensaient tous que j’étais dépourvu de sentiments ou d’émotions. Je devenais chaque jour de plus en plus sombre. J’avais tenté de m’approcher d’Allah à travers ses commandements, en lisant beaucoup de livres, je cherchais intensément Allah, mais je ne le trouvais pas. J’avais d’étranges sentiments, un vide dans mon âme que je ne pouvais combler.

Puis un jour, en allant au travail à pied, je suis passé près d’une église devant laquelle j’étais déjà passé à plusieurs reprises. Cette fois pourtant, il y avait quelque chose de différent, j'ai eu l'impression qu’une voix sortie de l’église m’appelait.

De Mahomet à Issa (Jésus) : Khosrow (Témoignage 2)

J’ai décidé d’aller à l’église le prochain dimanche. Pour la première fois de ma vie, j’étais pressé qu’un jour arrive.

Lorsque je suis entré, j’ai aperçu quelques personnes âgées et un homme qui parlait devant eux. Je ne comprenais pas ce qu’il disait, je ne comprenais pas la langue dans laquelle il s’exprimait. Plus tard je me suis rendu compte qu’il parlait en assyrien, qui est la langue parlée par la minorité chrétienne d’Iran.

 

Dialogue avec le pasteur de cette église :

 

- Bonjour mon fils, bienvenue

- Merci

- Assieds-toi, assieds-toi

- Merci

- En quoi puis-je t’aider ?

- Par où devrais-je commencer ? Je suis passé près d’ici plusieurs fois, mais je ne m’étais jamais aventuré à l’intérieur

- Lève toi, lève toi, j’ai quelque chose à te montrer

- Le « Nouveau Testament » c’est à propos de quoi ?

- C’est le plus important livre que j’ai à t’offrir, c’est l’histoire de Jésus Christ, dans ta langue d’origine. Lorsque tu auras lu ce livre, revient me voir. Au fait je ne veux pas t’offenser, mais si tu souriais un peu ?

- (Sourire)

- Ok, vas-y

 

 

J’ai entièrement lu le Nouveau Testament, mais j’étais toujours moi-même, je n’avais pas changé. Alors j’ai repris du début, j'ai fini le livre puis j’ai recommencé plusieurs fois, je ne sentais pas qu’un changement opérait en moi. C’était comme si quelque chose me disait : « Lis et relis encore, ne t’arrêtes pas ».

Alors j’ai lu et relu plusieurs fois le Nouveau Testament. Un jour, je suis rentré du travail, j’étais en colère et désespéré. Je me sentais comme si peu de chose, personne ne pouvait m’aider, je me sentais seul et isolé.

 

Prière de Khosrow, après avoir jeté le Nouveau Testament

 

« Si tu es vrai, vient me parler, sinon sors de ma vie et laisse Khosrow être Khosrow ! »

 

Suite à cela, une apparition :

- Donne-moi la main et ta vie changera
- Donne-moi la main et ta vie changera

- Donne-moi la main et ta vie changera

J’ignorais qui il était, tout ce que je savais, c’était que j’avais une vision, je ne dormais pas, puisque je venais juste de jeter la Bible dans un coin de ma chambre.

 

C’était captivant d’entendre cette voix dans la chambre. Il y’avait d’autres bruits de fond, comme celui de ma mère qui cuisinait.

Cet homme ne me donnait pas le sentiment, d’être un inconnu, comme s’il avait toujours été avec moi, depuis ma plus tendre enfance. Comme s’il avait été là même pendant les durs moments de mon enfance. Sa voix était si familière, c’est pour ça que je ne sentais pas qu’il m’était inconnu. Lorsqu’il m’a dit « donne-moi la main » je la lui ai donné, sans peur ni hésitation, il a pris ma main. Il a mis sa main, dans la mienne. J’ai tendu la main vers lui et il l’a prise. J’ai eu une étrange sensation comme si j’avais reçu une décharge électrique  à travers mes doigts, puis cela m’a traversé le corps tout entier. Tout mon corps s’est chauffé, je transpirais, j’étais en paix.

L’ancien moi n’était plus, le nouveau moi a fait son apparition. Je sentais que j’étais un nouvel être humain.

De Mahomet à Issa (Jésus) : Khosrow (Témoignage 2)
De Mahomet à Issa (Jésus) : Khosrow (Témoignage 2)

Après le départ de l’ « homme », Khosrow se met à pleurer ses parents accourent.

 

Je crois qu’au moment où je l’ai vu, toute la douleur, toute la tristesse et mon désespoir, m’avaient quitté. Une joie infinie est entrée dans mon cœur, la joie de vivre que j’attendais. La pression et la peine m’avaient quitté, les blessures qui me faisaient paraître en colère, triste, tout cela était parti. J’ai reçu la joie du Seigneur.

Lorsque j’ai ouvert les yeux, je voyais le monde plus beau, tout le monde était plus beau, tout était parfait, mes parents, notre vieille maison, même le petit coin d’eau du jardin avec ces petits poissons rouges, tout a changé, tout était nouveau pour moi.

 

Le pasteur à Khosrow

- Tu es né de nouveau, tu es une nouvelle création de Christ. Le pasteur de cette église est jeune et il parle très bien le Farsi. Va vers lui, il t’enseignera bien.

 

Lorsque j’ai commencé à fréquenter cette nouvelle église, le pasteur a longtemps essayé de développer une amitié avec moi. Il était très avenant, même s’il savait que je venais d’une autre religion. Il avait vu quelque chose en moi, je pensais que c’était le fait de ne pas être un croyant ordinaire, mais Dieu avait un plan pour moi. J’ai réalisé que je ressentais le désir de servir le Seigneur.

De Mahomet à Issa (Jésus) : Khosrow (Témoignage 2)

Dialogue en famille

 

La maman : Au fait savez-vous que Khosrow a eu une promotion au travail ?

Khosrow : Non maman on m’a offert une promotion

La maman : Quelle est la différence ?

Khosrow : Je n’ai pas encore donné mon accord

Un de ses frères : Qu’attends-tu ?

Khosrow : En fait, il y a un autre type de travail que je préfère

Le père : Quel type de travail ?

Khosrow : Bien, papa, c’est travailler pour Dieu

Le Frère : Nous sommes tous contents de constater les changements opérés en Khosrow, mais tout a des limites. Après tout nous sommes tous musulmans !

Le père : Ecoute, ta maman et moi, nous t’avons élevé suivant deux objectifs. Premièrement que tu apprennes à aimer ton prochain, ensuite pour que tu fasses de bonnes études, et que tu prennes financièrement soin des tiens. Aujourd’hui mon fils, Khosrow sourit, et toi, tu pleures. Il me regarde et il me dit, « papa je t’aime ». Si Jésus a apporté ces changements dans la vie de Khosrow, alors je n’émets aucune objection.

De Mahomet à Issa (Jésus) : Khosrow (Témoignage 2)

Chez le pasteur

 

Khosrow : Je sens que Jésus veut que je sois comme un soldat.

Pasteur : Alors c’est là ta décision ?

Khosrow : Je ferai tout ce que Jésus me demandera, j’ai démissionné de mon travail

Pasteur : L’Iran change, Khosrow, des choses étranges se produisent, les persécutions commencent personne ne sait où elles vont s’arrêter. As-tu pensé à tout cela ? Est-ce bien ta décision ? Tu devras payer un grand prix pour ton engagement.

Khosrow : Un prix ?

Pasteur : Oui un prix ! Le prix peut être le fait qu’à cause de ta décision, de ta foi, tu doives quitter l’Iran, tu auras peut-être à quitter ton pays.

Khosrow : Ce n’est pas un si grand prix à payer, pour celui qui m’a donné la vie éternelle.

Pasteur : Dieu soit loué ! Prions ensemble

___

 

C’est suite à cet engagement, que beaucoup plus tard, déjà marié et père de deux enfants, Khosrow est en fuite avec sa famille afin de fuir la persécution.

De Mahomet à Issa (Jésus) : Khosrow (Témoignage 2)

Partie 3 : Retour au récit de la fuite

 

Le passeur : Comment as-tu fait pour retrouver ton fils dans l’eau ?

Khosrow : « Quelqu’un » l’a mis dans les bras

Le passeur : (très étonné)

Le passeur : Nous sommes arrivés en Autriche, nous ne nous pouvons pas vous conduire plus loin, vous devez vous débrouiller maintenant.

La famille : Merci, au revoir

 

Au moins, nous avons atteint la frontière autrichienne, nous pensions être arrivés sains et saufs, mais à peine franchie le sol autrichien, nous étions arrêtés par la police. Nos vêtements n’étaient même pas encore secs.

Au moment de nous expulser vers notre pays l’Iran, ou vers la Turquie, en regardant mon passeport ils ont vu que j’étais pasteur, alors ils nous ont traité avec respect alors même que nous ne parlions pas même pas la même langue.

 

Nous avons été conduits dans une maison, ils se sont occupés de nous. Lorsque Joseph mon fils et moi sommes tombés dans la rivière, j’ai cru que tout était fini. Mais Satan et la Mort n’ont fait que danser devant nous, ils n’avaient aucun pouvoir sur nous.

Après 8 mois en Autriche, nous avons été acceptés aux Etats-Unis, sous le statut de refugiés. Nous sommes allés aux Etats-Unis où j’ai œuvré dans des églises de la communauté iranienne.

 

Ma femme Merhdokht

Ma fille Esther

Mon fils Joseph

Christ peut changer ta vie, il peut changer nos vies aujourd’hui !
Christ peut changer ta vie, il peut changer nos vies aujourd’hui !
Christ peut changer ta vie, il peut changer nos vies aujourd’hui !

Christ peut changer ta vie, il peut changer nos vies aujourd’hui !

Tag(s) : #TEMOIGNAGES