Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Témoignages courts : Amie imaginaire

Nombre de page : 1

 

 

J’ai 35 ans aujourd’hui, ce que je vais vous raconter s’est produit lorsque j’étais enfant. Je jouais souvent seule, mes parents ayant une grande concession, les voisins étaient éloignés. Il m’arrivait donc de rester seule dans la cour, et de jouer avec mes jouets, avec les plantes ou avec les petits animaux du jardin.

Comme je jouais seule, je parlais aussi seule, m’inventant un monde imaginaire, tout comme une enfant de cet âge. Mais, un jour je vois une jeune femme cachée derrière un arbre du jardin. Elle semblait vouloir jouer, car lorsque je l’apercevais, elle se cachait en riant. Plusieurs jours après, la même femme vêtue de la même façon, me faisait signe de m'approcher. Elle me faisait de la main : vient, vient

 

Je ne savais pas qui était cette femme, mais je sentais instinctivement que cela n’était pas clair. Avec toutes les protections et la sécurité pour entrer dans la concession, comment avait-elle pu entrer chez nous ?

Elle n’était ni une employée, ni une amie de la famille. Pourtant elle semblait me connaître et m’invitait même à m’approcher d’elle. Je ne bougeais pas, non pas que je ne l’eusse voulu, mais quelque chose m’empêchait formellement de m’approcher d’elle.

 

Un jour ma grand-mère est arrivée à l’improviste nous rendre visite, lorsqu’elle est venue me voir dans le jardin, elle s’en est pris à ma mère qui me laissait jouer seule. Me prenant dans ses bras, elle m’a emmenée dans le salon, et m’a montré plusieurs photos de la famille sorties de son sac. J’ai reconnu la dame derrière l’arbre sur une des photos. J’ai dit :

« Cette femme vient souvent dans le jardin, elle m’appelle et veut jouer avec moi ».

 

Ma grand-mère me demande de bien regarder, j’ai dit oui je la connais, elle est dans le jardin. J’avais 4 ou 5 ans, et ma grand-mère m’a expliqué que je ne devais jamais m’approcher de cette dame ni lui parler. Elle a jeté les regards vers le jardin et a parlé à ma mère en aparté. Depuis ce jour, je n’ai plus jamais été laissée seule, j’avais une nounou lorsque je n’étais pas à l’école.

Vers l’âge de 10 ans, j’ai appris que celle que j’appelais ma mère était en fait ma belle-mère, ma mère étant décédée en couche.

Oui la dame que je voyais dans le jardin était en réalité celle qui m’avait mise au monde. Enfin quand je dis celle qui m’avait mise au monde, je précise son fantôme. J’ai compris ces choses seulement vers mon adolescence, cette figure, n’était pas ma mère, mais bien un fantôme, donc un esprit maléfique qui aurait pris l’apparence, la voix, les souvenirs de ma mère, se faisant passer pour elle.

J’en ai eu la certitude, lorsqu’une nuit, j’avais 14 ans, elle est apparue dans ma chambre. J’ai juste dit : « Le sang de Jésus !»

Elle a disparu. J’ai su qu’elle ne pouvait être ma maman, car la Bible dit que les démons tremblent devant Christ.

J’avoue qu’avant cela j’avais encore un doute, car je voulais croire que ma maman veillait sur moi, qu’elle s’occupait de moi de là où elle se trouvait. Mais cet esprit n’a pas résisté à l’épreuve de la Parole. C'est Dieu qui veille sur moi, pas un mort.

Si elle me voulait du bien, pourquoi a-t-elle fui ? Pourquoi venait-elle me chercher si ce n’était pas mon heure, où voulait-elle m’emmener, quels étaient ses projets ?

 

Satan et son clan cherchent vraiment des portes pour entrer d’une façon ou d’une autre dans la vie des êtres humains. Heureusement que j’ai été enseignée et que j’ai éprouvé cet esprit comme le demande la Parole. En plus la Bible dit que les morts ne peuvent revenir, le seul ressuscité des morts c’est Jésus, d’où l’importance de cette résurrection; c'est unique. Pour tous les autres nous sommes trompés, ou on essaye de nous tromper, puisque les démons peuvent prendre n’importe quelle apparence, souvenirs, voix, pour nous perdre afin que nous soyons non pas en communion avec Dieu, mais avec des démons.                                                           Patricia

Témoignages courts : Amie imaginaire
Tag(s) : #TEMOIGNAGES