Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le vrai visage de Dieu (compilation)

Article de 2013

Stan Rougier

 

 

Partie 1 : Faux dieu

 

En effet les hommes n’ont cessé de se composer un dieu à leur image, c’est à dire colérique, étroit d’esprit, dénicheur de coupables, …, j’en passe et des meilleurs. Une mauvaise lecture de la Bible a pu y contribué.

Les athées sont très intéressants parce qu’ils nous montrent ce que Dieu n’est pas. Les athées ont de Dieu une perception telle que nous voyons que ce n’est pas de ce côté-là qu’il faut aller. Quand on nous montre un Dieu qui est dans la dureté, dans la colère, dans le mépris de sa créature, allons en chemin inverse et nous risquons de rencontrer son véritable visage. Dieu est presque au fond, l’opposé de ce que les athées en disent.

 

Heureusement nous avons Jésus-Christ, qui est venu nous débarrasser des fausses images de Dieu.

Déjà dans l’Ancien Testament on voit, un Dieu Amour. Il n’a pas de visage, lorsque Moïse souhaite le voir, Dieu lui répond : Tu ne peux pas me voir, mais tu verras ma trace.

 

Je crois qu’en effet, si nous marchons derrière Dieu, si nous suivons ce qu’il nous demande, si nous écoutons sa Parole, à ce moment là, nous pouvons nous faire, une certaine image, non pas physique, mais une image spirituelle.

Le Christ viendra confirmer cette image, en nous montrant cette tendresse de Dieu pour les plus délaissés, les plus oubliés, les plus blessés.

 

Série : Le vrai visage de Dieu

Partie 2 : L'Homme collaborateur

 

On croit Dieu indifférent aux maladies, aux guerres et autres détresses, alors qu’il ne cesse d’appeler des volontaires pour en tarir les causes.

Dieu veut faire un monde, où l’homme ait un rôle à jouer. Il fallait pour cela que notre univers, soit un univers inachevé, où l’homme ait une tâche de créativité. Il faut qu’il soit co-créateur avec Dieu. J’ai envie de citer un poète musulman, Mohamed Iqbal… qui disait :

 

Tu créas la nuit,

Je fis la lampe.

Tu créas l’argile,

Je fis la coupe.

Tu créas la forêt, la montagne et le désert,

Je fis l’allée, le jardin, le verger

 

Cette collaboration entre Dieu et l’homme est absolument capitale et ne peut que se faire que si le monde a un certain inachèvement. Dans cet effort que l’homme fait, il se grandit, il apprend la responsabilité, il apprend la solidarité.

Il faut reconnaître que souvent les croyants, n’ont pas été à la hauteur de cette demande que Dieu leur faisait.

C'est-à-dire qu’au lieu de faire cesser le mal, ce qui était leur vocation, ils l’ont amplifié.

Lorsque Gandhi dit : "L’évangile est merveilleux mais les chrétiens sont épouvantables"

Il a l’expérience de chrétiens qui étaient racistes. Dans l’évangile, Jésus ne cesse de guérir, de tendre la main, il ne cesse de faire cesser les douleurs. Lorsqu’on lui demande pourquoi ce garçon est-il né aveugle, est-ce que c’est la faute de ses parents, est-ce que c’est la sienne ?

Il dit ni l’un ni l’autre, et il le guérit !

Il le guérit et il dit :Afin que la gloire de Dieu éclate en lui. Autrement dit,

- le mal est une pro-vocation

- la souffrance est une pro-vocation

 

{Nous avons par lui des con-vocations]

Le mal et la souffrance sont des occasions, une convocation à relever les manches, à se laisser mobiliser et à entrer dans une action de guérison de soulagement, etc.

 

Jean 9:1-3

1 Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance.

Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle?

Jésus répondit: Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui.

 

Tant qu’on en reste au « pourquoi » on ne s’en sort pas.  Jésus lui, a guéri sans regarder au pourquoi.

 

Lorsque nous sommes confrontés à ce type de choses, nous devons nous poser la question de savoir quelle est la finalité de la souffrance et du mal. Leur finalité c’est qu’on lutte contre, voilà le rendez-vous que Dieu nous donne.

Parfois certaines personnes font de leurs souffrances, un tremplin. La souffrance et la douleur peuvent être un sursaut, pour conduire à un bien plus grand. C’est à nous de faire monter le niveau d’amour, de la planète, ce n’est pas possible d’en rester là.

 

Les petits faits ordinaires qui nous dégoûtent sont légion, mais il nous est demandé de ne pas nous laisser abattre par cela et de trouver, même peut-être dans cette douleur qui nous afflige, un motif et un sursaut. Ce sont ce qu’on fait ces gens qui se sont soulevés au contact d’une souffrance qui leur apparaissait insoutenable. C'est ce qu'a fait Henri Dunant en fondant la Croix-Rouge.

 

Série : Le vrai visage de Dieu
 

Partie 3 : Dieu victime du fanatisme

 

On dit que le fanatisme de Dieu apporte les attentats et l’inquisition. Dieu est la première victime du fanatisme. Lorsqu’il a envoyé son fils, quelles sont les conditions de sa mise à mort : le fanatisme et l’esprit inquisitorial.  C’est cela qui l’a fait mourir, c’est pour ça que je dis qu’il en est la première victime, il ne souhaite pas qu’on aille dans ce sens là, il est archi-contre.

Lorsqu’on dit « Filtrer le moustique et laisser passer le chameau ». Le chameau c’est la justice, la tendresse, l’authenticité. On ne voit pas tellement de violence là dedans.

 

C’est vrai qu’on ne comprend pas toujours ce qu’il veut dire quand il dit « Je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée ».

 

Matthieu 10:34

Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée.

 

Ça veut dire,

« Ma venue va provoquer des dissensions »,

Ça ne veut pas dire

« En venant je souhaite provoquer des dissensions »

 

C’est très différent. Ceux qui ont mal compris et qui ont cru que Dieu leur demandait de prendre l’épée, se sont trompés.

On pense aux croisades, il y’a eu des quantités et des quantités de violation du projet du Christ par les chrétiens (...).

Les guerres les inquisitions, ont caricaturé la religion d’une manière terrible. Je connais des milliers de jeunes qui se sont détournés de la religion à cause de ce que l’Histoire leur a appris, des violences commises par des croyants.

La cause est, ce que la Bible appelle l’esprit destructeur (Satan) qui s’infiltre comme un virus. Il s’infiltre dans les couples pour les opposer l’un à l’autre. L’homme détruit son propre bonheur à longueur de temps et l’homme fabrique de la vengeance, il fabrique de la rancune, des oppositions, des guerres à répétitions, sans arrêt, sans arrêt.

On ne peut pas ouvrir ni journal, ni la télévision sans voir des conflits, tout le temps tout le temps, tout le temps.

Lorsque Simon-Pierre sort son épée et coupe l’oreille d’un serviteur du grand-prêtre, Jésus lui dit de rentrer son épée, car celui qui se sert de l’épée, périra par l’épée.

 

Matthieu 26:52

Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée.

 

On ne voit Jésus donner, à aucun moment, une caution à un geste de violence. Toutes les fausses idées, explosent à son contact.

 

Série : Le vrai visage de Dieu

Partie 4 : Dieu donne la vie

 

Dieu n’est pas celui qui pousse à la mort, mais il invite à entrer dans une vie nouvelle, vers laquelle je me permets de signaler que nous y allons tous.

Nous allons quitter cette vie, au bout d’un certain temps de stage qui peut être très variable, et entrer dans une vie qui sera un éternel présent et dans des conditions, comme dit l’Apocalypse, où il n’y aura ni cri ni douleur

 

Apocalypse 21:4

Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

 

Ni manque ni échec, ni rien de douloureux, ni larmes, … il y aura plus que de l’amour.

Lorsque la chenille va devenir papillon, elle va subir une métamorphose, elle va s’enfermer dans une chrysalide qui est une sorte de cercueil, pour renaitre dans une forme nouvelle qui correspond beaucoup plus à ce qu’elle souhaite de liberté et de mouvements. Mais il y a d’abord cet enfermement, cette transition et je pense que la mort ressemble à ça.

C’est parce que la vie, telle que nous la connaissons, nous est insuffisante, il faut faire un passage vers une autre vie qui est beaucoup plus riche, beaucoup plus pleine, beaucoup plus enthousiasmante.

Cette vie-ci, c’est un échantillon, c’est un stage, c’est une préparation. Ce n’est pas la vie totale en plénitude.

Sur le plan spirituel, la mort physique c’est la cessation de cette vie qui est trop limitée et qui ne correspond pas à notre soif de liberté, de beauté et surtout de tendresse. Sur Terre il y’a des manques d’amour, l’amour n’est jamais satisfait. Je crois que chacun de nous a pu connaitre ces moments où on ne se comprend pas avec des êtres qu’on fréquente, il y a des malentendus, des fâcheries qui pèsent sur nos cœurs, tout cela n’est pas conforme à notre vrai bonheur.

Dieu nous veut pour une vie beaucoup plus totale. Nous allons vers une vie qui est cent mil fois plus belle que celle-ci.

La joie, la satisfaction de rencontrer des gens, de découverte, d’ouverture, etc. Il y a des quantités de choses là bas qui vont ressembler à celles d’ici mais sans le côté négatif.

 

Série : Le vrai visage de Dieu

Partie 5 : L'Homme sourd

 

On a dit à  un homme,

- quittez votre maison, car on doit faire un barrage et un lac, votre maison sera inondée, elle sera recouverte par les eaux.

L’homme dit :

- Dieu s’occupera de moi, Dieu s’occupera de moi

Alors il ne veut pas s’en aller. Finalement l’homme monte sur son toit, on envoi une barque pour venir le chercher et il répond :

- Non non, Dieu viendra me chercher, il viendra à mon secours, c’est dit dans la Bible

Finalement il meurt noyé, il arrive au Ciel, il dit à Dieu :

- Mais alors pourquoi ne m’as-tu pas secouru ?

Dieu lui répond :

- Mais je t’ai envoyé plusieurs personnes pour venir te sauver et toi, tu n’as pas bougé.

 

 

Dieu nous tend la main, mais par personnes interposées, ce n’est pas quelque chose de « magique » qu’il faut espérer.

 

Dieu agit à travers les hommes, ça c’est précieux. Dieu nous « mobilise », il nous met en chemin, Dieu nous fait nous réveiller, Dieu nous dit « Je compte sur toi, il me faut des missionnaires, des moissonneurs pour ma moisson, des vignerons pour ma vigne, viens »

 

Série : Le vrai visage de Dieu

Partie 6 :Contrefaçons

 

Jésus-Christ est venu nous libérer des contrefaçons. Il s’oppose violemment à certaines traditions, lorsqu’elles mutilent l’amour. Par exemple cette histoire de sabbat, lorsqu’il dit que le sabbat est fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat, il bouscule une tradition.

 

Marc 2:27

Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat,

 

Ce qui a choqué dans les propos de Jésus, c’est qu’il voulait un HOMME LIBRE, un homme qui ne s’aplatit pas devant les lois qui n’ont plus de raisons d’être lorsqu'elles empêchent de faire le bien :

 

Luc 13:15

 Hypocrites! lui répondit le Seigneur, est-ce que chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache pas de la crèche son boeuf ou son âne, pour le mener boire?

Luc 14:5

Puis il leur dit: Lequel de vous, si son fils ou son boeuf tombe dans un puits, ne l'en retirera pas aussitôt, le jour du sabbat?

Luc 14:3

Jésus prit la parole, et dit aux docteurs de la loi et aux pharisiens: Est-il permis, ou non, de faire une guérison le jour du sabbat?

 

Toutes les religions, réduisent cette liberté d’action que Jésus a proclamée. Toutes les religions essayent de faire entrer l’humain dans un certain cadre. Mais il y’a une autre vision de la religion et c’est celle qu’apporte Jésus-Christ qui est dire :

Avancez ! Sortez de vos coutumes négatives et mortifères ! Sortez de votre religiosité qui vous empêche de bouger !

Dieu nous invite à sortir de nos chaînes. Toutes ces paroles sont précieuses, beaucoup l’ont compris d’ailleurs.

 
Série : Le vrai visage de Dieu

Partie 7 : Guérison, notre premier devoir c'est la joie

 

On croit que Dieu donne à la douleur une place centrale comme si l’homme devait absolument vivre avec, mais Jésus lorsqu’il est venu n’a eu de cesse de calmer la douleur.

Lorsque je regarde l’agenda du Christ, je constate que 8h/10h sont consacrées à la guérison des gens qui souffrent.

Si Jésus voulait qu’il y ait de la douleur, chez l’humanité, il aurait laissé les gens souffrir. Mais non, il les a guéri, il enlève la cause de cette douleur. S’il met tant de soin à soigner, c’est qu’il n’est pas en faveur de cette réalité.

 

{Pourtant certains chrétiens cultivent la douleur, croyant que cela leur apportera une quelconque rédemption, ce sont des chrétiens tristement masochistes}

 

Il y’ a chez les humains un rapport ambigu avec la douleur. Certains croyants sont dans cette attitude de douleur : Seigneur ajoutes-en un peu plus, j’en ai pas assez. C’est le masochisme, ça existe ce masochisme.

J’en vois encore, pas chez des gens qui ont beaucoup lu la Bible, mais sur ceux qui ont pli psychologique.

Mais Christ est venu avec la guérison et pour nous apprendre à chercher la guérison et non la douleur.

Nous devons garder une paix intérieure, ne dramatisons pas, ne nous révoltons pas. Essayons de trouver le chemin le plus intelligent pour nous en sortir. L’évangile commence par une parole de joie, les psaumes aussi, finissons-en si on peut avec cette attitude triste qui faisait dire à Nietzsche « Qu’ils me chantent des chants meilleurs, alors je pourrais croire en leur sauveur, qu’ils aient des têtes de sauvés, pour que je puisse croire en leur sauveur ».

 

Notre premier devoir c’est la joie.

 

2 Corinthiens 13:11

Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix; et le Dieu d'amour et de paix sera avec vous.

 

la souffrance existe, il ne faut pas la nier, mais ce n'est pas le but, c'est juste un tunnel par lequel on traverse.

Série : Le vrai visage de Dieu

Partie 8 : La vie éternelle

 

La vie éternelle se prépare

 

Nous la préparons dès maintenant. Dans les évangiles lorsqu’on nous parle de la vie éternelle, ce n’est pas seulement de la vie après la mort.

C’est maintenant lorsque nous nous aimons vraiment, nous inaugurons ce Royaume de Dieu, qui est un royaume d’amour, où nous nous aimerons tous, où nous nous connaîtrons tous, où nous serons émerveillés de tout ce que Dieu fait.

Qu’est-ce qui nous empêche de connaître la vie éternelle à l’heure actuelle ?

C’est qu’on n’est pas dans la louange, on n’est pas dans l’émerveillement, on est un peu coincé, centré sur notre petit nombril, on n’est pas encore capable de cette grande ouverture.

 

Série : Le vrai visage de Dieu (fin)
Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES