Le secrétaire à la Défense américain, Chuck Hagel, a déclaré jeudi que les États-Unis envisagent d'intervenir en Syrie afin d'éliminer "la menace inédite" que constitue l'organisation de l'État islamique (EI).

L'État islamique est "plus sophistiqué et mieux financé que tout autre groupe que nous ayons connu. Il va au-delà de tout autre groupe terroriste", a déclaré le secrétaire à la Défense Chuck Hagel lors d'une conférence de presse.

De plus, selon le général Martin Dempsey, chef d'état-major interarmées, pour détruire l'État islamique, il faudra s'y attaquer "aussi en Syrie".

Il y a quelques mois encore, à l'occasion d'un débat au Congrès américain, le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait assuré que les djihadistes n'étaient pas présents en Syrie. Ce qui lui a valu d'être traité de menteur par Vladimir Poutine.

Rappelons que si l'EI est "plus sophistiqué et mieux financé que tout autre groupe", c'est notamment grâce à de nombreux pays, comme le Qatar, qui a dépensé plusieurs milliards de dollars pour financer l'armement des "rebelles", ou bien comme les Etats-Unis, qui les ont armé, entrainé, et financé.

Enfin, la France a également mené des opérations de formation et a armé les combattants anti-Assad au cours des deux dernières années. Des combattants qui ont depuis rejoint en grande partie les rangs de l'Etat Islamique en Syrie et en Irak.

Sources : AFP / Le JDS