Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Elisabeth777

Via : www.michelledastier.com

 

La Bible avertit qu’il y a beaucoup de faux convertis qui s’accrochent à un faux espoir (Matthieu 7 :13-15) et donc voici une liste de fausses espérances religieuses qui peuvent envoyer les gens en enfer. Quand vous les lirez, « Examinez-vous vous-mêmes pour voir si vous êtes dans la foi » (2 Cor 13 :5) et assurez-vous que vous ne croyez pas en une fausse espérance. Votre éternité est en jeu.

 

 

1. Etre né dans une famille chrétienne

 

Etre élevé dans une maison chrétienne ne fait pas de quelqu’un un enfant de Dieu. Jésus a dit :

 

12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, 13lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

 

Les Pharisiens croyaient en leur origine spirituelle, qu’ils avaient Abraham ‘pour père’ (Jean 8 :33) cependant Jean Baptiste les a avertis : « et n’imaginez pas pouvoir dire : nous avons Abraham pour Père » (Matt 3 :9) et Jésus les a avertis « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre Père. » (Jean 8 :44)

Quand quelqu’un donne un témoignage du genre :

« J’ai toujours été chrétien »,

cela devrait commencer à faire sonner l’alarme parce que Jésus a averti « si vous ne vous convertissez…, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. » (Matt 18 :3) Or, il peut arriver que quelqu’un qui a grandi dans la foi chrétienne présente les preuves d’une vraie conversion mais n’est pas exactement sûr de la date de sa conversion, parce qu’il peut regarder en arrière à plusieurs moments dans sa vie où il a pu être converti. Mais alors qu’il peut y avoir plus d’une occasion dans sa vie où il s’est converti, il ne peut pas y en avoir zéro. Le salut sort « des ténèbres pour aller à son admirable lumière » (1 Pierre 2 :9). Donc il devrait être capable de regarder les moments où cela a pu arriver.

Note : 2 Timothée 3 :15 est souvent cité pour dire que Timothée ne connaissait pas de moment de conversion où il s’était d’une manière ou d’une autre converti graduellement, mais c’est lire quelque chose dans ce texte qui n’y est simplement pas.

 

2. Etre baptisé et rejoindre l’Eglise

 

Dans Actes 8, après avoir entendu la prédication de Philippe (v12), Simon le magicien « crut, et après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe » [a rejoint les disciples/l’église]. Mais au verset 21, Pierre lui dit « Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton coeur n’est pas droit devant Dieu. »

Donc, être baptisé et rejoindre une église n’est PAS une conversion.

 

3. Avoir une compréhension intellectuelle de l’Evangile / une croyance intellectuelle de la doctrine biblique.

 

19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.

 

Et les démons ont crié à Jésus : « Que veux-tu de nous, Fils de Dieu ? Es-Tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ? » (Matt 8 :29) montrant qu’ils savaient qui était Jésus, qu’il y avait un jugement qui venait, et qu’il y a un endroit de tourments pour les méchants.

La foi commence en ayant une compréhension correcte de l’Evangile. Cependant, la conversion est plus que simplement avoir les faits exacts.

 

4. Etre pasteur, ou servir dans une église ou faire de l’évangélisation

 

Jésus a averti :

22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?

 

Ces personnes étaient occupées pour l’Eglise, mais dans le verset d’après, Jésus leur déclare « Je ne vous ai jamais connus : retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » (Matt 7 :23) Remarquez aussi, Jésus ne leur dit pas, qu’ils les avaient connus une fois mais qu’ils ont perdu leur salut, mais plutôt qu’Il ne les a jamais connus. Même s’ils professaient Christ comme leur « Seigneur, Seigneur » (v21) et étaient très actifs dans le service (v22). Ils n’ont jamais connu la conversion véritable, un changement radical de royaume, avec circoncision du coeur (c’est un acte « tranchant », un acte chirurgical venant de Dieu qui change le coeur de pierre en coeur de chair).

 

5. La réformation morale

 

Les Pharisiens étaient considérés par les masses comme étant des personnes de haute moralité (Matt 5 :20), et quelqu’un peut se purifier lui-même beaucoup à l’extérieur sans être converti (Matt 23 :27). Le jeune homme riche bien qu’il faisait un bon boulot en gardant les commandements (Matt 19 :20), et Paul avant sa conversion (Rom 7 :9) se sentait ‘vivants’ et était moralement bons avant que l’Esprit de Dieu ait travaillé dans leur coeur.

Quand Jésus au dernier repas a dit : « l’un de vous me trahira. » (Jean 13 :21) Les disciples n’ont pas tous désigné Judas et dit « c’est lui », mais il est dit qu’ils « se demandaient de qui il parlait » (Jean 13 :22), révélant que Judas avait dû être extérieurement moral de caractère.

Beaucoup d’incroyants cessent de boire, de fumer, de parler mal, etc. La réformation morale N’EST PAS la conversion.

 

6. Avoir une expérience émotionnelle, que ce soit la joie ou la conviction

 

Dans la parabole du semeur, Jésus a parlé de ceux qui entendent sur le sol rocailleux « qui, quand ils entendent la parole, la reçoivent avec joie. » Ils ont eu une expérience émotionnelle de joie en entendant l’Evangile cependant le verset continue : « mais ils n’ont pas de racines en eux-mêmes, ils croient pendant un moment, et au temps des épreuves ils chutent »

 

Ceux qui entendent sur le sol rocailleux « reçoivent » la parole « avec joie » et donc ont une expérience émotionnelle, ils « croient pendant un moment » mais ne sont PAS réellement convertis, comme (v15) nous dit que seul ceux qui écoutent « sur la bonne terre » portent des fruits de conversion, et les faux convertis sont semés par le diable (Matt 13 :39).

Judas aussi a eu une expérience émotionnelle et était convaincu « Alors Judas, qui L’avait livré, voyant qu’Il était condamné, fut pris de remords » (Matt 27 :3) mais il ne fut PAS converti. Esaü a eu une expérience émotionnelle, mais ne fut PAS converti car « il n’y eu plus de possibilité de repentance, bien qu’il l’ait cherché avec larmes » (Héb 12 :17)

Félix a eu une expérience émotionnelle. Quand Paul lui a prêché l’Evangile et lui a parlé de « justice, maîtrise de soi et du jugement à venir » (Actes 24 :25) il est dit que « Félix fut saisi de crainte » mais il ne fut PAS converti.

 

7. Etre guéri

 

Quand Jésus a guéri les dix lépreux, seulement un fut converti et revint pour rendre gloire, les neuf autres, bien que guéris, étaient toujours perdus.

11 Jésus, se rendant à Jérusalem, passait entre la Samarie et la Galilée. 12 Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, (Lire la suite)

 

La guérison surnaturelle peut amener à la conversion. « La bonté de Dieu te pousse à la repentance » (Rom 2 :4) mais n’amène pas forcément à la conversion. Sur les dix lépreux guéris par Jésus, seul un a été sauvé.

 

8. Voir une vision surnaturelle ou avoir une rencontre avec un ange

 

Beaucoup croit faussement aux « expériences de mort imminente » qu’ils ont eu où ils ont « vu une lumière brillante » ou ils ont eu une vision, un rêve ou une rencontre avec un ange, mais ce n’est pas la conversion et la Bible avertit « Satan se déguise en ange de lumière » (2 Cor 11 :14)

 

9. Etre béni de choses matérielles/de richesses/d’argent.

 

Dans Matthieu 19, quand Jésus a dit au jeune homme riche d’abandonner ses richesses pour suivre Christ, il est dit « il partit très attristé, car il avait de grands biens. »

Cet homme était très riche mais il n’était pas converti. En fait, son argent et ses biens étaient la chose principale qui l’empêchait d’avoir la vie éternelle avec Christ. « Je vous dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » (Matthieu 19 :24) et dans Luc 12 :13-21, Jésus a raconté la parabole du riche insensé.

« Mais Pierre lui dit : je ne possède ni argent ni or. » (Actes 3 :6)

Jésus a dit : « Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête. » (Matt 8 :20) donc les bénédictions matérielles ne sont pas une preuve de la faveur de Dieu, et la pauvreté financière et les épreuves ne sont pas non plus une indication du mécontentement de Dieu.

 

Les faux enseignants du mouvement de la prospérité ont prétendu que Jésus avaient dû être riche financièrement, « parce qu’Il avait un trésor » et ils disent « seule une personne riche a besoin d’un trésorier ». Cependant, Judas portait simplement la bourse pour les disciples, et qu’il ait trahi Jésus pour juste « trente pièces d’argent » (Matt 26 :15), ce qui est moins que trois mois de salaire d’un simple travailleur, révèle qu’il ne devait pas y avoir beaucoup d’argent dans la bourse, autrement il n’aurait pas été tenté par un si petit montant et serait juste parti avec la bourse.

 

10. Garder la loi / Le légalisme (Croire dans les oeuvres)

 

Beaucoup croient faussement qu’ils sont de « bonnes personnes » ou « qu’ils gardent les commandements » ou certaines règles, mais la Bible dit « Car nul ne sera justifié devant Lui par les oeuvres de la loi » (Rom 3 :20)

Pour être justifié par la loi/ garder les règlements, on devrait garder la loi de Dieu à la perfection à chaque moment de notre vie car « Maudit soit quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, pour le mettre en pratique » (Gal 3 :10) mais « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Rom 3 :10)

Toute « bonne oeuvre » que nous faisons pour essayer de gagner la faveur de Dieu est comme « un vêtement pollué » (Esaïe 64 :5) car la réalité est, qu’en essayant de gagner la faveur de Dieu par nos oeuvres, c’est comme essayer de soudoyer un juge, mais Dieu n’est pas corrompu et donc n’acceptera les pots-de-vin de l’homme car seul « le méchant accepte le cadeau » (Prov 17 :23)

 

11. Ecouter des prédications radicales, tranchantes

 

Certaines personnes croient faussement qu’elles sont ok parce qu’elles écoutent régulièrement des pasteurs comme Paul Washer et Tim Conway qui prêchent un message dur et sans compromis. Cependant, Judas écoutait régulièrement la prédication dure et sans compromis de Jésus, mais il n’était PAS converti.

 

12. Avoir des réponses à vos prières

 

Par la miséricorde de Dieu, Caïn a eu la réponse à sa prière (Gen 4 :13-15) mais il n’était PAS converti (v5, v16), et aussi les dix lépreux ont vu la réponse à leur prière et ont été guéris (Luc 17 :11-19), mais un seul a été converti. Donc alors que Dieu peut occasionnellement accorder des réponses aux prières de gens inconvertis, et dans de tels cas « La bonté de Dieu te pousse à la repentance » (Rom 2 :4), néanmoins avoir la réponse à une prière n’est PAS une conversion.

 

13. Avoir « opinions religieuses : chrétien » sur votre Facebook ou équivalent

 

Dire simplement que l’on est chrétien ne fait pas de nous un chrétien.

Jésus a dit qu’au jour du jugement beaucoup diront être chrétiens (Matt 7 :21-22), mais Jésus « leur déclarera : Je ne vous ai jamais connu ; retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité. » (v23)

C’est tordre les paroles de Jésus de prendre « C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, Je le confesserai Moi aussi devant Mon Père qui est dans les cieux » (Matt 10 :32) et de lui faire dire que simplement professer être chrétien fait de nous un chrétien, quand en fait ils Le renient continuellement par leur style de vie. La Bible dit : « Celui qui commet le péché est du diable » (1 Jean 3 :8) et comme Jésus a dit : « Pourquoi M’appelez-vous ‘Seigneur, Seigneur’ et ne faites-vous pas ce que Je vous dis ? » (Luc 6 :46)

 

14. Faire une ‘prière du pécheur’ ou équivalent, ‘accepter Jésus’, ‘prendre une décision pour Jésus’ ou remonter l’allée de l’église

 

Beaucoup croient faussement qu’ils sont sauvés parce qu’ils ont répété une sorte de ‘prière du pécheur ‘, ou/et qu’ils ont écrit l’heure et la date à laquelle ils l’ont fait dans leur Bible. Mais on ne doit croire à rien de tout ça. Quand le jeune homme riche a demandé à Jésus « que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? » (Marc 10 :17), Il n’a pas répondu ‘répète juste cette prière après Moi‘, mais qu’il devait abandonner ses idoles « et venir, prendre sa croix et Me suivre » (Marc 10 :21). Un personne est sauvée par Christ et non par le résultat d’une oeuvre qu’elle a faite (Eph 2 :8-9).

C’est une torsion de « si vous confessez de votre bouche que Jésus est Seigneur et croyez dans votre coeur que Dieu L’a ressuscité des morts, vous serez sauvés.» (Rom 10 :9) pour lui faire dire d’une façon ou d’une autre que quelqu’un est sauvé, juste parce qu’il a ‘fait une prière du pécheur’ ou ‘pris une décision pour Jésus’. Le contexte de cette citation est qu’elle a été écrite à une église, dans la Rome impériale, qui endurait beaucoup de persécutions (Rom 8 :35-36) et que confesser être un chrétien avait pour conséquences la mort, la torture ou l’emprisonnement.

Jésus a dit qu’au jour du jugement que ceux qui Le confessent de leur bouche n’entreront pas tous dans les cieux « Quiconque me dit : Seigneur, Seigneur, n’entrera pas forcément dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de Mon Père qui est dans les cieux » (Matt 7 :21). Ces personnes sont convaincues qu’elles sont sincères et elles font beaucoup d’oeuvres ‘dans le nom de Jésus’ (v22). Cependant, Jésus

« leur déclarera : Je ne vous ai jamais connus ; retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité. » (v23).

Et Jésus ne dit pas à ces « beaucoup » (v22) qui confessent Jésus comme Seigneur de leur bouche, qu’ils ont été sauvés avant mais ont perdu leur salut, mais plutôt que « Je ne vous ai jamais connus » (v23). Ils n’ont jamais connu la conversion véritable, le changement radical de royaume, et donc de Maître et Seigneur. Ils ont toujours pour père le diable !

Quelqu’un confessant simplement qu’il croit et dit « je sais dans mon coeur que je suis sauvé » ne veut pas dire qu’il est converti, car la Bible avertit « Le coeur est tortueux par-dessus tout. » (Jér 17 :9)

 

15. Un pasteur m’a dit que je suis sauvé,  ou ‘bienvenue dans la famille de Dieu’

 

Alors que la vie d’une personne dans le temps donnera les preuves qu’elle est réellement sauvée ou ne l’est pas (Matt 7 :16), on ne peut pas être sûr de l’état de l’âme d’une autre personne car ni un pasteur ni un simple homme peut vraiment voir dans le coeur d’une personne et Jésus a averti qu’il y aurait de l’ivraie (des faux convertis) parmi le blé (les vrais convertis) et qu’il serait trop difficile pour l’homme de les séparer (Matt 13 :29). Donc quelqu’un d’autre disant « évidemment que tu es sauvé » ne doit pas être cru et on ne doit pas s’y fier. La Bible avertit qu’il y a beaucoup de faux enseignants disant aux gens qu’ils sont justes devant Dieu alors qu’ils ne le sont pas (Jér 8 :11 ; Matt 7 :13-20) et aussi dans la parabole du semeur, Jésus a averti qu’il y a ceux qui écoutent sur « un sol rocailleux » qui, au premier regard ont l’air convertis, mais prouve plus tard qu’ils ne l’ont jamais été (Matt 13 :20-21).

 

16. Avoir un ‘Don Spirituel’ comme les langues ou la prophétie

 

Avoir un don spirituel n’est PAS la conversion et on ne doit pas y croire. Les « beaucoup » dans Matthieu 7, à qui Jésus a dit « retirez-vous de Moi, Je ne vous ai jamais connus » prophétisaient et faisaient beaucoup de miracles mais ils n’étaient PAS convertis.

22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? 23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

 

Caïphe a prophétisé et « Or, il ne dit pas cela de lui-même mais, étant souverain sacrificateur cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation. Et non seulement pour la nation, mais aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés ». (Jean 11 :49-52)

Le livre des Hébreux parle de ceux qui « qui ont goûté le don céleste et sont devenus participants à l’Esprit Saint, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir » (Héb 6 :4-5) mais ils sont tombés, révélant qu’ils n’avaient jamais été réellement convertis (1 Jean 2 :19 ; Matt 7 :23)*

 

*Note MAV: Je ne suis pas d’accord sur ce point avec l’auteur. Lire à ce sujet les articles sur la perte du salut: http://www.michelledastier.com/la-grace-est-elle-definitive-peut-on-perdre-son-salut-que-veut-dire-ne-plus-etre-sous-la-loi/ Rien que ceci: « reniant celui qui les avait sauvés » (2P2:1), ce qui concerne tous ceux qui s’adonnent à l’évangile de prospérité ou qui « font de la piété une source de gain », sans compter ceux dont Paul dit qu’ils ont fait naufrage par rapport à le foi . Même pour Judas, il a été englobé dans les disciples dont Jésus a dit que « leur nom était inscrit dans les ciel ».. mais ilest aussi écrit: « Il devint traître », et que c’était un voleur ! Le péché non confessé et abandonné peut être la cause de la chute irrémédiable.  Jésus a aussi dit: « Si vous demeurez en moi ».. sinon on serait coupés et jetés au feu (Jn 15:6)- Comment demeurer en Dieu ? 1Jn 3:24 Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné. ! On est bien loin du « On n’est plus sous la loi » brandi à tout bout de champ par des faux convertis qui ignore la condition pour ne plus être sous la loi: « Si nous marchons par l’Esprit » (Roms 8): donc dans la sanctification « sans laquelle nul ne verra le Seigneur ». Il y a quantité de références citées dans les articles auxquels renvoie le lien ci-dessus. Oui, on peut avoir été converti, vraiment converti, et retourner à son vomi, comme ceux campés dans le troisième terrain de la parabole du semeur, ceux qui laissent étouffer les parole par les soucis de la vie et les plaisirs du monde ! Et cela aussi est écrit.

A quoi croyez-vous pour aller au ciel ?

Il n’y a rien d’autre que l’oeuvre accomplie (Jean 19 :30) et parfaite de Jésus Christ sur la croix seulement (Héb 10 :10 ; Jude 1 :3) qui enverra une personne au ciel.

Beaucoup disent « qu’ils croient en Christ » mais, si vous leur demandez « comment savez-vous que vous allez au ciel ? », ils répondront quelque chose comme « parce que j’ai accepté Jésus » ou « parce que je vais à l’église »

et ils révèlent qu’ils croient en un faux espoir.

Cher ami, si tu crois en une de ces raisons ou une autre qui n’a rien à voir avec Christ seul et qui te fait penser que tu vas aller au ciel, alors cela indique que ton âme ne va pas bien. Jésus a dit « Je suis la porte » (Jean 10 :7) et « celui qui n’entre point par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par un autre côté, celui-là est un voleur et un brigand. » (Jean 10 :1)

Il n’y a pas d’autre chemin pour la vie éternelle, « Jésus lui dit : Moi, Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi. » (Jean 14 :6)

Le livre des Hébreux dit le fondement de la vraie conversion est « la repentance des oeuvres mortes et la foi en Dieu » (Héb 6 :1). Le contexte du livre des Hébreux est que ceux qui se disent chrétiens sont retombés dans le légalisme/garder la loi et donc les « oeuvres mortes » ici sont des faux espoirs auxquels les gens croient, loin de Christ seul pour le salut.

Pour être sauvés, nous devons nous en détourner, abandonner la croyance en nos propres oeuvres [mortes] et mettre notre foi dans le Dieu vivant.*

Note MAV: et cela doit se traduire par des choses concrètes, entre autres l’amour (AGAPE) du prochain, et l’obéissance à Christ (tous les commandements), non par devoir, mais par amour pour Christ: 

Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.
23 Jésus lui répondit : Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. 24 Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé.

 

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES