Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Slate.fr/Slate.fr - To eat or not to eat? daniellehelm via Flickr CC License by

Slate.fr/Slate.fr - To eat or not to eat? daniellehelm via Flickr CC License by

Des chercheurs d'une équipe de l'Université de Californie du sud (USC) affirment avoir trouvé le moyen de contraindre le corps humain à se régénérer. Une découverte annoncée comme «capitale». Jeûner pendant 72 heures peut permettre de reconstruire l'ensemble du système immunitaire même chez les personnes âgées ou gravement malades telle est la conclusion de cette nouvelle étude scientifique.

Si jeûner est considéré comme néfaste pour l'organisme par les nutritionnistes, priver le corps de nourriture pendant trois jours contraindrait ensuite la moelle osseuse à produire de grandes quantités de globules blancs qui combattent les infections. Cette découverte peut être particulièrement utile aux malades dont le système immunitaire a été affaibli, par exemple les cancéreux traités par des chimiothérapies.

Selon les chercheurs d'USC, jeûner lance un processus de régénération. «Cela donne le feu vert à la moelle épinière pour reconstruire l'ensemble du système immunitaire» explique Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l'Université de Californie du sud. «Et la bonne nouvelle est que le corps se débarrasse des parties du système immunitaire abîmées ou âgées et inefficaces, pendant le jeun. Et si vous partez d'un système fortement endommagé par une chimiothérapie ou le vieillissement, les cycles de jeun peuvent permettre de  créer, littéralement, un nouveau système immunitaire». 

Les jeuns prolongés contraignent en fait le corps à consommer ces réserves de glucoses et de graisses mais aussi détruisent une proportion importante des globules blancs. «Quand vous vous privez de nourriture, le corps essaye d'économiser l'énergie dépensée et pour cela recycle un grand nombre de cellules du système immunitaire qui ne sont pas indispensables, notamment celles qui sont abimées». Ainsi, pendant le jeun, le nombre de globules blancs baisse fortement et augmente rapidement quand la personne s'alimente à nouveau. Le jeun (...) Lire la suite sur Slate.fr