Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Lucy" de Luc Besson : un film sur la philosophie luciférienne (2ème partie)

Deuxième partie du décodage du film "Lucy"

 
Le mal que cause Lucy est également psychologique. Quand un médecin demande à Lucy de prouver ses pouvoirs, elle "entre" dans le cerveau de cet homme et lui remémore des détails précis sur la mort de sa fille. Elle aurait pu lui parler de la couleur de sa voiture, mais pourquoi le faire quand on peut parler du souvenir le plus douloureux imaginable ?

La transformation de Lucy prend une direction très particulière et être une "bonne personne" n'en fait pas partie. Sa métamorphose a entraîné une absence complète de valeurs morales, de compassion et de considération pour les autres êtres humains. Apparemment, être extrêmement intelligent vous transforme en un robot transhumain diabolique. Lucy dit en parlant d'elle :
"Je ne ressens ni peur, ni douleur, ni aucun désir. C'est comme si tout ce qui fait de nous des humains semble s'éloigner de moi. C'est comme si je me sentais moins humaine, toutes ces connaissances sur toutes les choses, la physique quantique, les mathématiques appliquées, l'infinie capacité du noyau d'une  cellule. Tout explose dans ma tête, toutes ces connaissances."
Si on examine l'évolution de Lucy, on réalise qu'elle devient exactement ce que l'élite occulte représente. Elle utilise ses pouvoirs pour contrôler les gens et pour faire avancer ses projets malgré la souffrance qu'elle cause. Elle s'est transformée en quelque chose de non humain et, tout d'un coup, les humains ordinaires sont traités par Lucy comme des êtres inférieurs idiots, manipulables et corvéables.


 
Pendant la transformation de Lucy, nous voyons un gros plan de ses yeux qui n'arrêtent pas de changer de forme (apparaissant parfois reptiliens) ce qui souligne le fait qu'elle n'est plus humaine.


De même, comme l'élite occulte, elle passe BEAUCOUP de temps à contrôler et surveiller les appareils électroniques des gens.
 
Tout comme la NSA, création de l'élite pour contrôler le flux d'informations à travers le monde, Lucy peut aisément prendre le contrôle des appareils électroniques.
 
Elle peut littéralement visualiser et consulter les données émises par les mobiles, tout comme la NSA.
 
Bien sûr, comme l'élite, elle peut apparaître à la télévision. Chose assez intéressante, la télévision du Dr Norman dans sa chambre d'hôtel est une Samsung. Une info récente a révélé que les TV Samsung Smart peuvent écouter vos conversations (même si la TV est éteinte) et envoyer les informations collectées à une "tierce personne" (qui peut facilement être la NSA).

Comme l'élite occulte, Lucy n'accomplit pas une mission pure et noble pour l'illumination. Il y a un côté sombre à ses actes et, apparemment, étant l'héroïne du film, tout est bon.



 
Lucy accède à la divinité
Vers la fin du film, Lucy est moins un être humain qu'un être divin qui sacrifie sa vie terrestre pour devenir rien d'autre qu'un dieu (je n'utilise pas le terme déesse parce que les dieux ne sont ni masculins ni féminins). La rencontre de Lucy avec le Dr Norman à la Sorbonne se transforme en un étrange rituel occulte high-tech où elle transcende l'espace et le temps pour réaliser la divinité. Pendant tout le temps du rituel, d'humbles humains idiots s’entre-tuent à côté dans des rafales de coups de feu. 
Le but final de la transcendance de Lucy est de transmettre la connaissance acquise par elle, de la même manière que deux simples cellules transmettent leur savoir avec le temps. Mais selon le Dr Norman, ce savoir pourrait être trop puissant pour l'humanité.
"Mais toutes ces connaissances, Lucy, je ne suis même pas sûr que l'humanité y soit prête. Nous sommes tellement gouvernés par le pouvoir et le profit. La nature humaine étant ce qu'elle est, elles pourraient ne nous valoir qu'instabilité et chaos (…) J'espère juste que nous serons dignes de votre sacrifice".
C'est l'idéologie derrière les sociétés secrètes qui "cachent" leur savoir occulte aux non-initiés derrière plusieurs couches de symbolisme (occulte signifie littéralement "caché"). Les masses profanes sont considérées comme trop indignes et primitives pour gérer un puissant savoir. En bref, les lucifériens sont extrêmement élitistes.


 
Pendant que Lucy se transforme, elle émet une grosse explosion de lumière. Comme dit plus haut, Lucifer signifie "porteur de lumière".
 
Lucy se transforme graduellement en une grosse masse noire répugnante et s'en sert pour créer un super-méga ordinateur qui stockera ses connaissances. Lucy se tient au milieu d'un pentagramme ritualiste qui donne au processus une connotation occulte.

Avant d'achever sa transformation, Lucy utilise ses pouvoirs pour voyager à travers l'espace et le temps afin de passer en revue divers événements importants du monde. Elle termine par un face à face avec la Lucy "premier humain sur Terre".

 
Découverte en 1974 en Éthiopie, Lucy est le nom donné aux vestiges du "premier humain sur Terre" - une espèce jamais vue auparavant appelée Australopithecus afarensis. Il est considéré par les scientifiques comme le "chaînon manquant" entre les animaux et les humains.

En un geste symbolique, Lucy dirige son doigt vers l'autre Lucy.
 
Lucy retourne à quelques millions d'années dans le passé pour rencontrer Lucy, le demi-singe. Nous assistons donc à une version luciférienne de la Genèse, où Lucifer donne "l'étincelle divine" à Lucy le demi-singe qui fera finalement la séparation entre les humains et les animaux.




La scène est bien sûr une référence grossière à la fresque de Michel-Ange où Dieu crée Adam. La peinture murale figure aussi brièvement plus tôt dans le film quand le Dr Norman parle des étonnants accomplissements de l'humanité malgré la seule utilisation de 10 % de son pouvoir cérébral.
 
La fresque de Michel-Ange dépeint Dieu donnant vie à Adam, le premier homme sur Terre. La scène avec les deux Lucy fournit une version luciférienne d'intelligence supérieure de la Création.

Mais les humains actuels sont toujours bloqués à ces 10 % et agissent toujours comme des imbéciles. Alors que Lucy transcende l'espace et le temps, tout un groupe de gens meurt à quelques mètres d'elle.
 
Ce n'est pas qu'une "scène d'action cool". C'est un moyen de communiquer les croyances de l'élite luciférienne : Les humains "non-illuminés" sont des idiots et méritent la mort.
 
Durant les tirs sans relâche entre les policiers et les truands, la statue de Robert de Sorbon - le fondateur de l'université de la Sorbonne -  est détruite - représentation symbolique d'humains ignorants détruisant la connaissance.

À la suite du rituel qui transforme Lucy en un dieu immortel, elle donne au Dr Norman une clé USB contenant tout son savoir, ce qui est plutôt pratique.

Quand un policier débarque dans la pièce et demande où se trouve Lucy, il reçoit un message qui résume le film tout entier.



 
"Je suis partout". Lucy est devenue un être omniscient doué d'ubiquité permanente. Elle a acquis les qualités d'un dieu. Comme une vraie luciférienne, elle a accompli un état divin grâce à la connaissance.

Le policier regarde ensuite vers le ciel avec admiration, à la manière habituelle des gens qui lèvent les yeux vers les cieux pour invoquer Dieu.

Le film s'achève avec une autre scène symbolique : le corps sans vie d'un truand vu par au-dessus, comme si c'était Lucy qui surplombait le sacrifice sanglant nécessaire pour terminer le rituel occulte.



 
Le film s'achève avec la mort, le destin du non-initié. Au-dessus de lui plane l'immortelle Lucy.
 

En Conclusion

Lucy a été éreinté par la critique comme n'ayant pas vraiment aucun sens – mais être "sensé" n'était pas l'idée du film. Il traite de la philosophie luciférienne, et il ne peut être pleinement "apprécié" que par ceux qui comprennent cette philosophie. Pour ceux dont ce n'est pas le cas, hé bien, il y a pléthore de scènes d'action saupoudrées ici et là pour divertir. Pendant ce temps, les spectateurs absorbent la signification occulte du film sans même réaliser ce qui se passe.

Ces scènes d'action étaient prévues pour créer un fort contraste avec la quête de Lucy vers la connaissance parce que les lucifériens perçoivent un fort contraste entre eux et les masses. Pendant que Lucy est occupée à atteindre l'immortalité et à se transformer en un dieu, une foule de types incapables s'entre-tue sans aucune raison valable. Et personne ne s'en soucie. Parce que leur vie est considérée comme sans intérêt.

Donc, au-delà de l'argument sans queue ni tête de Lucy se trouve un message avec beaucoup de sens, aussi puissant que perturbant : il y a deux classes d'humains sur Terre et le transhumanisme va élargir le fossé entre eux. La plupart des projets impliquant le transhumanisme a été décrit par les observateurs comme "jouer à Dieu". Mais ce n'est pas simplement une expression : c'est exactement ce que font les lucifériens.
 
 
 

 

 

http://bistrobarblog.blogspot.com/2015/02/le-film-lucy-de-luc-besson-un-message_22.html?showComment=1424641836987

 

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2015/02/lucy-de-luc-besson-un-film-sur-la_23.html

Tag(s) : #OCCULTISME EXTRATERRESTRES