Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ces femmes disparues et converties de force

 
22.10.14 - Les conversions et les mariages forcés des chrétiennes sont courants aujourd’hui. L’enlèvement de 230 lycéennes par la secte Boko Haram n’est donc pas un cas isolé. Le point avec Nadia Ghaly, de Christian Solidarity International, co-rédactrice d’un rapport sur la question en Egypte. Entretien

L’enlèvement de jeunes filles chrétiennes par Boko Haram a indigné l’opinion publique. Rencontre-t-on des situations similaires dans d’autres pays?
Ce problème touche tous les pays musulmans. L’islam se considère comme supérieur aux autres religions. La sourate Al Oman, verset 19, dit qu’Allah est prompt à demander des comptes à celui qui ne croit pas dans la Ayat d’Allah. Certains musulmans appliquent le Coran à la lettre. Au Bangladesh, au Pakistan, au Soudan, en Inde, au Nigéria ou encore au Moyen-Orient, les chrétiens sont persécutés au nom de l’islam. Le problème est plus grand que ce que nous pouvons imaginer, mais ceux qui souffrent sont terrorisés à l’idée d’en parler, parce que leur vie et celle de leurs proches sont en danger.

Combien de jeunes chrétiennes sont enlevées dans le monde chaque année?
Je n’ai pas de réponse à cette question.

Et si j’étais capable de vous répondre, on me rétorquerait que ces filles sont parties de leur propre gré et qu’elles ont ce qu’elles méritent (ndlr: la cousine de Nadia Ghaly a disparu en Egypte juste avant son mariage avec un chrétien copte. Quand elle est réapparue, elle était mariée avec un musulman et enceinte. Elle a annoncé à sa famille que c’était son choix, mais Nadia Ghaly ne l’a pas crue). Nous avons quand même quelques chiffres: en Egypte, au moins dix à quinze filles disparaissent chaque jour.

Pourquoi ces enlèvements ne sont-ils pas davantage médiatisés?
Les gens ont peur, les médias aussi. Quant aux autorités, elles ne savent pas comment faire face aux messages contradictoires envoyés par les kidnappeurs. En raison de différents facteurs et face à un tel niveau de terrorisme, beaucoup réfléchissent donc à deux fois avant d’en parler. La solution de facilité est de ne pas mentionner ces enlèvements, à moins que quelqu’un ne décède des suites d’une telle affaire. Alors le monde se réveille cinq minutes et se rendort ensuite.

(...)

http://www.christianismeaujourdhui.info/articles.php/ces-femmes-disparues-et-converties-de-force-11220.html