Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transmis par Elisabeth777

Chers amis, ne confondez jamais la lumière avec autre chose. Ce que nous appelons ordinairement la lumière n’est pas nécessairement la lumière. Beaucoup de ces prétendues lumières ne sont que de la doctrine ou de soi-disant «vérités». Ces choses n’ont aucun effet spirituel en nous.

Il y avait un frère qui aimait beaucoup le Seigneur. Un jour, quelqu’un le rencontra et lui dit: «Je suis si heureux, j’ai découvert la doctrine du péché dans l’épître aux Romains». Ce frère lui répondit: «Mon ami, comment se fait-il que vous n’ayez découvert la doctrine du péché dans les Romains qu’aujourd’hui seulement? Je pensais que vous aviez découvert la réalité du péché en vous il y a déjà bien longtemps?»

Beaucoup essaient de découvrir la doctrine, mais ils n’ont pas découvert les faits. Aussi, cela reste une chose et des paroles mortes. Dans ces choses il n’y a ni lumière, ni vie, ni Christ.

 

Le premier effet de la lumière, c’est de tuer !

Sachons-le, la lumière ne vient pas uniquement pour vous permettre de voir. Ce n’est pas là son but premier. Lorsque la lumière descend, elle aveugle nos yeux. Elle doit, bien sûr, nous permettre de voir, mais cela se produit dans un second temps. Premièrement, la lumière nous rend aveugle. Elle nous conduit à nous prosterner devant elle, avant de nous permettre de voir. Ce qui ne nous courbe pas à terre et ce qui ne fait pas de nous des gens humbles, n’est pas la lumière. Lorsque Paul vit la lumière, il fut précipité par terre et pendant trois jours, il ne vit rien. C’est pourquoi lors de notre rencontre avec la lumière, nous serons tout abasourdis.

Lorsque quelqu’un est dans les ténèbres et perçoit la lumière, il est incapable de voir. Que Dieu manifeste Sa miséricorde à l’égard de ceux qui sont des propres-justes et des vaniteux. Car de telles personnes n’ont jamais connu la lumière. Tout ce qu’ils ont n’est que de la doctrine et de l’information. S’ils avaient vu la véritable lumière, ils auraient confessé:

«Oh! Seigneur, que sais-je? Je ne sais absolument rien!»

Plus grande est la révélation, plus elle met en lumière notre cécité; plus forte est la lumière, plus rude est le coup. La lumière nous humiliera et nous courbera devant elle avant de nous rendre capables de voir. Si nous n’avons pas encore été frappés, humiliés, courbés et réduits à n’être plus rien, nous avons la preuve que nous sommes encore dans les ténèbres, sans posséder la lumière. Que Dieu nous manifeste Sa miséricorde afin que par Sa lumière, Il enlève toute notre propre confiance pour que nous n’osions plus nous confier dans notre savoir et dans notre jugement. Puissions-nous aller à Lui en disant:

«Seigneur, Tu es la lumière. En Te voyant, je réalise maintenant que ce que j’avais vu auparavant ce n’était rien que des choses».

La lumière n’est pas abstraite, c’est quelque chose de concret. Le Seigneur Jésus est cette lumière. S’il est au milieu de nous, la lumière est aussi parmi nous. Il est dommage que dans la vie des croyants, beaucoup trop de choses soient théoriques. Ils ont entendu des choses abstraites sans nombre, qui ne leur apporte que bien peu d’aide sur le plan pratique.

Il y avait un frère qui, lorsqu’il était jeune, avait fait ses études dans l’école d’une mission. Il avait souvent pris part à des réunions chrétiennes. Il avait entendu la doctrine du salut, mais jamais il n’avait rencontré quelqu’un de sauvé et lui-même ne l’était pas. Un jour, il entendit quelqu’un qui prêchait l’Évangile. Le prédicateur était un authentique chrétien, et par le moyen de sa prédication, cet homme fut sauvé. Avant ce moment, tout ce qu’il avait entendu n’était qu’un enseignement abstrait. C’est pourquoi il n’avait pas pu parvenir au salut. Mais, ce jour-là, il rencontra un croyant véritablement né de nouveau et, dans cette personne, il rencontra quelque chose de concret. C’est pourquoi il fut sauvé.

Un frère relatait le fait suivant à propos de l’étude qu’il faisait de la Bible: «Après avoir entendu bon nombre de chrétiens parler de la sainteté, je décidai d’étudier la doctrine de la sanctification. Je découvris, dans le Nouveau Testament, environ deux cents versets traitant de ce sujet. Je les mémorisai et les disposai méthodiquement. Mais je ne savais toujours pas ce qu’était la sainteté; je me sentais tellement vide. Cette situation se prolongea jusqu’au jour où je rencontrai une soeur âgée qui était vraiment une sainte femme. Ce jour-là, mes yeux s’ouvrirent sur ce qu’était réellement la sainteté, car j’avais rencontré quelqu’un qui était saint. Cette lumière fut terrible. Elle m’éprouva beaucoup. Elle ne me laissait aucune possibilité d’échapper à ses effets. Elle me fit voir ce qu’était la sainteté».

Si nous considérons cette expérience, nous pouvons comprendre que la lumière est concrète, vivante et opérante. Si je prêche la doctrine, les gens recevront la doctrine; mais ce sera une chose morte et non pas la lumière de la vie. Si je partage avec les autres la lumière de la vie, non seulement elle éclairera leur vie, mais elle pourra aussi briller à travers eux. Nous devons réaliser que, puisque la lumière fut concrète et pratique dans la vie de notre Seigneur Jésus, elle doit l’être aussi dans nos vies.

Etant une personne vivante, la lumière de la vie nous vivifie lorsqu’elle nous est révélée.

Frères et soeurs, comment se fait-il, qu’après un certain temps, la vérité semble perdre de sa puissance, devenant si faible qu’elle ne peut nous atteindre? La raison en est la suivante: elle est devenue, beaucoup trop, du savoir théologique! Nous devons reconnaître que seul le Seigneur vivant peut engendrer un peuple vivant. Regardons au Dieu miséricordieux, afin qu’Il nous rende capables, de voir de plus en plus, que «les choses» sont mortes et que seul le Seigneur est vivant. Même les choses les plus attrayantes du christianisme sont mortes si elles sont en dehors de Christ. Nous devons permettre au Seigneur Lui-même d’être cette chose-ci ou cette chose-là en nous. C’est alors que tout cela deviendra vivant. Ce sera vivant à la fois pour nous, et pour ceux qui le recevront par nous. Que le Seigneur nous vienne en aide afin que nous tombions à terre devant Lui et que nous puissions vraiment Le connaître.

 

Source (W. Nee)

michelledastier.com

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES