Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ceci est un complément de l’article « Comment savoir que Dieu nous parle ». J’ai reçu une multitude de questions par rapport à l’interprétation des rêves. Je n’ai pas le don d’interpréter les rêves d’autrui alors prenez ceci comme simple témoignage et rien de plus. Je vais essayer de répondre sur deux points, les personnes concernées se reconnaîtront.

Les langages que nous ne comprenons pas de prime abord !

Il m’est arrivé à plusieurs reprises, à une certaine époque de voir la ville dans laquelle je vis dans mes rêves, sans la reconnaître. Il y avait un mélange d’éléments que je ne comprenais pas. Au lieu de propreté et d’espaces verts je voyais du feu, de la destruction et un paysage méconnu. Au lieu de personnes bien habillées et joyeuses faisant leur shopping dans les centres commerciaux, je voyais des gens misérables tristes et extrêmement maigres. Plusieurs fois j’ai vu des gens fuir, comment s’il y avait un grand danger.

 

Pendant longtemps je me suis demandé pourquoi je voyais cela et ce que cela signifiait.

J’ai alors été conduit à comprendre que ce que je voyais en rêve, était le portrait réel de la ville, je voyais en rêves ce que mes yeux ne voyaient pas dans la réalité. Les individus n’étaient pas joyeux, ils avaient des liens de toutes sortes et vivaient dans la saleté et lapauvreté. La ville spirituelle était très laide et effrayante.

Il m'est aussi arrivé de faire des rêves concernant mon propre corps, où je le voyais très différent de ce que je vois et connais dans la « vraie vie ». Il me manquait quelques dents, des cheveux, …et j'étais bien content de me lever le matin pour constater le miroir que tout est en place. Mais en réalité, rien n’arrive pour rien, il faut méditer là-dessus, si le rêve est récurrent. J'ai également remarqué, que lorsque je comprends la signification d’un rêve, il s’arrête.

Les langages que nous ne comprenons pas de prime abord !

Le second type de rêves que j’ai pu faire m'ont permis de discerner certaines choses entre ce qui vient de ma propre conscience, de Dieu ou de l'ennemi.

Depuis l’enfance j’ai toujours eu quelques rêves prémonitoires. Mais à 99% je trouvais qu’ils étaient inutiles. Et cela arrive par phases, des phases où ces rêves sont intenses, puis ils disparaissent.

La dernière fois que j’ai vécu une phase de rêves prémonitoires, je voyais la veille, les scènes de vie du lendemain. Par exemple je voyais qu’en sortant de chez moi, devant la porte de l’immeuble je verrai du café versé. Cela se produisait exactement comme j’avais vu. Une autre fois, je rêvais que j’allais croiser quelqu’un habillé d’une certaine façon et qui s’appellerait untel ou unetelle, cela se produisait exactement selon l’enchaînement que j’ai vu en rêve, sans mystère, juste un « déjà vu ».

Un jour j’ai rêvé que je croisais un monsieur parlant espagnol devant un horodateur en train de se plaindre car il ne savait pas comment cela fonctionnait. Le lendemain c’est ce qui s’est passé, j’avais des courses à faire et ne trouvant pas ce que je voulais dans mon magasin habituel, je me rends ailleurs et là je croise un homme qui pestait en espagnol devant un horodateur car il ne comprenait pas son fonctionnement.

J’ai observé la scène comme à chaque fois, avec ce vertige du déjà vu, où je vois et je sais exactement ce qui se produira la seconde d’après.

Ce soir-là j’ai dit à Dieu : « Si ces choses ne viennent pas de toi, éloigne ces rêves de moi. Si ces rêves viennent de toi, alors éloigne-les quand même ou explique-moi en quoi ça m’est utile de voir ces choses presque ridicules qui ne me servent à rien, que ta volonté soit faite».

Au lieu de cesser, ces rêves ce sont intensifiés, au point de voir des scènes entières. Par exemple je me suis vu au dans un restaurant (Quick) et je parlais à une jeune dame blonde appelée Christelle. Au réveil je me suis dit : aucune chance que cela arrive !

 

Le lendemain, dans l’après midi, un ami m’a demandé de l’accompagner car il avait été appelé appelé pour un entretien. Je l’accompagne sans poser de questions, puis lorsqu’il gare sa voiture devant le Quick, je suis tout étonné.

Avant de sortir je lui dis que c’est une certaine Christelle qui va lui parler. Devant les caisses, nous expliquons que mon ami a un rdv et là on nous dit qu’un manager viendra nous recevoir. Deux secondes après, elle est là, la fameuse blonde qui se présente en nous disant qu’elle s’appelle Christelle.

J’ai réfléchi en me demandant encore une fois en quoi cela a pu m'être utile de voir connaître cela d’avance ?!

Cela aurait-il changer quelque chose à ma vie si je n'avais rien vu la nuit dernière ?! Même si j'en étais fasciné, cela m'agaçait de ne pas pouvoir en faire quelque chose, de ne rien maîtriser, et de devoir attendre que Dieu me réponde un jour.

 

J'en ai encore parlé à Dieu dans mon cœur, en lui demandant que cela cesse et cela n’a pas cessé.

Toujours les mêmes banalités jusqu’au jour où je rêve que ma mère était en danger de mort et qu’il fallait que je le lui dise et surtout que je prie. Dès que je me suis levé, je savais que cela était réel, comment ?! Parce qu’en fait les fameuses « banalités » m’avaient finalement exercé à reconnaître la voix de Dieu et de la différencier des autres rêves. J’ai appelé ma mère, elle m’a confirmé que tout ce que j’avais vu était réel, et qu’elle hésitait entre deux décisions, l’une d’elle la conduirait à mourir et c’est ce que Dieu voulait l’éviter.

Une autre fois, la même chose s’est produite avec un autre membre de la famille. J’ai compris que Dieu voulait juste que j’apprenne. Alors que je me sentais vraiment seul et abandonné face à ces choses. Pourtant il y avait une raison à cela et Dieu qui lui est bien patient, m'a exercé durant des années pour que je comprenne enfin à quoi servait ce que je n'appelle plus "banalités".

 

Tout comme Samuel qui allait dans la mauvaise direction lorsqu’il entendait la voix de Dieu, je suis allé dans d’autres directions avant de comprendre. Je crois que pour plusieurs d’entre nous, c’est un peu pareil. Dieu personnalise son contact et il nous instruit dans tout jusqu’à ce qu’on apprenne à l’écouter.

 

1 Samuel 3:4-10

Alors l'Éternel appela Samuel. Il répondit :

- Me voici !

Les langages que nous ne comprenons pas de prime abord !

Et il courut vers Éli, et dit :

- Me voici, car tu m'as appelé.

Éli répondit :

- Je n'ai point appelé; retourne te coucher.

Et il alla se coucher.

 

Les langages que nous ne comprenons pas de prime abord !

L'Éternel appela de nouveau Samuel. Et Samuel se leva, alla vers Éli, et dit :

- Me voici, car tu m'as appelé.

Éli répondit :

- Je n'ai point appelé, mon fils, retourne te coucher.

 

Les langages que nous ne comprenons pas de prime abord !

Samuel ne connaissait pas encore l'Éternel, et la parole de l'Éternel ne lui avait pas encore été révélée. L'Éternel appela de nouveau Samuel, pour la troisième fois. Et Samuel se leva, alla vers Éli, et dit :

- Me voici, car tu m'as appelé.

Éli comprit que c'était l'Éternel qui appelait l'enfant, et il dit à Samuel :

- Va, couche-toi; et si l'on t'appelle, tu diras : Parle, Éternel, car ton serviteur écoute.

Et Samuel alla se coucher à sa place. L'Éternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois :

- Samuel, Samuel !

Et Samuel répondit :

- Parle, car ton serviteur écoute.

Les langages que nous ne comprenons pas de prime abord !

Voilà les choses que je voulais partager. J’espère que cela permettra à d’autres de comprendre certaines choses. Ne m’envoyez pas les récits vos rêves pour que je les interprète, je vous renvoie vers le Père, il n'a pas besoin de secretaire, il montre toujours directement, il ouvre quand on frappe, nous avons, depuis la Nouvelle Alliance, l'Esprit de Dieu en nous.

 

Luc 11:9-10

Et moi, je vous dis: Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira.

10 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES