Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nombre de pages : 2

Pays : Brésil

 

Mon père travaillait dans un centre spirite. Parmi ses 8 enfants, mon père m’a choisi pour travailler avec lui je n’avais que 6 ans. J’allumais des bougies, je coulais des bains pour les personnes qui devaient être lavées de maux divers. Je jouais du tambour entre autres petits services. J’ai été l’esclave de mon père pendant 9 ans.

 

A 14 ans, j’avais déjà 8 ans d’ancienneté, j’ai été réveillée par le Saint-Esprit de Dieu, je le dis maintenant parce que je le connais, mais à l’époque je ne savais pas que c’était l’Esprit de Dieu, je ne connaissais pas la Bible, pourtant j’ai commencé à sentir qu’il existait un être tout puissant et qu’il était Dieu. Chaque fois que j’étais angoissée et triste, puisque je souffrais énormément auprès de mon père qui m’infligeait des coups et des humiliations ; j’allais au fond de la concession, et je parlais à Dieu, alors que je ne le connaissais pas. Pourtant il m’était familier, même de loin.

Il m’a offert une issue pour sortir de l’emprise de mon père. J’allais me marier. Tout ce que je désirais au plus profond de moi, sortir de la maison de mon père, Dieu le savait. 12 jours avant mon mariage, j’allais avoir 15 ans.

Avant le mariage, j’étais très affligée, des angoisses m’envahissaient. Mais personne n’allait barrer le plan de Dieu.

 

Je me suis mariée, j’ai emménagé dans la maison que mon père nous a offerte, selon lui à vie. Pourtant il a vendu cette maison et nous avons dû en louer une autre.

Mon père possédait 8 maisons dans la ville, mais à cause d’un accident il a dû toutes les vendre à l’exception de celle dans laquelle il vivait.

Quelques temps après cela, il a dû quitter la ville pour des besoins professionnels et il nous a demandé d’emménager dans sa maison pendant ce temps. Nous avons accepté pour des raisons économiques.

 

Près de la petite table du téléphone, il y a avait un Nouveau Testament. Un beau jour,  je l’ai saisi, je suis allée dans le garage et j’ai commencé à lire l’Apocalypse. Je ne me souviens ni du chapitre ni du verset mais à un moment donné Dieu m’a parlé. Cela s’est produit d’une façon merveilleuse. Il a dit qu’aucun féticheur ni cartomancien n’a de part avec Son Royaume. Je lisais, et les larmes coulaient sur mes joues … je pensais à mon papa.

 

Après cela je me suis décidée à aller à l’église (catholique). J’y ai passé 8 années, où je visitais des personnes malades dans des hôpitaux, j’allais voir les familles pauvres, etc. J’étais sûre que je faisais tout ce qu’il fallait.

Lorsque je rentrais à la maison, je trouvais mon mari soûl, entrain de fumer et cherchant à me battre. Mes enfants fuyaient et se cachaient. Malgré tout cela, je ne lâchais pas Dieu. J’avais créé une phrase que je répétais dans mon esprit :

« Laisse tout à Dieu, et ne lâche Dieu pour rien ! »

J’avais pris l’habitude de prier à genoux, tête baissée, dans la chambre. Mes enfants me voyaient, un jour ma fille de 4 ans s’est approchée et s’est mise dans la même position que moi pour prier.

Chaque fois que mon mari arrivait soûl à la maison, ma fille disait à son petit frère :

« Papa ne battra pas maman, parce qu’elle est entrain de prier ».

 

Je sentais la présence de Dieu à chaque instant, lorsque je travaillais, lorsque je discutais avec des gens, lorsque je marchais dans la rue, je sentais Sa présence. Dieu écoutait tout ce que je lui disais puis un jour, il a déversé sa grâce sur ma vie et dans ma famille, il a transformé la vie de mon mari, qui a arrêté de fumer, de boire, de commettre l’adultère. Il a changé, même avec les domestiques, il est devenu un mari exemplaire, affectueux et attentionné, il est devenu chrétien, un homme de Dieu.

 

Je croyais alors que tout allait bien, j’étais catholique charismatique, et Dieu m’a alors poussé à évoluer, car il ne me voulait pas dans cette dénomination. Un jour une cousine m’a demandé d’accepter Christ (uniquement), je lui ai dit que si Dieu voulait que je devienne protestante, il me le dira lui-même. Je ne pensais pas qu’il fallait changer quoi que ce soit, puisque jusqu’à présent Dieu avait béni ma vie et avait fait preuve de miséricorde vis-à-vis de moi, je n’avais donc pas à changer quoi que ce soit.

Un jour j’ai fait une neuvaine à une sainte, pour que mon mari trouve du travail. 3 jours avant la fin, Dieu m’a profondément demandé d’arrêter cette neuvaine. J’ai commencé à me sentir bizarre, je ne me sentais plus à ma place dans l’église. Je n’avais plus envie de prier, ni de me rendre à la messe. 2 jours avant la fin de la neuvaine, Dieu a encore touché mon cœur avec véhémence :

« Je suis le Seigneur ton Dieu, je puis tout pour toi »

 

J’ai décidé de tout arrêter. Mais arrivé à la maison, je n’ai pas fait ce que j’avais résolu de faire. C’est alors que Dieu m’a encore parlé à travers un cantique qui passait à la radio. Je n’écoutais jamais la radio, mais ce jour là, je l’ai allumé et ce cantique est passé.

Le lendemain, j’entendais encore Dieu sur le chemin du travail, je croyais que je devenais folle, qu’il s’agissait du résultat de mon anxiété. Mais ne pouvant résister davantage, en rentrant à la maison, j’ai cessé la neuvaine, j’ai tout déchiré.

 

J’ai commencé à me rendre chez ma voisines protestante, sans dire ni commenter ce qui se passait dans ma vie, je me disais que j’allais y recevoir une réponse de Dieu, Dimanche matin, je voulais aller au culte, je me suis rendue chez ma voisine qui bizarrement m’attendais alors que ce n’était pas prévu, nous sommes allées ensemble.

Je voulais aller pour comprendre ce qu’il se passait avec moi puisque je pensais devenir folle. A peine arrivées, un cantique m’accueillait : 

« Accepte Jésus aujourd’hui, demain il sera trop tard »

 

Cette strophe a été répétée 3 fois, je me suis alors mise à parler avec Dieu dans mon cœur.

« Seigneur si c’est vraiment toi, que ces gens répètent encore cette chanson »

Ils ont répété la chanson, 1, 2, 3 fois. Mais j’ai endurci mon cœur. J’ai dit, « Si c’est toi qui me parles, ils le répéteront une fois encore »

A ce moment, le pasteur a pris la parole, il a dit qu’une femme dans la salle doutait que Dieu s’adressait à elle, puis il a lui-même répété la chanson :

« Accepte Jésus aujourd’hui, demain il sera trop tard »

 

Je me suis immédiatement levée, je me suis avancée vers l’autel pour me confesser. J’ai accepté Jésus comme Unique Seigneur et sauveur (sans culte aux saints ni à la vierge Marie).

Ma vie a encore changée, elle s’est améliorée malgré toutes les tribulations et les épreuves que j’ai traversées, ma vie spirituelle a évolué, ma fille, mon mari et moi, nous servons le Seigneur, il ne manque plus que mes deux fils pour lesquels j’ai foi que le Seigneur touchera également leurs vies. Amen

Tag(s) : #TEMOIGNAGES