Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Elisabeth777

 

Quand un chrétien n’est pas régénéré par le Saint-Esprit, on voit à travers lui certains signes qui ne trompent pas. Il raisonne et réagit comme un non chrétien en fait. Entre autre il parle et râle après tous ceux qui l’ont frustré, incompris, blessé.

Plusieurs de mes messages ont pour but premier d’encourager, mais parfois aussi de mettre en évidence des carences et comportements anormaux qui caractérisent nombre de chrétiens. Ça risque d’être le cas de celui-ci. J’entends beaucoup de chrétiens parler de ce qu’on leur a fait, de ce qu’on a dit sur eux. Ils exposent et développent, parfois pendant des années, leur statut de victime.

 

Certains le font même sur les réseaux sociaux, devenant virulents à l’égard de ceux qui ont dit ou fait certaines choses à leur encontre, sans parler de ceux qui règlent leur compte via Facebook. Fatigant ! Nous avons tous souffert d’injustices hors et dans l’Eglise. Si on voulait faire le concours de ceux qui ont subi le plus d’injustices on n’en finirait plus. On aurait également des surprises car ce ne sont peut-être pas ceux qui en ont subi le plus qui parlent le plus fort. Le titre de ce message m’est venu avant hier sous la douche (si, si !) : Est-ce que vous avez déjà cherché à bénir vos ennemis ? Qu’est-ce que Jésus a dit?

44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Lire la suite

 

Quand un chrétien n’est pas régénéré par le Saint-Esprit, on le voit à travers certains signes qui ne trompent pas. Il raisonne et réagit comme un non chrétien en fait. Entre autres il parle et râle contre tous ceux qui l’ont frustré, incompris, blessé. 

 

Jésus nous demande de passer à une autre dimension.

 

D’où ma question : Est-ce que vous avez déjà cherché à bénir vos ennemis ? Bénir c’est plus que dire « Je ne lui en veux plus », c’est à la fois prononcer des paroles positives et faire quelque chose qui va aider la personne. 

 

L’idée n’est pas se forcer à trouver des bonnes choses à dire là où il n’y en a pas, mais c’est une attitude qui consiste à laisser une autre chance à l’autre. Exemple : « Il a fait ça mais je veux penser qu’il ne réalise pas ce qu’il a fait et je refuse de lui en vouloir ». Ou : « Je remets tout jugement à Dieu et je bénis ces gens en désirant de tout mon coeur qu’ils changent et évitent ainsi le jugement de Dieu ».

 

Ça c’est positif ! Il y a peut-être un apôtre Paul qui, hier, était d’accord pour qu’on vous lapide et qui, aujourd’hui, deviendra un de vos plus acharnés défenseurs, voire un ami. Dans la vie les choses changent rapidement et on finit par avoir pas mal de surprises. Certains dont on n’attendait rien, finissent par être ceux qui nous bénissent le plus et d’autres dont on attendait tout, disparaissent de la circulation. Vous avez remarqué ?

Bref, si vous n’êtes pas d’accord avec ce que croit quelqu’un, c’est bien de faire connaître votre propre opinion contraire, mais il y a une manière de le faire. Pas besoin pour autant de l’incendier sur Facebook ou autre. Je commence en avoir assez de toute cette « spiritualité agressive », qui n’émane que de la chair et de rien d’autre ! 

 

Au lieu d’aller dans cette direction, posons-nous cette question : Est-ce que nous avons déjà cherché à bénir nos ennemis ? Si la réponse est : « Non » ou « si peu souvent ». Mettons-nous au travail dès maintenant. Je peux vous donner des idées. Donnez votre dîme à l’église qui vous a blessé dernièrement. Je ne dis pas, qu’à partir de là, vous devez continuer à le faire tous les mois, surtout si vous n’en faites plus partie, mais au moins une fois, au moment même où vous avez envie de faire tout le contraire.

Prenez un temps pour prier pour quelqu’un qui vous méprise, et bénissez-le jusqu’à ce que cette bénédiction soit ancrée en vous. Pour votre village où les gens vous regardent peut-être d’un oeil bizarre. Pour votre ex-femme ou mari qui vous a fait tant de mal. Pour vos enfants rebelles, qui sont loin de Dieu, en appelant le prince qui est en eux à monter à la surface, au lieu de vous répandre en plaintes. Voilà c’est une toute autre dimension de la vie chrétienne qu’être toujours en réaction parce qu’on nous a blessé, pas écouté, pas entendu, pas ce ci ou pas cela. 

 

Vous ne voulez pas passer à autre chose ? Moi si ! Qu’est-ce que Jésus a dit? « Afin que vous soyez (digne) fils de votre Père qui est dans les cieux. » N’est-ce pas tout ce qui nous importe. Quitte à passer pour des idiots aux yeux des hommes, que nous soyons de dignes fils de notre Père.

 

http://www.enseignemoi.com/claude-julia-payan/texte/est-ce-que-vous-avez-deja-cherche-a-benir-vos-ennemis-29185.html

 

Via Michelle d'Astier

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES