Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Luc 21:11 il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.

Luc 21:11 il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.

Des dolines apparaissent en Sibérie

sinkhole

D'autres cratères avaient été découverts en 2014 dans la péninsule de Yamal en Sibérie.[Capture d'écran]
Quatre nouveaux cratères, entourés de plusieurs petits cratères, ont été découverts en Sibérie. Selon les scientifiques, le réchauffement climatique pourrait en être là l'origine de ces phénomènes impressionnant.

Selon le Daily Mail, les nouveaux cratères sont apparus dans la même région que ceux découverts l'année dernière, c'est-à-dire dans la péninsule de Yamal. Les experts attribuent ce phénomène au réchauffement climatique. La montée des températures engendrerait des éruptions du méthane enfouis sous terre.

Les experts ne connaissent pas cependant les causes exactes de l'apparition du phénomène. Pour décrire la situation de manière imagée, le professeur Bogoyavlensky a confié au Siberian Times que les cratères sont comparables à des champignons. "Quand on trouve un champignon, on est sûr qu'il y en a d'autre autour" assure-t-il.

Commentaire: Le réchauffement climatique a bon dos. En fait il semblerait que cela soit du à infime ralentissement de la vitesse de rotation de la Terre ainsi qu'à une diminution de l'intensité de son champ électrique.
 
 
Bizarro Earth

Éventrement de la planète ? De nouveaux cratères géants repérés en Sibérie

© AP/SIPA
Un cratère apparu en Sibérie, dans la péninsule de Yamal, en juillet 2014.
La Sibérie continue à intriguer: des dizaines de nouveaux cratères ont été observés par les scientifiques russes, rapporte le Siberian Times. En juillet dernier, trois cratères s'étaient formés au beau milieu de la steppe russe, à la stupéfaction des scientifiques. Et il semble que le phénomène ne soit pas sur le point de s'arrêter: des images satellites ont révélé la présence de sept cratères dans la zone Arctique de la Sibérie et les chercheurs s'attendent à en trouver d'autres.

Les cratères «sont comme des champignons»

«Nous connaissons maintenant sept cratères dans la région Arctique», a expliqué le professeur Vasily Bogoyavlensky au Siberian Times. «Cinq se trouvent sur la péninsule de Yamal, un dans la région autonome de Yamal, et le dernier au nord de la région de Krasnoïarsk, près de la péninsule de Taïmyr. Nous ne disposons des localisations exactes que pour quatre d'entre eux. Les trois autres ont été observés par des bergers de troupeaux de rennes. Mais je suis sûr qu'il y a plus que trois cratères dans la région de Yamal, il faut juste les chercher.»

Commentaire: Soyons clairs, le « réchauffement » qui se produit actuellement au niveau local est dû à l'augmentation de l'activité volcanique, en particulier sous l'océan Arctique, où l'explosion phénoménale des dépôts d'hydrate de méthane provoque la libération de méthane dans l'atmosphère. Tout comme les dolines/sinkholes et les fissures diverses et variées qui surgissent à travers le monde depuis maintenant plusieurs années, cette découverte constitue une nouvelle preuve de « l'éventrement » - littéral - de la planète.
 

Mystérieux cratères en Sibérie : c'est peut-être encore plus grave que ce que l'on croyait

 

La formation de ces gigantesques trous, qui peuvent atteindre 80 mètres de diamètre, serait liée au réchauffement climatique. Le permafrost fond en été, libérant du méthane, un puissant gaz à effet de serre, hautement explosif. 

Un cratère dans la péninsule de Yamal, en Sibérie (Russie), le 16 juillet 2014.

Un cratère dans la péninsule de Yamal, en Sibérie (Russie), le 16 juillet 2014. ( AP / SIPA )

Le phénomène est aussi spectaculaire qu'inquiétant. L'été dernier, un immense cratère a été repéré en Sibérie, dans la péninsule de Yamal, bordée par l'océan Arctique. Il s'avère que le phénomène n'est pas isolé. Le sol de Sibérie explose, libérant du méthane : une menace pour les habitants. Francetv info revient sur le phénomène, après de nouvelles explications livrées par une équipe de chercheurs.

Près de 80 mètres de diamètre

Juillet 2014. Un hélicoptère survolant la région de Yamal, dans le grand nord sibérien, filme un trou. Un très grand trou (80 mètres de diamètre) qui défigure la toundra, dans une région appelée "la fin de la Terre".

 

Quelques jours plus tard, un autre trou est découvert, puis un troisième. On apprend que la formation de ces trous serait liée au réchauffement climatique. Le sous-sol sibérien restait autrefois gelé toute l'année, d'où son nom de permafrost. Désormais, il fond et libère du méthane, un puissant gaz à effet de serre. Comme un bouchon de champagne, la terre saute sous la pression. Et le méthane libéré pourrait intensifier à son tour le réchauffement climatique.

Sept cratères dénombrés

Mais, lundi 23 février, un scientifique russe respecté, Vasily Bogoyavlensky, tire la sonnette d'alarme dans le Siberian Times (article en anglais). Le phénomène est bien plus vaste qu'on ne le pensait. Il invite à mener l'enquête "de toute urgence".

Les chercheurs russes dénombrent sept cratères (désignés comme entonnoirs) dans cette région arctique particulièrement inhospitalière. Deux d'entre eux sont même devenus des lacs et un vaste cratère est entouré d'une vingtaine d'autres trous, plus petits. 

En réalité, "nous n'avons la localisation que de quatre d'entre eux. Les trois autres ont été repérés par des éleveurs de rennes, mais je suis sûr qu'il en y a d'autres [dans la région de] Yamal, nous devons juste les chercher, a prévenu Vasily Bogoyavlensky. Je comparerais cela à des champignons : quand vous trouvez des champignons, soyez sûr qu'il y en a d'autres autour. Je pense qu'il pourrait y avoir 20 à 30 cratères de plus."

Le méthane, extrêmement inflammable

Et le chercheur pense que le phénomène pourrait encore s'amplifier avec le réchauffement climatique. Le problème, c'est que l'étude de ces cratères est dangereuse. Personne n'a encore été blessé dans ces régions peu peuplées. Mais, en novembre, une équipe qui s'est rendue sur place a pris des risques : personne ne peut prévoir le moment où est libéré le méthane. Et il est extrêmement inflammable. Des habitants de la région ont affirmé avoir vu un éclair dans la nuit, probablement dû à une émission de gaz. Quatre stations sismiques vont être installées pour enregistrer ces explosions.

Quoi qu'il en soit, "nous devons effectuer des recherches sur ce phénomène urgemment, pour prévenir de potentiels désastres", estime le scientifique.  D'autant qu'ils se trouvent dans une région gazière importante pour la Russie. L'un des cratères est apparu à quelques kilomètres d'un champ gazier exploité par Gazprom, explique le Washington Post.

http://www.francetvinfo.fr/mysterieux-crateres-en-siberie-c-est-peut-etre-encore-plus-grave-que-ce-que-l-on-croyait_836309.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D-%5Bconnexe%5D

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES