Spectacle de désolation au 5, rue du Général-Kellerman à Amnéville. Mercredi, ce pavillon jadis tranquille a été le théâtre d'une soirée inexpliquée. Les objets s'y seraient déplacés tout seuls avant de se fracasser au sol.
 
© Gilles WIRTZ
Dominique Hachette a commencé le nettoyage mais malgré tout, on a l’impression qu’un ouragan a littéralement ravagé les 100 m² du pavillon des époux amnévillois.

Indescriptible. Les mots manquent à la vue du spectacle de désolation qu'offre désormais le pavillon du 5, rue du Général-Kellerman à Amnéville. Une multitude d'objets brisés jonchant le sol, meubles ouverts et vidés de leur contenu constituent aujourd'hui le décor de ce qui était, encore tout récemment, un coquet pavillon amnévillois. A première vue, on a l'impression qu'une mini-tornade a tout soufflé sur son passage. Et ce, sur une hauteur d'environ un mètre cinquante du sol. Des « dégradations sans explication » selon la main courante des policiers de Hagondange, appelés sur place mercredi vers 19h pour des bruits suspects.