Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Top 10 de fausses croyances : Les enfants de Dieu ne souffrent jamais (2.10)

1. Nous sommes tous enfants de Dieu : Faux

2. Les enfants de Dieu ne souffrent jamais. Faux

3. Tous les chemins mènent à Dieu. Faux

4. Toutes les apparitions viennent de Dieu. Faux

5. Être bon suffit à entrer au Paradis. Faux

6. Nous sommes bénis d’office. Faux

7. Aide-toi le Ciel t’aidera. Faux

8. Dans le Nouveau Testament, Dieu délivre toujours de la mort. Faux

9. Si nous payons notre dette à la société nous ne devons plus rien à Dieu. Faux

10.  Nous nous transformons en anges après la mort. Faux

Top 10 de fausses croyances : Les enfants de Dieu ne souffrent jamais (2.10)

La souffrance chrétienne n’est pas une fin en soi, c'est-à-dire que la souffrance du chrétien est une étape destinée à mener vers un bien être futur, que ce soit sur cette terre ou au-delà.

 

Exemple :

Un enfant souffre de fièvre durant la pousse de ses dents de lait, vit une période transitoire. Cette souffrance lui ouvrira un nouveau monde de saveurs alimentaires lorsqu’il mangera des aliments solides.

 

Lorsqu’il ne s’agit pas de croissance, une souffrance peut, être une convocation de Dieu, une convocation destinée à examiner sa propre vie. Une pause que l’on ne voulait pas prendre naturellement. Dieu nous dit : STOP, ARRÊTE !

 

Et là nous sommes appelés à méditer,  c'est-à-dire  à avoir une autre perspective de ce qui nous arrive. On doit se regarder dans un miroir, se retrouver face à soi-même. Revoir sa vie, revoir sa façon de penser, d’agir, de parler. On doit se trouver face à cette conscience qui doit permettre de ressortir quelque chose de positif.

C'est pour une liberté (un bien-être), que nous supportons la souffrance actuelle.

 

Romains 8:18

J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.

Top 10 de fausses croyances : Les enfants de Dieu ne souffrent jamais (2.10)

Des pauses imposées

Psaumes 46:10

Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre.

Méditations

Ecclésiaste 7:14

Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis (…)

Romains 5 :3-4

Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance,

la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance.

Exceptions

(cas de souffrances qui nécessitent une passivité, la patience. Dieu se trouve dans les relations avec les autres)

1 Pierre 2 :19-20

Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu.