Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Mahomet à Issa (Témoignage 4)

J’ai été élevé dans la religion islamique, j’ai grandi au Moyen-Orient. Nous pratiquions l’islam et nous priions beaucoup, surtout les vendredis où nous allions à la mosquée. C’était pour moi un grand jour.

Nous priions cinq fois par jour. Tout ce que nous faisions, la façon dont nous vivions tournait autour de nos croyances.

Je me souviens avoir grandi dans cette culture, cherchant une relation intime avec Dieu. Je savais qu’Allah était le dieu que je servais, et Mohamed son prophète. La seule façon de suivre Allah est d’obéir au Coran, d’apprendre les hadiths.

J’avais des amis d’autres religions, hindous, sikhs, chrétiens-catholiques. Ainsi nous parlions souvent religion et j’exposais très souvent mon point de vue. J’avais entendu parler de Jésus et de l’Evangile, parce que le Coran en parle, mais cela ne m’intéressait pas plus que ça, parce que, à cette époque, pour moi, l’islam n’était pas juste une religion, c’était une nationalité, c’était ce que j’étais.

Il était ridicule de considérer un seul instant pour moi, l’idée de changer de nationalité, même si j’avais quelques réserves concernant certains enseignements. Mais questionner ma foi était exclu.

Mon frère était à l’université. Il venait les week-ends. Puis il s’est mis à parler du christianisme. Il a apporté une Bible et nous avons initié plusieurs débats. Plusieurs de ses amis étaient « sauvés », ils vivaient une relation personnelle avec Christ, il essayait de m’en parler, mais j’étais sur la défensive, ça me m’intéressais pas. Pourtant j’attendais les fins de semaines, pour en discuter avec mon frère. Puis il m’a emmené voir un film sur l’Enlèvement de l’Eglise. A la fin du film, ils ont prié. J’étais au fond, j’ai aussi commencé à prier. D’une façon un peu mal polie, maladroite.

 

« Je ne sais pas si tu es véritable, je ne crois pas en ces âneries, mais si tu es réel, pourquoi ne descends-tu pas me le montrer ? »

 

C’était ça ma prière.

 

Plusieurs nuits après cela, j’étais dans ma chambre, j’avais achevé la lecture d’un livre, que j’ai déposé, avant de m’étirer sur le lit. Puis je me suis rendu compte que la chambre devenait noire, pas physiquement noire, mais étrange. Je me demandais ce qu’il se passait lorsque quelque chose m’a attrapé par les épaules et m’a poussé en arrière, je suis tombé sur le lit. A ce moment là, mon corps se rigidifiait, la porte s’est ouverte, je pensais que mon frère entrait, mais une sorte de chose est entrée, je crois que c’était un démon. Plus il s’approchait de moi, plus il me communiquait qu’il allait me tuer. Je suis persuadé aujourd’hui que s’il m’avait attrapé, je serais mort cette nuit-là.

 

J’ai donc pensé, Allah est le dieu de l’Islam, peut-il m’aider ? Je ne sais pas pourquoi, j’ai senti que cela était au dessus de lui. Alors j’ai pensé, et Jésus ? Peut-il m’aider ? Pendant que je pensais à Jésus cette chose s’est à peine approchée de mon lit avant de disparaître. La chose qui me maintenait cloué  au lit, m’a lâché, je pouvais à nouveau bouger.

Je suis sorti du lit en courant vers la chambre de mon frère, je voulais qu’il m’aide à comprendre. Il m’a parlé du Saint-Esprit. J’ai trouvé que c’était bien mais j’étais totalement terrifié.

Il m’a alors expliqué, qu’une seule personne avait autorité sur les démons et les anges. Je lui demande « Qui ? »

Il me répond : « Jésus ».

De Mahomet à Issa (Témoignage 4)
De Mahomet à Issa (Témoignage 4)

Je lui ai dit : « Ok, je signe, j’accepte ! »

Nous avons prié, ma prière était :

« Jésus, je ne te connais pas, j’ignore si je peux t’appeler Seigneur, mais j’ai besoin de toi, puisque j’ai entendu que tu es le seul à pouvoir me sauver, alors je te confie ma vie »

Mon frère a prié à son tour. Après la prière je me sentais mieux mais je n’étais pas totalement remis.

 

Mon frère m’a dit,

- On se voit demain matin 

Je lui réponds

- Pas question, pousse-toi, je dors ici cette nuit !»

- Non je veux que tu retournes dans ta chambre, tu dois apprendre à faire confiance à Christ

 

Je suis retourné dans ma chambre, non sans avoir allumé toutes les lumières. J’ai saisi la bible offerte par mon frère. Il m’a demandé de lire Jean, alors je lisais l’évangile selon Jean, quand soudainement, mon corps s’est mis a trembler de manière frénétique. Je me suis dit « Oh non ça recommence !» je m’attendais à être plaqué à nouveau, mais non, j’étais juste là, je fixais un coin de la chambre. Il y avait un éclat, une présence, je crois que c’était la présence de Christ.

En regardant le coin de ma chambre, j’ai trouvé cela si formidable, merveilleux, si paisible. Cette paix était invasive, elle a envahie mon être tout entier, mon corps, mes émotions, mes pensées et tout qu’il y avait en moi à ce moment.

 

Je ne pense pas avoir éprouvé une telle sensation depuis ce jour. Je ne faisais que fixer cet éclat, ma dernière pensée était « qui es-tu ? » quand je suis tombé dans un profond sommeil.

Après cette nuit, je ne savais pas quoi faire. Tout ce que je savais, c’était que j’avais expérimenté Christ.

Là je me suis souvenu des conversations avec mon frère, à propos du salut, la repentance, la confession, les discussions avec Christ.

Nous avons fait cela ensemble et ma vie a totalement changé. Ma perception de Dieu a changé.

 

Avant, Dieu était très loin, dans l’islam, on ne partage pas une relation « intime » avec Dieu, on fait les hadiths et on espère.  Si tu demandes à un musulman s’il va au Paradis, il te répond, qu’il ne sait pas.

Maintenant c’est différent, j’ai l’assurance de la foi. Dans l’islam, il faut faire un certain nombre de choses pour s’approcher de Dieu, aujourd’hui non. Tout ce que je peux améliorer c’est le degré d’intimité avec Dieu, mais lui s’est approché de moi aussi près que l’on puisse le faire. Dans le christianisme, il est formidable de savoir que Dieu vous connais, au plus profond de vous-mêmes, jusqu’à vous confier un dessein, un but.

 

Depuis que j’ai accepté Christ, je sais pourquoi j’ai été créé, j’ai un but aujourd’hui, et ce but c’est d’emmener autant de monde que possible, à expérimenter l’amour qu’il a.

De Mahomet à Issa (Témoignage 4)
De Mahomet à Issa (Témoignage 4)
Tag(s) : #TEMOIGNAGES