Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un message publié le 21 décembre, le P. Vincent Feroldi, directeur du Service national pour les relations avec les musulmans de la Conférence des évêques de France, revient sur la coïncidence, cette année, entre célébrations de la naissance de Jésus et de celle du prophète de l’islam.

 

22/12/15 - 15 H 12

 

Le prophète Mohammed guidant la prière avec Abraham, Moise et Jésus. Manuscrit médiéval persan.

Le prophète Mohammed guidant la prière avec Abraham, Moise et Jésus. Manuscrit médiéval persan.

« Depuis plusieurs jours, les médias algériens et marocains en parlent. L’émission Islam de France 2 du 27 décembre en fera son thème. Des diocèses (Metz, Angers, Lille…) se sont mobilisés autour de l’événement. Chrétiens et musulmans s’en réjouissent en Belgique, en France, au Maghreb… Cette année, la célébration de la naissance de Jésus, le Verbe fait chair, coïncide avec celle du prophète Mohammed », écrit le P. Vincent Feroldi, directeur du Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM – anciennement Service des relations avec l’islam), dans un message publié lundi 21 décembre par la Conférence des évêques de France.

 

La naissance du Prophète Mohammed – le Mawlid (ou Mouloud) – sera fêtée cette année le 23 décembre par la plupart des musulmans en France, comme l’a annoncé le Conseil français du culte musulman, qui s’est calé sur le calendrier de l’Arabie saoudite. Considérant cette fête comme une « innovation » condamnable, n’ayant d’origine ni dans le Coran ni dans la Sunna, cette dernière rejette toutefois la célébration du Mawlid. D’autres pays, comme le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie, se sont accordés sur la date du jeudi 24 décembre 2015.

La coïncidence avec Noël « a été observée une première fois en 1558 puis ne s’est répétée que trois ou quatre fois », rapporte le site Internet Saphirnews.

 

Se rappeler ses vertus

 

 « Cette fête permet aux musulmans d’exprimer leur reconnaissance au prophète, de se rappeler ses vertus, de prier et de vivre un heureux temps familial », rappelle le P. Vincent Feroldi. « Communautés chrétienne et musulmanes auront ainsi le cœur en fête. Elles rendront grâce à Dieu, chacune dans sa tradition, pour cette bonne nouvelle qu’est la naissance de Jésus ou de Mohammed, naissances qui vont être source d’une rencontre entre des hommes et femmes croyants et Celui qui Source de vie, source de la Vie ». 

 « Beaucoup veulent voir (dans cette coïncidence de dates) un signe de Dieu, en ces temps difficiles où la paix annoncée par les anges, la nuit de Noël, est malmenée par la folie des hommes », reconnaît le directeur du Service national des relations avec les musulmans.

Sans verser dans un quelconque syncrétisme

 « Mawlid et Noël 2015 : Fêtons ce qui nous unit sans ignorer ce qui nous différencie », écrit-il, rappelant qu’il ne s’agit pas pour autant « de verser dans un quelconque syncrétisme, en comparant Jésus et Mohammed ». 

 « Nous sommes conscients de ce qui nous unit et de ce qui nous différencie. Mais cette simultanéité des fêtes est une très belle opportunité de rencontres et d’échanges. Elle offre la possibilité de se dire que nous sommes heureux d’être ensemble, croyants, dans une même attitude spirituelle et humaine où, d’une part, nous nous tournons vers Dieu dans la prière et, d’autre part, nous vivons des temps de fraternité et d’amitié, en famille et avec nos proches voisins et amis ». 

 

Au passage, le P. Feroldi invite les chrétiens à profiter de l’occasion pour découvrir ou redécouvrir « la place donnée à Jésus et Marie dans le Coran ». « Oui ! En 2015, Jésus le Sauveur est bien signe, grâce et miséricorde pour tous les hommes ! Il est le Prince de la Paix ! », conclut-il.

 

Vœux les plus fraternels

Cette concommittance a été saluée aussi par l’Union des musulmans de France, fédération proche du Maroc. Signalant aussi la célébration récente de la fête juive de Hanouka, celle-ci a adressé « ses vœux les plus fraternels à l’ensemble de la communauté nationale ». 

 « En ces moments particuliers, l’UMF appelle à élever des prières afin que tous les peuples retrouvent la voie de la paix, de la justice et de la solidarité », indique son texte, qui se conclut par une demande de bénédiction et de protection de « la France et (du) peuple Français ». 

 

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/En-2015-la-naissance-de-Jesus-et-celle-du-prophete-Mohammed-sont-celebrees-le-meme-jour-2015-12-22-1395959?ref=yfp

 
Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES