Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

illustration

illustration

Originaire du Bénin et issue d’une famille musulmane, je suis venue en France, afin de poursuivre des études universitaires après mon BAC.

Ne bénéficiant d’aucune bourse, j’ai dû me mettre à l’évidence, il faudra travailler pour payer mes études. Un emploi du temps éreintant comme vous pouvez l’imaginer. Alors que j’avais été embauchée dans un fast food, j’ai fait la connaissance d’autres étudiants dans la même situation que moi.

Un soir après le service, c’était un vendredi, l’un d’eux devait me raccompagner, mais comme il avait une « réunion » avant, je voyais qu’il hésitait.

Je lui ai demandé pourquoi il avait une réunion aussi tard le soir (nous finissions vers 1h30 du matin), il m’a dit que c’était une réunion spéciale, un truc entre des chrétiens. Cette information tombait bien, et contrairement à ses craintes de jugements, je lui ai fait part de mon besoin de Dieu. Il a été surpris de l’entendre et m’a conduite avec lui vers le lieu de rdv. C’était chez l’un d’eux dans une cité universitaire.

Dans une minuscule chambre, plusieurs étudiants français et sénégalais se réunissaient une fois par semaine au moins, pour prier toute la nuit.

 

J’étais tellement contente de découvrir qu’il y avait des gens qui aimaient Dieu au point de sacrifier les soirées étudiantes et boîte de nuit, pour passer le weekend end à prier. Je n’avais jamais vu ni entendu cela.

Bien que musulmane, je me suis fondue dans leur groupe, ils priaient et faisaient des pauses-café pour échanger et raconter leurs problèmes, difficultés et réussites, puis ils priaient à nouveau les uns pour les autres. Cette nuit-là, la chambre de 9m2 semblait immense, j’avais l’impression de ne pas être sur cette Terre, j’étais dans une autre dimension c’est la seule explication. J’étais emportée, c’est le mot, dans ce tourbillon spirituel. J’ai demandé à venir à la prochaine réunion, où j’ai prié comme eux en clamant le nom de Jésus. Cela semblait si naturel, si normal que je ne me suis même pas réellement rendue compte que j’avais accepté Jésus. J’avais l’impression d’être chez moi, parmi mes frères spirituels, c’est tout. Ma vie a beaucoup changé durant cette année. Aucun d’eux ne fréquentait une église en particulier, à cause du travail le week-end, alors c’était le rdv avec Dieu.

Petite ma mère m’avait dit ceci :

Il y’a des femmes qui accouchent pour d’autres femmes, car une autre femme aimera et s’occupera mieux de cet enfant que sa maman biologique.

 

J’avais l’impression que l’islam m’avait accouchée pour servir Jésus. Cela est inexplicable, mais avec ces personnes j’étais chez moi je n'appartenais à rien d'autre.

 

Un an après, je suis tombée amoureuse d’un jeune homme originaire du Nigéria qui avait intégré le groupe de louanges et de prières. Nous nous sommes fiancés et il a décidé de me présenter à sa famille dans son pays d’origine.

Il m’a recommandé de beaucoup prier surtout avant de manger, sa famille était païenne. Il craignait des attaques démoniaques. Moi je n’y croyais pas.

Un soir je me suis trouvée sans lui, autour d’un repas entre femmes. Mais avant, quelque chose me demandait de prier, mais pas dans moi, comme j’en avais pris l’habitude devant les personnes non chrétiennes, mais à haute voix. J’ai alors averti tout le monde que j’allais prier. Personne ne s’est opposé, de toute façon je n’ai pas attendu.

J’ai commencé à prier et à clamer le nom de Jésus, c’était court mais intense. Lorsqu’elles ont ouvert les divers couvercles de mets, une dame m’a servie. Mais alors que je m’apprêtais à manger, une voix, oui une voix est sortie de l’assiette disant :

« Ne me mange pas, ne me mange pas ! »

 

QUOI ?!

J’étais stupéfaite ! En quelques secondes je me suis dit, que la fatigue du voyage en avion puis en car, avait eue raison de moi. Mais lorsque j’ai vu certaines femmes s’enfuir, j’ai compris que toutes avaient entendu la fameuse voix.

 

Je n’ai pas cherché à savoir ni qui, ni pourquoi, ni comment, je suis partie rejoindre mon fiancé. Nous avons prié, et il m’a expliqué que la nourriture pouvait être empoisonnée, non seulement physiquement, mais spirituellement. C’était une porte pour laisser des démons entrer en nous. Il y’a des gens qui maudissent la nourriture pour que des démons entrent dans les êtres humains.

 

Priez sans cesse, comme Jésus l’a dit, car notre adversaire rôde pour voir qui il peut dévorer. J’ai mis deux ans à y croire, et pourtant, …

 

MS

 

Témoignages courts : « Ne me mange pas ! »

1 Pierre 5:8

Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

 

 

Luc 18:1

Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu'il faut toujours prier, et ne point se relâcher.

Tag(s) : #TEMOIGNAGES