Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17 Mai 2015, 11h49 | MAJ : 17 Mai 2015, 12h11

 

Paris, hier.  Sur la centaine de délégués de l'EPUdF réunis à Sète (Hérault), 94 ont voté pour la possibilité d'offrir une bénédiction religieuse aux couples homosexuels

Paris, hier.  Sur la centaine de délégués de l'EPUdF réunis à Sète (Hérault), 94 ont voté pour la possibilité d'offrir une bénédiction religieuse aux couples homosexuels (LP/Olivier Corsan.)

 

Deux ans après l'adoption de la loi Taubira sur le mariage gay, l'Eglise protestante unie de France (EPUdF) a adopté ce dimanche la possibilité de bénir les couples homosexuels, à l'issue d'un vote très largement positif, une quasi-première en France, a indiqué le porte-parole de la principale Eglise protestante du pays.

 

 Sur la centaine de délégués de l'EPUdF réunis à Sète (Hérault) autour du thème «Bénir, témoins de l'Evangile dans l'accompagnement des personnes et des couples», 94 ont voté pour la possibilité d'offrir une bénédiction religieuse aux couples homosexuels qui le souhaitent, et trois contre, a-t-il précisé.

Ils ont donc suivi la synthèse rédigée par deux rapporteurs sur la foi de travaux menés au niveau régional, et donné aux 500 pasteurs de l'EPUdF la possibilité de procéder à ces bénédictions, sans pour autant y obliger ceux des pasteurs qui sont opposés à un tel geste.

Le mariage n'est pas un sacrement pour les protestants, mais les couples hétérosexuels unis en mairie peuvent être bénis au temple. En France, seule la Mission populaire évangélique (MPEF), une Eglise beaucoup plus petite que l'EPUdF, autorise un «geste liturgique d'accueil et de prière» pour les homosexuels.

110 000 membres actifs

La perspective d'une évolution, même laissée au libre-arbitre de chaque pasteur, divise la communion luthéro-réformée. Quelque 150 pasteurs et responsables locaux opposés au projet avaient lancé un «appel» à ne pas statuer «dans la hâte de répondre à la pression de la société et l'évolution de ses moeurs», brandissant le risque de «profondes déchirures».

L'EPUdF, qui incarne le courant historique du protestantisme français, revendique 110 000 membres actifs parmi 400 000 personnes faisant appel à ses services. L'EPUdF accueille un nouveau pasteur chaque mois ce qui, compte tenu des départs à la retraite, lui permet de stabiliser leur nombre. Un tiers d'entre eux, et même 45% des nouveaux pasteurs, sont des femmes.

 

http://www.leparisien.fr/societe/l-eglise-protestante-autorise-la-benediction-des-couples-gays-17-05-2015-4778003.php

Sète : l'Eglise protestante adopte la possibilité de bénir les couples homosexuels

Sète : l'Eglise protestante adopte la possibilité de bénir les couples homosexuels
Laurent Schlumberger, président de l'Eglise protestante de France, lors d'un discours à Sète.
AFP / PASCAL GUYOT
 

 

A Sète, ce dimanche, l'Eglise protestante unie de France (EPUdF) a adopté la possibilité de bénir les couples homosexuels à l'issue d'un vote très largement positif, une quasi-première en France, a indiqué le porte-parole de la principale Eglise protestante du pays.

Sur la centaine de délégués de l'EPUdF réunis à Sète (Hérault) et ayant pris part au vote, 94 ont voté pour la possibilité d'offrir une bénédiction religieuse aux couples homosexuels, et trois contre, a-t-il précisé.  Ce vote donne la possibilité aux 500 pasteurs de l'EPUdF de bénir des couples homosexuels, sans pour autant y obliger ceux des pasteurs qui sont opposés à un tel geste. Le mariage n'est pas un sacrement pour les protestants, mais les couples hétérosexuels unis en mairie peuvent être bénis au temple. En France, seule la Mission populaire évangélique (MPEF), une Eglise beaucoup plus petite que l'EPUdF, autorise un "geste liturgique d'accueil et de prière" pour les homosexuels.

 

110 000 membres actifs

Cette décision intervient deux ans après l'adoption de la loi Taubira sur le mariage gay. Les délégués de la principale Eglise protestante française sont réunis depuis jeudi autour du thème "Bénir, témoins de l'Evangile dans l'accompagnement des personnes et des couples". L'EPUdF, qui incarne le courant historique du protestantisme français, revendique 110 000 membres actifs parmi 400 000 personnes faisant appel à ses services. Tout en se défendant d'être en concurrence avec une mouvance évangélique en forte croissance, elle parie désormais sur une démarche missionnaire pour "passer d'une Eglise de membres à une Eglise de témoins".

 

http://www.midilibre.fr/2015/05/17/l-eglise-protestante-adopte-la-possibilite-de-benir-les-couples-homosexuels,1162304.php

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES