Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

arabie-saoudite

 

Riyad | Dans une décision sans précédent, un groupe de scientifiques saoudiens ont conclu que les femmes sont en réalité des mammifères, en leur accordant les mêmes droits que les autres espèces de mammifères tels que les chameaux, les dromadaires et même les chèvres.

 

Le verdict, qui est tombé quelques heures seulement avant la Journée internationale de la femme, est considéré comme « historique » par certains experts et groupes de défense des droits des femmes.

« Ceci représente un gigantesque bond en avant pour les droits des femmes en Arabie Saoudite », en a conclu Jane Austen, porte-parole du Women’s Liberation Action Network. « Il a l’air d’être minime et d’arriver trop tard, mais c’est vraiment un événement marquant pour toutes les femmes de la région », dit-elle, visiblement excitée. « A partir de dorénavant, les femmes seront considérées comme des membres de la classe des mammifères, alors qu’auparavant les femmes partageaient le statut juridique d’objet, semblable à celui d’un poste de télévision. », admet-elle.

 

femme-as

 

Jillian Birch, porte-parole d’Amnesty International, a dit qu’elle est optimiste en rapport avec à l’avenir des femmes en Arabie Saoudite. En effet elles ne sont désormais plus des objets sans âme mais des mammifères à part entière.

 

« Des objets sans âme »

Le verdict récent a complètement chamboulé toutes les lois actuellement en application dans le royaume Saoudien selon Jillian Birch, porte-parole d’Amnesty International.

« Ce verdict montre les progrès incroyables du mouvement des droits des femmes au cours des 50 dernières années, » a t-elle admis dans une conférence de presse ce matin. « Enfin, les femmes ne seront plus simplement considérés comme des objets sans âme, mais comme des mammifères à part entière, avec les mêmes droits que les autres animaux de leur espèce tels que les chameaux et les chèvres, » dit-elle, visiblement très émue. « Les femmes sont encore loin d’être considérées comme 100% humaines, mais leur état s’améliorera considérablement grâce à cette décision ».

 

Un verdict sans précédent

Le verdict, qui est tombé comme une tonne de briques sur l’état saoudien, n’a manifestement pas trouvé le soutien unanime de la part des autorités religieuses et de l’élite politique, ont concédé des experts.

« Cette décision pourrait créer des turbulences importantes dans l’état Saoudien concernant les affaires légales et le système juridique », explique l’analyste politique spécialisé dans le Moyen-Orient, Anthony Bochstein. « Si auparavant les femmes avaient le même statut juridique que d’une chaise ou une table, elles étaient bien plus perçus comme une propriété individuelle. Elles ont désormais un statut équivalent à certaines espèces animales, et ils doivent donc revoir, tout du moins, en l’alimentation, l’abreuvement de cette nouvelle espèce. Il faudra aussi leur conférer un minimum d’attention et de respect, ce qui n’était pas le cas auparavant. », explique t-il.

Selon le groupe d’experts qui a statué sur la question, les femmes sont encore dépourvues d’âme, mais elles possèdent des qualités communes aux espèces de mammifères, ce qui expliquerait leur capacité à procréer et allaiter, ainsi que la raison pour laquelle elles sont équipés de sept vertèbres cervicales, une caractéristique propre aux différentes espèces de mammifères.

 

Source:

New World Order Media, le 10 mars 2016

http://www.nouvelordremondial.cc/2016/03/10/arabie-saoudite-un-comite-de-scientifiques-a-statue-que-les-femmes-sont-des-mammiferes-et-non-des-etres-humains/

Tag(s) : #Divers