Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


Traduit par Hélios sur http://bistrobarblog.blogspot.fr

Richard Cassaro, dont une dizaine d'articles traduit pour le BBB (en particulier celui sur les symboles de l'équerre et du compas de la franc-maçonnerie qui a reçu plus de 64.000 vues) continue ses recherches et nous emmène aujourd'hui en France où la franc-maçonnerie est très active depuis longtemps. Connaissant bien le sujet, il tâche de dissiper les malentendus qui règnent au sujet de cette ancienne société ésotérique mondiale.
 

 

 
                                     Les rois et la kundalini :
                                     symbolisme maçonnique dans l'art 
                                     et l'architecture des rois de France
 
 
 

Traduit par Hélios


Les rois de France, franc-maçons éclairés, ont utilisé le symbole ésotérique de la pomme de pin dans l'art et l'architecture pour représenter le troisième œil (la glande pinéale). C'est mis en évidence dans une série de vases, urnes, pendules et autres formes d'art rococo des années 1700. Les experts en histoire de l'art et des antiquités n'ont jamais interprété correctement ni expliqué ces œuvres. Dans cet article, nous verrons comment ces objets encodent l'un des enseignements spirituels fondamentaux des franc-maçons.


L'article de décembre 2010, "la pomme de pin, secrets occultes dans l'art et l'architecture", résumait plusieurs années de recherches sur la pomme de pin en tant que symbole de la glande pinéale et du potentiel d'ouverture du troisième œil chez l'homme.

Tout en relisant récemment une version primitive non publiée, j'ai retrouvé un passage intéressant que j'avais omis dans l'article original. Cette discussion, que j'expose ici aujourd'hui, montre comment la monarchie française a utilisé le symbolisme de la pomme de pin pour représenter le troisième œil.

On voit ci-dessous la photo d'un magnifique vase de l'époque Louis XVI, que je surnomme "le vase kundalini", car il reflète clairement la tradition hindou du yoga de la kundalini, voie d'éveil vers l'ouverture du troisième œil.

Le vase figure deux serpents, représentation des serpents Ida et Pingala qui s'élèvent symétriquement des deux côtés, ascensionnant vers la pomme de pin (glande pinéale) au sommet, pour activer le troisième œil :

 


Comme je l'explique dans mon livre "Écrit dans la pierre" [Written in stone], le concept d'ouverture du troisième œil par la kundalini est un "secret perdu" de la Franc-maçonnerie, secret qui était autrefois connu de tous les monarques et nobles d'Europe, y compris Louis XVI :
 


Selon la tradition maçonnique, nous avons tous un troisième œil sous la forme de la glande pinéale – symbolisée dans l'art par la pomme de pin – située près du "centre" de notre cerveau. La glande pinéale était autrefois considérée comme un "vestige" d'un organe plus grand, le troisième œil.

Bien que l'idée d'éveil du troisième œil constitua un jour le principe central d'une ancienne religion universelle pratiquée tout autour du globe, cette tradition fut considérée comme "païenne" et devint hors-la-loi avec l'arrivée du christianisme. Elle passa dans la clandestinité en occident ; seuls ses symboles survécurent.

L'un de ces symboles est l'emblème héraldique français le plus célèbre – la Fleur de Lys. Cet ancien emblème, qui fut adopté par les premiers rois de France, les rois mérovingiens, et utilisé ensuite par les monarques qui suivirent, constitue en fait une "feuille de route" sur la manière d'éveiller le troisième œil – une feuille de route cachée bien en évidence.

Le motif de la fleur de lys, "un pétale double flanquant un troisième pétale centré" est parallèle aux canaux Ida et Pingala flanquant le Sushumna central :

 


La fleur de lys affiche une troublante ressemblance avec un autre symbole ésotérique ancien et puissant, le Caducée, emblème iconique largement utilisé par les rois français ainsi que d'autres rois et potentats d'Europe. Le caducée est un autre emblème symbolisant le grand secret maçonnique de l'éveil du troisième œil.

Le caducée, qui nous est familier aujourd'hui en tant que symbole de la médecine, est aussi directement relié au symbolisme du yoga de la kundalini, comme nous pouvons le voir dans cette statue d'une déesse tenant un caducée, sur la façade du château de Versailles :

 


Les serpents jumeaux du caducée symbolisent les serpents Ida et Pingala ; le pôle vertical symbolise le Sushumna et la colonne vertébrale.

Pendant des siècles, les franc-maçons de France ont encodé le caducée dans l'art et l'architecture, utilisant parfois le symbole de la pomme de pin à la place de la "boule" au sommet du caducée en référence au pouvoir d'illumination de la glande pinéale ou troisième œil :

 


Il est intéressant de voir la pomme de pin utilisée de cette manière au sommet du caducée. La beauté de la nature évoquée par la pomme de pin rehausse grandement l'esthétique de ces symboles.

Ce symbolisme est en fait maçonnique dans la mesure où il copie le motif maçonnique classique exposé ci-dessous sur le tablier d'un maçon français du 18ème siècle. Le motif se compose des piliers jumeaux ("Jachin" et "Boaz"), dont l'un est chapeauté par le soleil et l'autre par la lune. Ces deux piliers flanquent un troisième pilier plus grand parfaitement centré, surmonté d'un œil lumineux unique :

 


Notez les parallèles :
Les deux piliers extérieurs de la Planche à Tracer chapeautés par la lune et le soleil correspondent aux serpents Ida et Pingala du caducée.
 
Le pilier central correspond au pôle central du caducée, c'est le Sushumna/colonne vertébrale dans le yoga de la kundalini.

– Le dénommé "Œil qui voit tout" au-dessus correspond à la pomme de pin au sommet du caducée.

Les deux illustrations ci-dessus se réfèrent à l'ouverture du troisième œil de l'homme.

C'est le secret caché du symbole de la pomme de pin dans la Maçonnerie, selon le célèbre auteur franc-maçon du 20ème siècle, Manly P. Hall :

"… La kundalini du mysticisme hindou… est la clef perdue de la Maçonnerie… le feu de l'esprit s'élève le long des trente-trois degrés ou éléments de la colonne vertébrale et pénètre dans la chambre en dôme du crâne… où il invoque Ra (la glande pinéale)… Comme le signifie son nom, la glande pinéale est la pomme de pin sacrée chez l'homme – l’œil unique… "
—Manly Hall, The Secret Teachings of All Ages

Dans le temple maçonnique du 18ème siècle du château de Mongenan, qu'on voit ci-dessous, deux piliers flanquent le "Troisième Œil dans le triangle" au centre. Ils sont alignés avec le soleil et la lune sur les côtés droit et gauche – parallèle parfait du tablier maçonnique montré plus haut :

 


En dehors d'une utilisation du troisième œil dans leurs propres motifs fraternels (planches à tracer, tabliers maçonniques, etc.), les Franc-maçons et les guildes des tailleurs de pierre qui les ont précédés ont encodé ce concept du troisième œil dans l'art et l'architecture, dans les églises, les châteaux et la plupart des cathédrales médiévales gothiques d'Europe.

Ces réalisations franc-maçonniques sont là comme une reconnaissance et une célébration de leur philosophie selon laquelle toutes les anciennes civilisations du monde – et les civilisations primordiales en particulier, les cultures des pyramides – partageaient la même tradition avancée du troisième œil, qui était dans l'antiquité au centre d'une religion universelle.

C'est le secret de "l’œil dans le triangle" maçonnique qui achève une pyramide tronquée, symbole familier aux américains en tant que Grand Sceau des États-Unis ; ce célèbre symbole existe en mémoire de la religion universelle de l'Âge d'Or qui était répandue autrefois sur terre :

 


Le symbolisme du troisième œil en franc-maçonnerie est tout d'abord la mémoire et ensuite l'affirmation de cette tradition ancienne perdue du troisième œil. 
 
La franc-maçonnerie authentique se voit comme un groupe de Cyclopes (des géants au troisième œil ouvert) qui aide de jeunes initiés à ouvrir leur troisième œil pour qu'ils deviennent des êtres plus conscients et mieux équilibrés :

 


Les auteurs et érudits maçonniques déclarent depuis longtemps que les rois et nobles français étaient franc-maçons, mais quelques études ont été entreprises pour montrer comment l'art et l'architecture français révèlent la sagesse maçonnique.

Nous voyons cette sagesse non seulement dans le fauteuil au troisième œil du Grand Orient de France (loge maçonnique) montrée sur la photo ci-dessus, mais aussi dans une représentation similaire d'un autre ouvrage d'art de l'époque Louis XVI, une pendule qui allie le serpent et la pomme de pin :

 


Nous voyons dans le motif de cette pendule le serpent kundalini qui s'enroule autour de la pendule en remontant vers la pomme de pin pour activer le troisième œil. La pendule présente deux cadrans rotatifs superposés en émail indiquant respectivement les heures en chiffres romains et les minutes en chiffres arabes. La langue du serpent donne l'heure.

On trouve ci-dessous d'autres représentations de l'art royal français (la plupart de l'époque Louis XVI) montrant le symbole de la pomme de pin siégeant parfaitement au sommet de chaque objet – référence occulte au pouvoir du troisième œil en l'homme, car le troisième œil nous dote de la capacité maçonnique légendaire du regard intérieur :

 


René Descartes, auteur et philosophe français du 17ème siècle faisait partie de ceux qui considéraient la glande pinéale comme étant le "siège principal de l'âme" et le troisième œil. Descartes attachait une importance particulière à la glande parce qu'il pensait qu'elle était le seul élément du cerveau à exister en tant que partie unique et non comme la moitié d'une paire. La glande pinéale, siégeant précisément entre les deux hémisphères, illustre parfaitement le concept occulte abstrait du centrage par équilibrage de la dualité.

Durant ces dernières décennies, une sorte de "consensus" s'est produit dans les cercles académiques par des chercheurs qui tentent de comprendre l'histoire de la franc-maçonnerie en France. L'interprétation grand public est la suivante :

" La première loge maçonnique de France fut fondée en 1688…"
—Wikipédia
"Au cours de la décennie 1740, une forme originale de franc-maçonnerie accueillant hommes et femmes, connue sous le nom de "maçonnerie de l'Adoption" émergea au sein de la haute aristocratie française, avec comme Grand-Maître la duchesse de Bourbon-Condé, sœur du duc de Chartres."
—Wikipédia

Ces dates sont intéressantes – mais très loin du compte, car la franc-maçonnerie existait en France bien longtemps avant la fin des années 1600 ou le milieu des années 1700 !

Nous le savons parce que c'est au Louvre et à Versailles, deux institutions françaises célèbres, dont les créateurs étaient franc-maçons, que le symbolisme maçonnique français est le plus visible. Le Château de Versailles était l'ancienne résidence du franc-maçon Roi Soleil (1638-1715) et le palais du Louvre, aujourd'hui le siège de l'un des plus grands musées du monde, remonte au 12ème siècle.

L'art et l'architecture du Louvre et de Versailles relient les rois français au yoga de la kundalini franc-maçonne. Voici l'imagerie du troisième œil au palais du Louvre :

 


On voit un cercle solaire géant symbolisant le troisième œil encadré de deux yeux. Le troisième œil est aligné avec la "lumière" du milieu de la pièce, référence à la lumière spirituelle ou illumination par le troisième œil.

En regardant de plus près, comme on le voit avec la photo ci-dessous, à l'intérieur de chaque globe oculaire il y a un profil humain. Chaque profil regarde vers l'intérieur, vers le mur central. Pris ensemble, ces deux profils humains représentent des opposés, regardant symétriquement le cercle solaire centré entre eux deux :

 


Suivant les anciennes traditions de sagesse de l'antiquité, comme celles des anciens hindous et égyptiens, les franc-maçons utilisaient partout ce type de symbolisme d'un troisième œil solaire pour représenter "l'âme intérieure" ou la "lumière divine" intérieure.

D'autres exemples de motifs du symbolisme solaire représentant l'âme intérieure sont montrés ci-dessous, cette fois au palais de Versailles :

 


Versailles est réputé non seulement en tant qu'édifice, mais aussi comme symbole du système de monarchie absolue. Le palais fut élevé sur un modeste pavillon de chasse en brique et pierre qu'avait fait bâtir Louis XIII en 1623. Il fut agrandi par Louis XIV, le Roi-soleil, pour devenir un palais royal, et des jardins paysagers complétèrent l'ensemble.

L'anthropomorphisme du symbolisme solaire à Versailles est clairement voulu pour refléter l'ancienne croyance que le soleil est le symbole de "l'âme intérieure" en nous, ce qui explique comment le soleil est devenu l'élément central d'un rituel et d'une expérience religieuse. J'ai déjà démontré dans mon livre la manière dont les anciens cultes solaires ressemblaient à celui de l'ouverture du troisième œil.

Les détracteurs de la franc-maçonnerie soulignent l'avidité et les excès de la monarchie française à l'approche de la révolution française comme des preuves que la franc-maçonnerie a toujours été dominée par le un pour cent d'une élite à la recherche d'une domination mondiale. Louis XVI, dont nous venons d'admirer l'art de la pomme de pin, fut décapité pour ses excès et son abus des privilèges et du pouvoir. Son épouse, Marie-Antoinette (faussement accusée de la phrase "S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche" en apprenant que le peuple français mourait de faim) fut également décapitée. Parmi les meubles qu'elle laissa, il y avait sa chaise aux pommes de pin favorite :

 


De nombreux détracteurs disent que l'implication de la monarchie française dans la franc-maçonnerie et son obsession des symboles sont la preuve que la franc-maçonnerie est "mauvaise", qu'elle engendre avidité et excès et que le mouvement maçonnique est un outil utilisé par l'élite pour soumettre les masses. Bien qu'il soit certainement vrai que les rois et aristocrates français aient tenté de récupérer les symboles franc-maçons et se les aient réattribués en tant que reflets de leur propre gloire, la suggestion que les Maçons aient conduit les rois français à appauvrir et exterminer les indigents est une interprétation erronée de l'histoire.

La franc-maçonnerie était populaire des deux côtés de la Révolution française, pas uniquement dans la monarchie et parmi l'aristocratie. Il n'y eut pas que les rois et les nobles à comprendre le pouvoir de la franc-maçonnerie et sa pléthore de symboles ; beaucoup de français ordinaires l'ont également compris et furent attirés par la franc-maçonnerie pour les mêmes raisons qui attirent les gens d'aujourd'hui – parce qu'ils sont par essence en accord spirituel ; parce qu'ils savent que la vie a été créée pour des buts plus grands et plus élevés ; parce qu'ils cherchent à découvrir quels sont ces buts ; parce que la religion organisée ne répond à aucune de leurs questions ; et parce qu'ils marchent au rythme d'un tambour différent, poussés par un appel supérieur.

En fait, des autorités contemporaines ont soutenu que les franc-maçons ont provoqué la Révolution précisément parce que ce un pour cent de l'élite mêlé à la couronne de France abusait de ses privilèges et de son pouvoir. En 1797, un physicien et mathématicien écossais célèbre, John Robison (1739-1805), professeur estimé de philosophie à l'université d’Édimbourg et franc-maçon pratiquant, déclarait catégoriquement que les franc-maçons avaient joué un rôle important en mettant à bas le règne corrompu de Louis XVI :

"En 1789… un manifeste fut envoyé par la GRANDE LOGE NATIONALE des franc-maçons… à Paris… à l'attention des loges de toutes les respectables cités d'Europe, les exhortant à s'unir pour soutenir la Révolution Française, pour y rallier des amis, des défenseurs et des subordonnés ; et selon leurs opportunités… pour susciter et propager l'esprit de la révolution dans toutes les contrées."
— John Robison, Proofs of a Conspiracy [Preuves d'une conspiration]
Après la Révolution, des images maçonniques représentant "l’œil-dans-le-triangle" illuminé (le 3ème œil) apparurent partout en France, comme nous pouvons le voir dans ces compositions de l'ère révolutionnaire française :
 


Tout comme sur les planches à tracer et les tabliers maçonniques, l’œil est lumineux, unique et centré. L’œil est flanqué latéralement de deux anges, donnant l'équilibre nécessaire à son éveil.

Comparez les images ci-dessus avec les trois images ci-dessous de planches à tracer maçonniques, où les deux anges représentent les deux piliers, Jachin et Boaz, avec Jachin surmonté du soleil et Boaz de la lune (les deux opposés) :

 


Comme tout mouvement composé de divers éléments et se déroulant tout au long d'un cheminement historique, la Franc-maçonnerie a parfois été correctement associée aux actes d'individus malfaisants, dont certains tentèrent de déformer ses enseignements et traditions pour justifier la répression, l'accumulation de richesse et de pouvoir et même des atrocités comme la torture, l'esclavage et les guerres impérialistes. Ce n'est pas différent en ceci du christianisme, du judaïsme ou de l'Islam.

Dans l'ensemble cependant, les franc-maçons ont été des personnalités de premier plan aussi bien sur le devant de la scène que dans les coulisses dans nombre de moments glorieux de l'histoire : la Révolution Américaine, la Révolution Française et les grands mouvements des droits civiques du 20ème siècle.

On ne peut non plus nier que les franc-maçons ont créé certains des plus beaux édifices et certaines des plus grandes œuvres d'art de l'histoire humaine. Parmi eux, beaucoup se tournèrent vers l'art et l'architecture car leur liberté d'expression au moyen de l'écriture ou du discours était restreinte en raison d'ordres venant d'autorités religieuses ou politiques qui accordaient ou non le permis d'en débattre.

L'un des aspects de mon travail que j'apprécie le plus est de redonner la parole à ceux qui n'ont pu le faire directement pendant leurs années actives en raison de la censure et de l'intolérance religieuse. Bien que la plupart des papes et potentats d'Europe tentèrent de balayer les idées spirituelles inspirantes qui ont créé et nourri la civilisation longtemps avant l'aube de l'histoire écrite, la tradition du Troisième Œil ne disparut pas, mais développa de nouvelles formes d'expression qui lui gagnèrent de nouveaux adeptes à chaque génération.

Nous pouvons parler de l'époque Louis XVI ou de l'ère Barack Obama, mais on ne peut nier la présence tout aussi puissante dans l'histoire et dans notre tradition vivante de ces artisans créateurs d'œuvres d'art aussi impressionnantes que les cathédrales gothiques de France et aussi charmantes que les vases ornés de pommes de pin dont nous avons parlé dans cet article.

 
 

 

 
Tag(s) : #OCCULTISME EXTRATERRESTRES