Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Mahomet à Issa (Jésus) : (Témoignage 6)

Mon père était sunnite de Russie. A ce jour je me souviens de lui récitant ses prières. Je me souviens avoir fréquenté la mosquée vers 3-4 ans, où je mimais mon père et mon grand-père. Lorsqu’ils se levaient, je me levais, lorsqu’ils s’inclinaient, je m’inclinais.

Lors des fêtes, je lui demandais pourquoi le sacrifice du mouton, il m’expliquait que c’était un substitut du fils d’Abraham, et que Dieu nous avait demandé de le faire. Il y avait la peur de Dieu, mais aussi du respect pour Dieu, c’est dans ce sens que nous avons grandi.

 

J’ai eu une autre perspective de cette vie, lorsque j’avais un ami étranger qui était chrétien. J’ai observé son style de vie avant qu’il reçoive Christ, et après avoir reçu Christ. Il y avait une très grande différence. Je me souviens lui avoir dit un jour : mais que se passet-t-il dans ta vie, tu as changé.

Il m’a répondu  qu’il avait reçu Christ même s’il ne connaissait pas encore vraiment les écritures.

 

J’ai grandi dans un milieu où il y’avait des tensions raciales entre blancs et noirs. Lorsque j’ai accompagné mon ami dans une étude biblique, ils étaient presque tous noirs. Je me souviens avoir été un peu intimidé. Puis l’un d’eux est venu vers moi, il m’a dit qu’il m’aimait, puis il m’a embrassé.

De Mahomet à Issa (Jésus) : (Témoignage 6)
De Mahomet à Issa (Jésus) : (Témoignage 6)

Aucun homme ne m’avait encore tenu dans ses bras en me disant qu’il m’aime. Je me suis assis et c’était la première fois que j’entendais l’Evangile. Ils ont clairement expliqué qui  était Jésus et ce qu’il avait fait. Ils m’ont donné une Bible. Ils m’ont demandé de l’ouvrir de l’ouvrir sur le livre de la Genèse. Je leur ai demandé : C’est quoi la Genèse ? je n’avais aucune idée de ce que c’était.

Je me souviens que cette jolie sœur, s’est rendue compte que je ne trouvais pas, elle s’est assise près de moi, afin de m’aider à trouver les passages. Ces passages évoquaient Adam, Eve, le premier sacrifice, lorsqu’Adam et Eve ont péché, Dieu a tué des animaux afin de recouvrir la nudité des hommes. Bref, le point central de l’étude était que Dieu utilisait les sacrifices pour effacer nos péchés.

 

Cette notion de sacrifice a suscité mon intérêt. Ce qui m’a par ailleurs touché, c’est que je n’avais jamais vu un amour aussi pur avant, ces gens aimaient réellement Dieu, pas seulement parce qu’ils le disaient, mais par leurs actions aussi. Cela m’a intrigué.

Je n’avais pas encore vu des gens aller dans des quartiers vraiment très difficiles, pour aider ceux qui y vivent. Je répète encore, ces gens étaient dans l’action, ils aimaient Dieu en action et par leur bouche. Ca a été le plus grand témoignage pour moi.

 

Durant les autres visites, j’essayais d’apprendre à propos du Dieu de la Bible. Je posais des questions sur Jésus, sur la personne qui a écrit la Bible, j’avais des questions de toutes sortes, car ce sont des choses dont je n’avais jamais entendu parler auparavant. C’est la première fois de ma vie, que j’entendais que Dieu était amour.

 

Ma conception de Dieu avant cela, était qu’il se vengeait. Si jamais je faisais quelque chose mal, il m’enverrait en enfer. Personne ne m’avait jamais dit que Dieu pardonnait, qu’il m’aimait tant et si bien qu’il a pris ma place sur la croix et que grâce au Fils, j’avais la vie éternelle.

Tout cela était trop bon pour être vrai. Je voulais y croire, mais c’était trop. J’ai été élevé en croyant qu’il fallait que je fasse des choses, pour mériter mon salut. Alors chaque fois je retournais à ces cours bibliques, pour apprendre et mieux comprendre. A la 6e rencontre, un frère est venu à moi, il m’a demandé si j’étais prêt à recevoir Jésus comme Seigneur et Sauveur ce soir. J’avais peur.

 

A ce moment j’avais beaucoup entendu parler de Jésus, mais je n’étais pas prêt à m’engager. C’était une décision effrayante.

Je me disais que si j’acceptais cette décision je serais rejeté, rejeté par mes amis, par ma famille. Je sentais que je mettais comme un mur entre mon père, mon grand-père. Dans ma culture, on ne fait pas ça. Tu dois aimer tes parents, tu dois t’en occuper, tu fais tout pour eux. Mais voilà je devais bien prendre une décision.

Devrais-je honorer mon père et ma mère au point de rejeter le don de Dieu ?!

 

A la fin de l’étude biblique, le pasteur a fait une invitation, je me suis dit que si je refusais, je rejetais Jésus, je rejetais Dieu.

J’ai réfléchi à ces gens, la façon dont ils témoignaient positivement de leur foi dans leur vie quotidienne, je pensais aux écritures, à la Parole de Dieu. Je me suis dit que ces gens étaient innocents. Dieu dit ce qu’il dit être dans la Bible, ces gens ne pouvaient pas mentir. C’était soit la vérité soit le mensonge et j’ai senti que c’était la vérité.

J’en étais si convaincu que j’en ai pleuré, car je sentais le magnétisme de Jésus. Dieu s’est révélé à moi dans les Ecritures, et c’est mon cœur qui a reçu Dieu : Dieu entre dans ma vie, tu es qui tu dis être, alors j’ai pris ma décision cette nuit là.

De Mahomet à Issa (Jésus) : (Témoignage 6)

Aussitôt que j’ai reçu Christ comme Sauveur, ma façon de voir les choses a changé. J’étais égoïste, je ne pensais qu’à réussir dans la vie, à faire le plus d’argent, j’avais plusieurs buts à atteindre. Mais lorsque j’ai reçu Jésus, ces choses n’étaient plus importantes. Non pas qu’aujourd’hui je rejette mes devoirs de mari, de père, de fils, de frère, mais je vois les choses autrement. Maintenant chaque fois que je fais quelque chose, je le fais d’abord pour le Seigneur et pas pour moi-même.

J’ai eu à relever plusieurs défis dans ma vie. Lorsque tu crois en Christ, surtout lorsque tu viens d’une famille comme la mienne, il faut s’attendre à faire face au rejet, c’est très douloureux. Mais je suis là pour eux, même si j’ai été rejeté par eux. D’ailleurs dernièrement ils sont revenus à moi. Mais je dois dire que ce rejet a été l’épreuve la plus difficile à affronter après ma conversion, le rejet de toute la famille et des amis. Mais Dieu t’accorderas la paix par rapport à cela aussi.

 

Je voudrais vous parler des musulmans pratiquants de ma famille. Ce sont de bonnes personnes, ils feraient tous n’importe quoi pour toi. Tout ce qu’ils ont, ils le partageraient avec toi. J’aime les musulmans.

De Mahomet à Issa (Jésus) : (Témoignage 6)

Ma plus grande prière, mon plus sincère conseil est que les musulmans se posent la question :

Qui est le Messie ?

Qui est Issa ?

Regardez les écritures, est-il une personne ? Juste un prophète ? Il est ce qu’il dit lui-même être.

Quelqu’un a-t-il pris sa place à la croix ou Issa est-il vraiment mort à la croix ? S’il est vraiment mort à la croix, alors il est le rédempteur, le sauveur.

[Les musulmans ne croient pas que Christ soit mort à la croix, ils pensent que quelqu’un d’autre a été crucifié à sa place].

 

Préférez-vous croire ce que Jésus lui-même dit de lui, ou ce qu’on vous raconte de lui ? Christ est-il le Christ de la Bible, ou un simple prophète ?

 

Moi je crois qu’il était bien plus qu’un simple homme, je crois que c’est celui qui a été annoncé, celui dont on a prophétisé, celui qui a été annoncé depuis le commencement. Je crois qu’il viendra à nouveau et qu’il dressera son Royaume et je crois qu’à travers lui nous avons la vie éternelle.

Je sais que si j’étais mort avant je serai allé en enfer. Je ne discuterais pas du fait d’être envoyé en enfer, car je n’étais pas et je ne suis pas suffisamment bon, pour mériter le Paradis. Si tout le monde devait être comme Dieu pour aller au Paradis, personne n’irait.

C’est pour cette raison que nous avons besoin d’un Sauveur, nous avons besoin d’un parfait sacrifice qui puisse nous permettre d’y accéder. J’ai compris que Christ a été ce parfait sacrifice, celui qui me donnera la Paradis.

Cela m’a changé, changé mes perspectives dans la vie. Le monde doit savoir qui est Christ et considérer sa mort, sa résurrection. Lorsque tu comprends entièrement cela, c’est une liberté.

De Mahomet à Issa (Jésus) : (Témoignage 6)

J’ai prié durant 20 ans, pour mon père et mon grand-père. Je les aime tous les deux profondément. Mon père est mort récemment. Avant sa mort, il était presque dans un état végétatif, il n y avait que les machines qui le maintenaient en vie. Je me souviens qu’ils ont débranché la prise qui maintenait mon père en vie. Ils ont dit qu’il n’avait que quelques minutes devant lui car il ne pouvait pas respirer tout seul. Je l’ai regardé et j’ai dit à Jésus :

Seigneur, j’ai prié 20 ans, 20 ans pour cet homme. Je t’ai demandé de lui révéler ta vérité, je t’ai dit, si tu dis être ce que tu es, révèle-toi à mon père. Seigneur j’aime profondément mon père. Ils l’ont débranché Seigneur.

 

Comme je ne pouvais pas voir mon père mourir, je me suis rendu à la chapelle de l’hôpital. Je me suis agenouillé, j’ai regardé en l’air : Seigneur, 20 ans de prières pour cet homme, tu es réellement Christ, ne permet pas que mon père brûle pour l’éternité. Il faut qu’il te reconnaisse comme Seigneur et Sauveur.

 

A ce moment là ma belle sœur est arrivée en courant, elle m’annonce que mon père respire tout seul ! Il est sorti de son coma !

La joie m’a envahie, j’avais une Bible entre les mains, j’ai couru vers mon père. J’ai partagé l’Evangile avec lui, j’ai présenté Christ, qui il est et ce qu’il a fait, son sacrifice à la croix, je lui ai demandé : Papa est-ce que tu crois en ce que je te raconte ?

Il m’a dit : Oui, je crois !

 

Quelques instants après, mon papa est décédé. Mais la joie m’a envahie, j’ai réalisé que Dieu est fidèle, cette joie me dépassait.

De Mahomet à Issa (Jésus) : (Témoignage 6)

Merci de signaler les fautes de frappe, d'orthographe ou d'accord, en commentaire de chaque article. Merci

Tag(s) : #TEMOIGNAGES