Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Facebook : La Commission européenne conseille de fuir le géant
Publié le | Modifié le

 

 

 

Lors du procès de la CNIL irlandaise, l’avocat de la Commission européenne estime qu’il faut clôturer son compte Facebook.

Continueriez-vous à utiliser Facebook si vous appreniez que le réseau social jetait vos données personnelles en pâture à la NSA ? Si oui, il semblerait que vous pouvez dès à présent songer à clôturer votre compte !

En effet, en plein procès de la CNIL irlandaise concernant le non-respect de la confidentialité des données personnelles des internautes européens, l’avocat de la Commission européenne a déclaré qu’il valait mieux fermer sa page Facebook pour quiconque a le souci de protéger ses données personnelles. Rappelons que la CNIL irlandaise est poursuivie par Max Schrems, un activiste pro-vie privée, qui est le chef de file d’un recours collectif.

Les données personnelles des Européens pas protégées de la surveillance

Il existe en effet un accord entre les États-Unis et l’Union européenne du nom de « Safe Harbor ». Ce dernier autorise l’exportation des données personnelles des internautes européens en échange d’un ensemble de règles régissant la protection de ces dernières.

Mais depuis les révélations de l’affaire Snowden, il semblerait que les GAFA et Yahoo soient contraints de partager certaines de ces données avec les agences gouvernementales américaines comme la NSA.

L’avocat général de la CUJE pointe le « Safe Harbor » du doigt

Lors du procès qui se déroule devant la Cour de justice de l’UE (CUJE), l’un des avocats de la commission européenne, Bernard Schima a fortement remis en question la sécurité du « Safe Harbor ».

L’avocat a même pris l’avocat général de la CUJE à partie en lui conseillant de « songer à fermer votre compte Facebook, si vous en avez un » si ce dernier ne tenait pas à voir ses données personnelles filer dans les serveurs de la NSA. Selon lui, la législation actuelle « ne peut pas garantir une protection adéquate des données des citoyens européens ». L’avocat général de la CUJE doit rendre son verdict le 24 juin prochain, dans le même temps, les règles régissant le « Safe Harbor » sont en cours de révision.

 
 
Tag(s) : #COMPLOTS