Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le salut est-il définitif ? Mon propre cas

Je voulais écrire depuis quelques temps là-dessus.

 

Il existe plusieurs écoles de pensées, certains en lisant la Bible ont conclu que l'on ne peut perdre son salut , d’autres en lisant la même Bible pensent que l’on peut perdre le salut. Chaque courant de pensées, trouve dans la Bible les versets qui attestent leurs théories.

 

J’ai donc entendu et lu toutes sortes de choses là-dessus depuis l'an dernier, il y a de quoi troubler dans un cas comme dans l’autre. Dans tous les cas, j’ai une opinion là-dessus, bien avant avoir étudié la Bible et donc bien avant que cette question ne me vienne à l'esprit.

Avant, cela, tout ce que j’avais appris c’était que si l’on pèche, sans repentance, on va en enfer.

Le salut est-il définitif ? Mon propre cas

Conformément à ce que j’avais déjà relaté dans le blog, j’avais environ 15 ans lorsqu’une crise d’épilepsie m’a conduit dans le coma.

Je tiens à préciser s'il était nécessaire, que je suis né dans une famille chrétienne, et qu’à cette époque, j’avais déjà accepté Christ et reçu le Saint-Esprit.

Je n’ai pas reçu le Saint-Esprit lors de mon baptême (il ne s'était rien passé de spécial ce jour-là), je l’ai reçu le jour où seul dans ma chambre et pour la première fois, je m’adressais tout seul à Christ sans la présence d'un membre de ma famille.

Je me suis confessé, je lui ai dit que je l’acceptais comme unique Seigneur et Sauveur,  à cet instant j’ai vraiment senti l’Esprit descendre en moi, même si à cette époque j’avais 8-9 ans, je ne savais pas ce que c’était.

Merveilleux non ?! Pourtant durant mon adolescence, bien que je fréquentais l’église, je vivais dans le péché, aujourd'hui je sais que je commettais plusieurs de ces péchés, par ignorance, puisque je ne lisais pas les écritures. Je crois que j'ouvrais ma Bible uniquement lors du culte, et comme les pasteurs tournaient toujours autour des mêmes thèmes, je connaissais donc, les mêmes versets sans chercher plus loin.

 

Revenons à ce coma. Pour résumer et je passe certains détails, après avoir eu le temps de me repentir pendant le coma (oui le Seigneur est grand, j’avais gardé une conscience qui m’a permis de m’adresser à Christ dans une prière) puis soudain avant que je n'achève la prière mais ayant formulé l'essentiel, j'ai senti son pardon, cela m'a rendu aussi léger qu'une plume et je me suis trouvé en présence d’un monsieur vêtu de blanc, avec une ceinture tressée dorée, dont je ne pouvais apercevoir le visage. Ce monsieur m’a donné quelques messages dont en voici deux.

 

  • Le premier est que je guérirai définitivement de cette maladie : cela s’est produit. Depuis ce jour, je n’ai plus jamais eu d’épilepsie, alors que j'avais régulièrement des crises, quelques fois plusieurs fois par jour et par nuit. Les médecins m'ont fait passer au scanner puis à l'IRM, ils n'ont rien trouvé, aucune séquelle, aucune trace. Ils n'ont toujours pas trouvé d'explications.
  • Le second message est que la prochaine fois que je me trouverai de l’autre côté, je ne reviendrai plus. L'endroit qui me sera destiné dépendra de l'état dans lequel je serai trouvé. Cet homme m’a sévèrement averti en me demandant de « surveiller ma vie ».

 

J’ai gardé toutes ces choses durant des années, avant de les raconter un jour  totalement à mes parents, en 2010. J'avais peur de ne pas être cru, d'autant plus qu'avant que cela ne m'arrive, je ne croyais pas trop en ces choses, ni à la lumière au bout du tunnel... Jusqu'à ce que je le vive.

Le salut est-il définitif ? Mon propre cas

Après ces messages, je suis resté en état non pas de choc, mais disons d'étonnement durant quelques mois, puis j’ai tout mis de côté en vivant une vie de chrétien normal sans me préoccuper réellement de fuir le péché.

 

Puis en 2009, j’ai commencé à recevoir ce que je sais être aujourd'hui les derniers avertissements du Seigneur. A cette époque, je faisais de gros cauchemars où je me voyais attiré, presque aspiré comme un aimant, vers une fosse. C’était un trou qui grouillait, au fond il y avait comme de la boue noire en ébullition, ce trou était vivant, on aurait dit qu'il respirait, ses parois étaient vivantes, son fond était vivant. 

 

Il était si vivant qu’il avait une force d'attraction, il m'attirait à lui, j’essayais de résister mais je n’avais rien à attraper, rien pour m'appuyer et essayer de fuir, mon corps allait vers le trou,  pourtant le rêve s’achevait toujours avant que je ne me retrouve dans le trou duquel sortait une odeur pestilentielle et lorsque mes pieds s’approchaient j’entendais comme des voix qui en sortaient.. Toute une terreur. A chaque fois j'étais bien content le matin de constater que je n'avais que rêver.

 

Ce rêve sortait totalement de la configuration habituelle de mes rêves. Je crois que je savais que c'était un message de Dieu, mais je n'en avais pas l'orientation exacte, juste un ressenti que l'Esprit de Dieu communiquait avec le mien mais à cette époque je ne le savais pas.

 Ce cauchemar je l’ai fait durant quelques mois. Puis un jour j’ai commencé à prier à ce sujet et le Seigneur m’a conduit à lire la Bible le lendemain, j'ai commencé à lire la Bible. Pas quelques passages, toute la Bible. Je sais que ce n'était pas animé par ma propre volonté, car j'avais déjà essayé par le passé de finir la Bible sans succès, je commence et je me décourage. Là j'avais envie, j'avais la force, la volonté, et surtout je ne m'ennuyais pas.

 

La première fois, que je suis tombé sur le mot « fosse », cela a eu un impact considérable en moi, avant cela, je ne savais pas que la Bible évoquait un trou dans lequel les pécheurs se trouvent. La description de ce trou tout au long de la Bible m’a fait comprendre que le Seigneur m’avertissait en rêve, et à quel point il m’aimait de le faire.

J’ai pleuré durant 2 jours en découvrant le passage de Job (posté plus bas) en me demandant pourquoi le Seigneur m'aimait autant au point de prendre la peine de m'avertir plusieurs fois ?! J'avais honte, j'étais content, je me sentais chanceux et je me suis souvenu de ce que l’homme en blanc m’avait dit lorsque j’avais 15 ans. L'état dans lequel je serai trouvé déterminera ma dernière demeure, et là l'état dans lequel j'étais présentenment était bon pour la fameuse fosse ...

 

J’ai compris que c’était ma dernière chance. Je devais donner entièrement ma vie à Dieu. Et depuis que j'ai achevé pour la première fois la Bible en 2009, j’ai enfin réellement commencé à embrasser la vie de chrétien, pas d’un chrétien normal comme je l’avais été depuis ma naissance, mais un chrétien pratiquant qui apprend à faire de Dieu son essentiel. C'est aussi à partir de là que j'ai vécu mon appel mon réveil.

Le salut est-il définitif ? Mon propre cas

Etant donné mon vécu, je sais au plus profond de moi que Dieu a voulu me sauver de la fosse je pense que j'avais une part à cela : accepter de le suivre.

 

Pourtant j’avais été baptisé (un peu avant le coma) et surtout j’avais reçu Christ et le Saint-Esprit vers l’âge de 9 ans. Je pouvais donc tout perdre, cela m’a été Clairement signifié et grâce à tous ces avertissements je suis revenu vers le Seigneur avec plus de disposition de cœur.

 

Un ami, calviniste, m’a dit :

Oui le salut ne se perd pas, c’est pour ça que Dieu a tout fait pour te sauver.

 

Mais moi je crois que Dieu s’engage dans la mesure où l’on obéit, c’est plutôt cela qui fait la perfection et l’irrévocabilité du Salut car si nous l'acceptons, rien ne peut nous séparer de lui. Même si nous ne sommes pas parfaits, le Seigneur nous laisse nous améliorer tant que nous nous approchons de lui. A l’inverse ceux qui vivent sciemment dans le péché, s’éloignent véritablement de Dieu.

 

Jacques 4:8

Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus.

 

Je ne demande à personne de me croire ni d’adhérer à mes conclusions, car j’en suis arrivé à ce que je suis après avoir vécu une expérience personnelle d’avertissement.  

Peut-être le Seigneur révèle juste ce qui est nécessaire pour nous réveiller. Quelqu’un d’autre m’a même dit que nous croyons la même chose, mais nous le vivons différemment et donc nous le formulons autrement. Je ne le pense pas, mais bon…

 

Heureusement que personne avant cela ne m’avait dit que j’étais sauvé alors que je vivais dans le péché, autrement j’aurais continué ou du moins je n’aurais pas mis le même empressement ni la même force à chercher Dieu et seul Lui sait où j’en serai aujourd’hui. Heureusement lui-même m’a réveillé pour mon salut.

J'ai gardé comme conclusion que la Bible nous demande de veiller, de prier en tout temps et en tout lieu, afin d'être prêt lorsque notre heure arrivera ou lorsque Christ viendra prendre les siens, c'est bien pour une raison qu'il faut être trouvé "prêt".

 

Sur ce, que le Seigneur vous bénisse et fasse dans vos vies, au moins autant qu'il en a fait dans la mienne.

 

Job 33:14-18

14 Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, Tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde.

15 Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche.

16 Alors il leur donne des avertissements Et met le sceau à ses instructions,

17 Afin de détourner l'homme du mal Et de le préserver de l'orgueil,

18 Afin de garantir son âme de la fosse Et sa vie des coups du glaive.

 

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES