Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’interview vérité de Samuel Foucart : «La manifestation pour Charlie ? Une réminiscence de l’esprit de Babel !»

Via : actualitechretienne.wordpress.com

 

Le pasteur Samuel Foucart a accepté de répondre, avec son franc parler habituel, à une interview du journaliste Paul Ohlott sur Actu-Chretienne.Net, à propos du drame sanguinaire qui vient de secouer la France.

 

Paul OHLOTT : Vous n’avez pas encore pris position à propos des événements récents qui ont marqué la France. Pourtant,votre travail de chroniqueur et votre liberté de ton vous en donnait le droit…  Pourquoi ce silence ?

Samuel FOUCART : Pour être franc, ces derniers mois, j’avais convenu de m’en tenir à mon devoir de réserve à cause de certaines «pressions amicales» et aussi à cause d’une charge de travail plus importante.

 

P.O. : C’est une bonne chose que vous acceptiez finalement de sortir de ce silence… en ces jours où nous parlons de liberté d’expression ! Pour autant, êtes-vous de ceux qui se revendiquent de Charlie ?

S.F. : Ah non certainement pas ! Et c’est hors de question que j’apporte un quelconque soutien à ce mouvement spontané qui me met très mal à l’aise. Je ne suis pas Charlie et je l’assume ! Aux yeux de certains, ne pas être Charlie, c’est assimilable à un crime contre la démocratie, contre la tolérance, voire même contre la paix… Autrement dit, c’est être un facho ou un «salaud» ! Je ne suis rien de tout ceci, mais je ne me reconnais pas dans ce genre de manifestation.

« Franchement ? Je n’en ai rien à faire de ce journal »

 

P.O. : Il est évident que vous n’êtes pas un «salaud»… et j’imagine que vous condamnez sans réserve l’acte commis contre les journalistes de Charlie Hebdo ?

S.F. : Bien évidemment ! C’est un acte absolument ignoble. Mais une fois de plus, on a le sentiment que l’on n’est pas tous égaux face à la mort. En effet, outre ces journalistes (d’un genre très particulier), des policiers sont morts, ainsi que des civils dont les noms ont été ignorés par les médias. Comble du comble, l’idée de corporatisme a été condamnée par certains médias, qui en avait fait preuve quelques heures auparavant. Mais plus encore, ce même mercredi 7 janvier, 2000 personnes ont été assassinées au Nigéria par des terroristes de Boko Haram, animés du même état d’esprit que  les frères Kouachi. Cette information a été complètement occultée par nos chaînes de télévision et je félicite Actu-Chretienne.Net d’en avoir parlé pour dénoncer l’hypocrisie occidentale et nos émotions à géométrie variable. Je suis très gêné que des millions de Français, dont de nombreux chrétiens, manifestent pour quelques caricaturistes très controversés, mais ne manifestent pas pour dénoncer la christianophobie qui sévit dans l’ensemble des pays islamiques. 12 morts au siège de Charlie Hebdo, c’est grave, c’est condamnable, c’est inquiétant… mais certainement pas plus que 2000 morts au Nigéria. Par ailleurs, je dénonce aussi la rétention d’information par nos chers médias, sur ces scènes de liesse, particulièrement choquantes, dans les pays arabes…

 

P.O. : Que pensez-vous du journal Charlie Hebdo ?

S.F. : Franchement ? Je n’en ai rien à faire de ce journal, que par ailleurs et pour des raisons personnelles, je connais très bien. C’est un journal satirique, qui aime provoquer toutes les institutions. A mes yeux, que Charlie Hebdo symbolise la liberté de la presse et soit à l’origine de manifestations visant à défendre la liberté républicaine, c’est le paroxysme du paradoxe. Beaucoup de pasteurs et de chrétiens ayant rejoint la foule pour exhiber fièrement le slogan «Je suis Charlie», ont sans doute oublié comment ce journal satirique traitait les chrétiens quand il n’avait pas encore les musulmans à se mettre sous la plume…

« Cette manifestation est le résultat d’une manipulation émotionnelle très réussie »

 

P.O. : Les journalistes de Charlie Hebdo sont-ils des martyrs ?

S.F. : Certainement pas ! Et je rejoins, à ce sujet, l’excellent article de David Vincent. Ils sont des victimes – parmi d’autres -, du fanatisme véhiculé par un Islam radical. A ce propos, je m’interroge… existe-t-il un Islam fondamentalement modéré ? J’attends qu’on me le prouve… Et de voir Mahmoud Abbas, dont le parlement a adoubé en décembre dernier la légitimité, défiler auprès des démocrates de la vieille Europe,  m’oblige à m’interroger…

 

P.O. : Que vous inspire la manifestation de dimanche ?

S.F. : Elle suscite chez moi un vrai malaise. D’une part, elle est le résultat d’une manipulation émotionnelle très réussie, mais dont on ignore ce qu’elle produira à terme… Et d’autre part, elle est à mes yeux la réminiscence de l’esprit de Babel : «A ce moment là tous les habitants de la terre parlent la même langue et utilisent les mêmes mots» (Genèse 11.1) ; «Puis ils disent : Allons ! Construisons une ville et une grande tour aussi haute que le ciel. Ainsi, nous deviendrons célèbres et nous pourrons rester tout ensemble » (Genèse 11.4) Tout le monde (enfin notre vision du monde) parle le même langage («Je suis Charlie»), et se met en marche pour manifester dans une unité et une unanimité qui n’est pas sans rappeler cette antique histoire. Je trouve que l’angle spirituel de ces manifestations n’a pas assez été souligné par les responsables spirituels.

« L’esprit de Babel a gangréné toute la société »

 

P.O. : Que pensez-vous des communiqués officiels émanant des responsables du protestantisme français ?

S.F. : …Rien ! Ils sont tous, sans aucune exception, une manifestation de xyloglossie (nom savant décrivant la langue de bois). Ces gens-là parlent un langage humaniste,  et c’est là qu’on découvre que l’humanisme (ce que je nomme l’esprit de Babel) a gangréné toute la société. J’ai noté qu’aucun responsable religieux n’a osé parler clairement et ostensiblement de Dieu, pour les chrétiens du moins (car les musulmans n’ont pas cette frilosité pour évoquer Allah…). Par contre, ils sont tous «Charlie». Je dois vous avouer ma frustration et ma colère (spirituelle s’entend)…

 

P.O. : Selon le Président Hollande, Paris était la capitale du monde hier…

S.F. : C’est à mourir de rire. Que Monsieur Hollande ait trouvé le moyen de sauver son quinquennat par ce biais est une évidence (encore que…). Que l’on fasse défiler 50 chefs d’Etats côte à côte en France, à Paris, relève d’un miracle de la  nouvelle religion laïciste. Mais que l’on invite – pour lutter contre le terrorisme -, des responsables politiques qui au mieux financent le terrorisme, au pire sont des terroristes eux mêmes, c’est vraiment le comble de cet humanisme bon teint, qui est tellement dans l’air du temps, qu’il est peu recommandé de la combattre et de le condamner et encore moins de s’aventurer à le dénoncer.

Je ne suis pas du tout impressionné par cette mascarade «démocratique» et pour tout dire, elle me laisse un vrai malaise. Surtout à l’égard de toutes ces personnes se réclamant de l’Evangile et qui sont allés manifester sans même réfléchir à l’esprit qui est derrière ce genre d’événement.

« Les signes des temps ne sont-ils pas entrain de s’accomplir sous nos yeux ? »

 

P.O. : Pensez-vous que ce que nous vivons à l’heure actuelle peut être l’une des manifestations des signes des temps ?

S.F. : Je ne suis ni mystique, ni un spécialiste de l’eschatologie, mais pour s’en tenir à votre question et aux éléments qui ressortent de l’ambiance autour de ces manifestations, on n’est pas loin du texte de Paul : «Quand les gens diront : Quelle paix ! Quelle sécurité ! Alors, tout à coup ce sera la catastrophe» (1 Thessaloniciens 5.3). Pas question de souhaiter du mal à qui que ce soit, mais juste de constater que notre foi chrétienne devrait nous ramener aux réalités. Les signes des temps doivent s’accomplir et ne sont-ils pas entrain de s’accomplir sous nos yeux ? Manifester contre cet accomplissement, pour nous croyants, est un non-sens…

 

P.O. : Comment pourriez-vous définir cet  «esprit de Babel» que vous avez évoqué ?

S.F. : Tout simplement, c’est l’Humanisme porté à son apogée. Aucune place pour Dieu dans tout ceci, même plus chez ceux qui sont censés le représenter. D’ailleurs, la pire forme d’Humanisme à mes yeux, n’est pas celle proposée par les politiciens et les medias, mais celle qui est prêchée par les chrétiens eux-mêmes. L’Humanisme chrétien est un non-sens, qui n’a pas manqué de se manifester ces derniers jours. Pour définir l’Humanisme ou l’esprit de Babel, sans doute que le vieux texte du prophète Jérémie est le plus parlant : «Malheur à l’homme qui se confie dans l’homme» (Jérémie 17.5)

 

P.O. : Que conseillez-vous aux chrétiens en cette période de troubles ?  

S.F. : Les conseilleurs ne sont pas les payeurs comme disait le fabuliste Lafontaine. Mais si ce n’est un conseil, peut être un avis pastoral. Les terroristes ont voulu mettre le France à genoux et les manifestants d’hier ont prétendu remettre la France debout. Mais pour ma part, loin de la pensée de ce monde, je crois que la France, pour qu’elle puisse être véritablement debout, doit pouvoir s’appuyer sur des chrétiens qui se remettent à genoux dans la prière. Dommage que l’on soit parfois si prompt à manifester et si peu enjoué à l’idée de fréquenter les réunions de prière.

 

https://actualitechretienne.wordpress.com/2015/01/12/linterview-verite-de-samuel-foucart-la-manifestation-pour-charlie-une-reminiscence-de-lesprit-de-babel/

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES