Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un jour je me suis trouvé dans une cage.

 

Vous savez, lorsqu’à un moment donné, rien ne va plus. Vous ne pouvez pas même vous consoler sur un aspect qui va bien dans votre vie, car tout et absolument tout va mal. A part le fait d’être en vie, il n y a rien qui tienne.

 

J'ai eu à traverser plusieurs étapes...12

 

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 1

J’ai forcément fait quelque chose. J'ai réfléchi à ce que j’ai pu faire pour me retrouver dans une telle situation d’échecs et d’humiliations. Mais je ne trouvais pas. Malgré tout, pendant des jours, je me sentais perdant, un "looser". 

 

Etape 2

A un moment donné, je me suis souvenu que j’avais un Dieu et qu’il pouvait me sortir de là. J'ai prié, je lui ai demandé tout un tas de choses, et comme ça faisait longtemps que je n’avais pas autant prié, je me suis senti léger, confiant. Je me suis dis que maintenant que j’avais tout confié, tout irait pour le mieux.  J'étais en pleine méthode Coué, je m’auto encourageais :

tout ira bien, tout ira bien.

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 3

Les lendemains, tout n'allait pas bien, au contraire je recevais mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle, les factures s’accumulaient et point de travail, point d'aide. Le lendemain est pire que la veille que je ne supportais déjà pas.

Une sorte de petite révolte commençait à naître, un gros cri veut sortir et sort de ma poitrine.

 

Etape 4

A force de réfléchir et faire face à des portes fermées que je ne parvenais pas à défoncer, je commençais à comprendre à quel point j’avais un grand besoin de l’intervention divine. Je ne peux m’aider et personne dans mon entourage ne le pouvait (ou le voulait). Un second grand rapprochement s'est fait vers Dieu. J'ai compilé les versets concernant ce que je vivais. J'ai lu, et bien sûr touché aux larmes, j'ai retrouvé la confiance. Ça y est le Saint-Esprit était là, puisque j’ai été si ému…

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 5

Point d’issue positive. Mais que se passe-t-il... j’ai prié, j’ai convoqué Dieu, pourtant inexorablement, ma situation se détériore. Est-ce qu’Il connaît mes échéances, est-ce qu’Il sait que là je ne peux pas tenir même 24h ?! Je vais mourir de chagrin, d’inquiétude et de stress. Trop c'est trop je suis à bout.

 

Etape 6

Troisième rapprochement vers Dieu. Je lis les Psaumes, tout le livre. Un passage m’interpelle :

J’ai été jeune, j’ai vieilli, je n’ai point vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain. Psaume 37 :25.

J'ai un nouveau sursaut, une envie de prier. Je prie en marchant, j’ouvre mes placards et je dis à Dieu, voilà ce qui me reste. J’ouvre mon frigo et je dis à Dieu, regarde comme il est vide. J’étale toutes mes factures sur mon lit, et je lui dis : regarde tout ça … !

Tu sais que je cherche à m’en sortir, mais j’ai déjà tout fait et toutes les portes me sont fermées et bien sûr tout le monde me fuit, avant même que je demande quoi que ce soit.

Je sais que l’argent ne va pas tomber du ciel, mais aide moi à trouver un travail s’il te plaît, l’autre je l’ai perdu, l’entreprise a fait faillite. Puisque tu dis que tu n’abandonnes pas le juste, s’il te plait viens à mon secours et ne me laisse pas mourir de faim et de chagrin, ni être en prison à cause des factures.

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 7

Toujours rien. J’égrène mes journées, la nuit le jour n’ont plus de séparation, je sombre dans un chao. Je n'ouvre plus mes courriers, j'ai peur de tout. Je ne sais plus quand je mange, si je mange, quand je dors, quand je me lève...

Puis une nuit je pleure encore à Dieu. Sachant que jusqu’à présent, j’avais toujours eu de quoi subvenir à mes besoins et je n’avais jamais passé plus de 2 semaines au chômage. Je trouvais toujours quelque chose et je ne savais pas que ça venait de Dieu. Une nuit, à bout,  je demande (enfin) à Dieu, de quelle façon il faut procéder. Je ne sais pas pourquoi mais je lui ai dit que j’aurais préféré être un oiseau, voler dans les airs à sautiller partout en étant nourri par lui, puisque c’est que sa Parole dit. Je lui ai demandé s’il fallait que je sois un oiseau pour qu’il réponde ?

 

Matthieu 6:26

Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux?

 

Ce n’était pas méchant, je l’ai dit de façon à ce qu’il ait pitié de moi. Dans la nuit, il m’a fait penser à ce fameux psaume 37 :25, mais en appuyant sur un mot : « le juste »

J'ai ouvert les yeux.

« J'ai été jeune, j'ai vieilli; Et je n'ai point vu le juste abandonné, Ni sa postérité mendiant son pain »

 

Je venais de comprendre que ce verset ne s’adressait pas à tous les chrétiens, mais aux fameux « justes ». J’ai dit à Dieu : Je viens de comprendre que je ne suis pas juste.

Je sais que dans l’absolu personne n’est juste, mais je savais qu’il y avait des choses dans ma vie qui n’honoraient en rien mon Dieu. Toutes ces choses que je minimisais, auxquelles je trouvais des excuses, que je laissais s’installer dans ma vie comme la fornication. Tout  me revenait en plein visage, non ce passage était pour les gens qui cherchent Dieu et pas ceux qui aiment le monde, ni ceux qui vivent loin de Dieu.

J’ai enfin compris des mois après, ce que Dieu attendait de moi. Cette souffrance-là, était une convocation.

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 8

J’ai réalisé que ma vie spirituelle était en chantier. Et qu’il fallait reprendre les choses en mains. J’ai commencé à me dépouiller de certaines choses comme le demande la Bible. En commençant par ce qui me semblait être le plus simple.

 

Éphésiens 4:20-22

20 Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ,

21 si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller,

22 eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses

 

Oui ça c’était moi, j’étais croyant, mais charnel, vivant par les convoitises. Très attaché au monde.

Plus je lisais la Bible, plus je réalisais qu’il me faudrait des années et des années pour changer. Je l’ai confié à Dieu. J’étais heureux de voir se dessiner la volonté de Dieu pour moi, et désespéré en réalisant que s’il fallait qu’Il attende que je change pour m’aider, je n'étais pas sorti de l’auberge. J’ai prié dans ce sens. Je lui ai dit que je lui faisais confiance.

J’ai commencé à reconsidérer mes valeurs, ma façon d’être, mes rapports avec les autres, j’ai corrigé beaucoup de choses même si j'ai encore quelques batailles à fournir aujourd'hui. Le changement était visible sur mon visage, tout le monde pensait que j’avais retrouvé du travail pourtant non, c'était l'Esprit de Dieu qui me redonnait la vie, le sourire,la joie de vivre,même si les circonstances étaient très mauvaises.

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 9

Puis un jour alors que je n’y pensais pas. L’argent m’est tombé du ciel. Je ne pensais pas que cela puisse être possible. Mais un concours de circonstances a fait en sorte que j’ai eu entre les mains, plus d'argent qu’il me fallait pour payer presque 2 ans de factures et retards en tous genres. C'est dire si c'était vraiment beaucoup d'argent ! Les miracles arrivent vraiment ! 

J’ai pleuré, j’ai jeûné, j’ai crié et confessé toute la fidélité de Dieu, j'étais en extase ! Non pas devant l'argent, mais de voir que Dieu ne m'avait jamais laissé tomber et qu'il m'a montré qu'il pouvait m'aider comme il a envoyé la manne du ciel à son peuple lorsque le peuple ne pouvait pas travailler.

Chacun son parcours, mais de même que le peuple allait vers la terre promise et ne pouvait travailler, dans mon cas ce qui pour moi était plus important que tout, c'est à dire mon travail m'a été enlevé. Mon travail était mon dieu, mon indépendance, ma joie de vivre, la raison de me réveiller tous les matins, mon espoir de gain,  je vivais par lui et pour lui, c'était ma colonne de vie.

 

Puis j’ai dit à Dieu que je ne méritais pas, oui c’est ce que je demandais depuis le départ, mais là comme ça, d’un coup, je ne me sentais pas méritant. Dieu m'a montré que c'est lui qui me donnait mes revenus, pourtant je ne le voyais pas. Il fallait que je le voie et que je le lui rende.

Quelques jours après avoir fièrement payer toutes mes dettes, je croyais alors que tout irait enfin bien. Puisqu’il venait de m'envoyer la manne en épongeant toutes mes dettes, j’aurais un nouveau départ, un travail dans la foulée. … c’est fini ! Ouf !

 

Etape 10

Pourtant non. Ce n’était pas fini, la même chose se produisait à nouveau, les portes étaient toujours fermées. Je passais des entretiens, des situations étranges se produisaient, soit la personne avait oublié le rendez-vous, soit on me donnait des excuses vraiment,... des choses que je n'avais jamais entendues jusqu'à présent. Pourtant je fonçais, je cherchais n'importe quel travail, n'importe lequel pourvu que j'aie quelque chose à la fin du mois. Et là encore rien. On me refusait parce que "trop qualifié" ou "pas assez d'expérience" ...

 

On me disait non, je me voyais encore entrer dans cette cage d’impuissance. J’ai dit non ! Pas deux fois !

Même si je vis à nouveau les mêmes privations, je ne suis plus la même personne. J’ai attaché la ceinture, j’ai continué mon rapprochement avec Dieu. Non sans lui rappeler assez régulièrement la situation dans laquelle j’étais. Dieu m’a fait comprendre qu’il voulait que je m’accroche à lui, pour de bon. Il connait mon coeur, j'avais encore de grandes barrières à abattre. J'apprenais à peine que Dieu devait être mon espérance dans toutes les circonstances. Mais à ce stade j'avais encore des inquiétudes. Or la Bible dit qu'il ne faut pas s'inquiéter lorsque la situation ne dépend pas de nous. Mais c'est dur à faire, c'est dur de lâcher prise et faire comme si tout allait bien, c'était comme si je me jetais dans le vide. Dieu ne voulait pas que je fasse "semblant" mais que je ressente vraiment sa paix que j'avais du mal à recevoir.

Luc 12:26

Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste?

Philippiens 4:7

Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus Christ.

 

Accepter cette paix, c'était comme de l'inconscience. Alors quelque part je résistais encore, mais je ne le savais pas. En réalité, lorsque Dieu nous fait son apprentissage, il nous donne sa paix afin que soyons concentrés sur Lui. Mais il faut savoir recevoir, il faut lui ouvrir son coeur, pas à moitié, ni aux 3/4, mais totalement.

 

Ce n'était pas encore le moment de me sortir de ma situation, car malgré la relation qui s'est considérablement développée, ma foi était chancelante.

Continuer à chercher du travail, me permettait d'accepter que c'était le plan de Dieu, encore une façon pour moi de garder un certain contrôle. Alors je cherchais tous les jours;  et tous les jours c'était non.

En effet même sans travail je n’ai été ni nu ni affamé bien au contraire. Je ne montrais plus mon frigo vide à Dieu, puisque d'une façon ou d'une autre j'avais à manger.

Le Seigneur m’avait justifié. Je voyais bien que je ne descendais plus en dessous d’une certaine situation, il ne me donnait pas tout, mais il ne me laissait plus dans l’humiliation totale. Réaliser cela m’a permis de m’accrocher encore plus à lui et d’avoir de plus en plus confiance en mon Dieu et dans sa Parole. Oui ce qu’il dit, il le fait,  mais nous ne savons pas nous positionner et donc nous dirigeons mal notre foi.

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 11

J’ai constaté que je passais des heures avec Dieu, soit en lui parlant soit avec la Bible. Comment avais-je pu vivre autant de temps sans lui, sans cette chaleur, sans réaliser à quel point il était mon Père  ?!

J’ai été conduit à méditer sur le verset où Jésus disait :

« Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu et le reste vous sera donné ». C’est incroyable, je connaissais ce verset,  mais cette fois je comprenais différemment les choses. Dieu avait une relation avec moi,mais moi je n'en avais pas réellement développé avec Lui. Il était un Dieu distant, éloigné.

 

Matthieu 6:33

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

 

Royaume

Je cherchais le royaume de Dieu, j’avais développé une relation plus intime avec Dieu et j’apprenais à obéir aux commandements.

Justice

Je savais que Dieu voulait que je pratique sa justice, c'est-à-dire aimer mon prochain donc changer mon comportement et abattre les barrières des préjugés, traiter et aimer tout le monde de façon égale.

Toutes ces choses

Ce que j’ai compris tout d’un coup, c’est que Jésus n’a pas dit dans ce verset que nous aurons immédiatement «toutes ces choses ».

Ce qui m’a fait perdre le temps c’est que je croyais à chaque fois que j’aurais très vite le reste. Puis lorsqu’il est dit dans un psaume, fais de l’Eternel tes délices et il te donnera ce que ton cœur désire. Cela ne se produit pas forcément en 24h, dans mon cas j’ai été dans une galère pendant quelques petites et interminables années .

 

Psaumes 37:4

Fais de l'Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton coeur désire.

Comment j’ai appris à méditer la Parole

Etape 12

Après avoir compris cela, j’avais davantage confiance, je savais qu’il était maître du temps et qu’il a entre ses mains tout l’argent et l’or. En fait tous les regards du ciel étaient braqués sur moi, c’est moi qu’ils attendaient, moi qui devait évoluer, Mon Dieu lui, était prêt depuis longtemps, mon sauveur m’avait déjà accordé la victoire et je devais simplement la saisir.

Mais avant, le Seigneur m’a fait radicalement changer car ce que je faisais et la personne que je devenais ne lui plaisais pas.

 

Je n’arrive pas à croire que je dis merci à Dieu pour m’avoir obligé à traverser cette souffrance.

Un jour je me suis demandé si Dieu ne pouvait pas faire autrement. Connaissant mon caractère, ma façon de voir de l’époque… en réalité il n’y a avait effectivement rien d’autre à faire que de me laisser dans un état qui m’obligerait à m’approcher de Dieu, apprendre la persévérance et la victoire.

Même si deux ou trois ans c’est long, c’était ce qui était nécessaire pour moi. Merci mon Dieu pour ta fidélité.

Comment j’ai appris à méditer la Parole
Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES