Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pays : Etats-Unis

Nombre de pages : 4

 

 

Je me nomme Joseph, je vais partager avec vous mon expérience de mort imminente.

Soyez patients, je vais d’abord faire le récit de mon enfance, je crois que lorsqu’on donne un témoignage il faut expliquer d’où on vient pour que les autres comprennent son évolution. C’est mon avis.

 

 J’ai grandi dans une famille de 5 garçons, mes parents travaillaient dur à l’usine pour élever leurs 5 garçons.

Lorsque j’avais 13 ans, l'un de mes grands frères de 19 ans, a souhaité rejoindre les marines en partant pour un camp d’entraînement (boot camp) en Caroline du Nord. Il est parti le 1er décembre, le 3 décembre il était mort. Son corps est arrivé le 6 décembre à la maison, le jour où un autre de mes frères fêtait ses 16 ans.

Nous étions à l’école, une voisine étaient venue nous chercher. Ma mère pleurait, un prêtre et des marines se trouvaient chez nous. J’étais dans un état de dévastation, mon grand frère était mort au bout de trois jours loin de la famille, à présent, je détestais Dieu.

Je me suis mis à détester Dieu, à détester le corps de marine et à détester la vie en générale. Peu de temps après, à l’âge de 14 ans, j’ai touché à la drogue. Je fumais de la marijuana à l’âge de 14 ans, la cocaïne deux ans après. Autant dire que le divorce d’avec Dieu était consommé. Je me droguais, j’étais aigri, je détestais le monde, je forniquais.

En 1983, j’avais tout de même obtenu mon Bac. Mais je n’avais aucune orientation pour ma vie. Aucune carrière en vue, j’étais pessimiste.

 

En janvier 1986, j’ai arrêté la marijuana, la cocaïne et l’alcool. Je me disais qu’il y’avait quelque chose d’autre que ça. Je voulais autre chose pour ma vie. J’étais malheureux, je cherchais La Vérité. En juin 1986, j’ai ouvert propre boîte de production, je travaillais au domicile de mes parents. C’était ridicule, j’avais deux VCR et une caméra. Mais j’ai commencé tout doucement ma propre carrière, j’ai eu beaucoup de succès. En septembre de la même année, j’étais propre,  j’avais arrêté le sexe hors mariage, la drogue et l’alcool. Je cherchais quelque chose. 

J’ai ouvert les pages jaunes, j’y ai trouvé une église qui se trouvait dans une autre ville. Le monsieur que j’ai eu au téléphone, m’a dirigé vers une église plus proche.

Je ne savais même pas ce que c’était la repentance, pourtant à ce moment-là, j’étais totalement dans un processus de repentance ayant cessé progressivement de pratiquer les choses du monde depuis déjà un an.

 

Lorsque je suis entré dans cette église pour la première fois, c’était un culte de noël. On a demandé si quelqu’un voulait donner sa vie à Christ, à ce moment-là j’ai senti la présence de Dieu à travers mon corps. Je ne dis pas que tout le monde ressent cela, mais j’ai ressenti Dieu qui travaillait en moi, qui m’aimait, qui savait tout ce que j’avais traversé, y compris le fait d’avoir été violé enfant. De mes 7 ans à mes 13 ans, j’ai traversé des choses difficiles.

Dieu me faisait comprendre qu’il me soutenait, j’avançais vers l’autel où je me suis entièrement donné à Jésus.

Après cela, j’ai rencontré une chrétienne que j’ai épousée. Aujourd’hui je suis divorcé. J’avais donné ma vie à Christ en décembre 1986, en mai 1987, j’ai rencontré cette femme.  En juillet je lui demandais sa main et en décembre nous étions mariés. Elle était baptiste, une chrétienne née de nouveau. 

ça faisait « bien » j’étais né de nouveau, elle aussi alors j’ai trouvé que c’était une bonne idée de se marier. J’ai précipité ce mariage que je n’avais pas porté à Dieu dans la prière. Je n’ai pas consulté Dieu avant de prendre un tel engagement, j’étais un bébé spirituel non averti.

De ce mariage est né deux enfants, le mariage a duré 10 ans. Le divorce a été houleux, j’ai perdu une grande maison. J’avais tout perdu y compris mes finances, bien que le plus important n’ait pas été l’argent. J’ai perdu la relation avec mes enfants, cela m’a beaucoup affecté.

 

Après le divorce, mon entreprise prospérait toujours, je dois vous dire que j’avais des gros revenus. Les affaires décollaient, j’avais deux BMW, deux Harley Davidson, un jacuzzi dans le jardin, une immense maison et toutes les femmes que je souhaitais. A cette époque, j’étais beau garçon, j’avais des abdominaux bien tracés, j’étais narcissique, égoïste, je vivais à ma façon et non pour Jésus. Mais mon pasteur m’avait dit, il m’avait dit que j’étais sauvé de toute façon.

 

Il m’a dit que j’étais sauvé même de mes futurs péchés, et moi je péchais tranquillement sachant que j'étais pardonné d'avance pour tout ce que je faisais. Je voudrais vous dire que c’est un GROS mensonge. Je vous dirai plus tard pourquoi. Mais, ne permettez pas qu’un pasteur ou n’importe qui d’autre vous dise des choses pareilles. Lisez la Bible et vous saurez la Vérité.

 

Pour revenir à l’évolution de mon histoire, je péchais et péchais vraiment comme jamais entre 1997 et 2004 : orgies sexuelles, drogues, alcoo, etc.

En juillet 2004 j’étais en couple avec ma copine officielle et avec laquelle je forniquais en entretenant des rapports sexuels hors mariage. Je ne me suis jamais remarié. Je justifiais mes actes. Je servais le monde. Je ne croyais pas à l’enfer. Je trouvais cela ridicule.

Voilà ce qui m’est arrivé.

25 juillet 2004, je prenais la drogue avec ma copine. J’ai fait une overdose. J’étais dans ce monde à un moment donné, et en deux secondes, j’étais dans une autre dimension. Mon corps était dans le lit, mais mon esprit n’y était plus. Je parcourais la maison allant de pièce en pièce, je me demandais ce qui m’arrivait. C’était extrêmement bizarre. J'étais privé de mon corps, mais errant chez moi. Je voyais mon téléphone, mais je ne pouvais l’utiliser. Je voyais ma porte d’entrée mais je ne pouvais sortir. J’étais un « esprit » sans comprendre ce qui se passait.

Pourtant je savais que j’avais traversé une dimension, je savais que je n’étais plus comme ma compagne que je voyais dans la chambre, j’ai commencé à croire que j’étais mort. Pourtant ce n'était pas encore le cas.

 

Soudain une peur m’a envahie. Je savais que j’étais séparé de Dieu. C’était une peur qui n’est pas de ce monde, tant elle est intense.

J’avais l’habitude de côtoyer des dealers, des bikers et toutes sortes d’individus marginal à la recherche de drogue, je menais une vie à haut risque, je savais ce que c’était la peur, mais là, c’était au-delà de toute chose.

C’était un tourment mental, une prison spirituelle. A un moment donné j’ai regardé une photo de mes enfants, j’ai dit « Je vous aime », j’avais mal, mais je ne pouvais verser aucune larme. Je n’avais aucun amour dans moi, j’étais vide. C’était les ténèbres simplement, l’absence total de Dieu.

Je n’arrivais pas à avoir une pensée joyeuse. Lorsque j’essayais de me remémorer de bons souvenirs avec mes enfants, quelque chose me ramenait immédiatement aux pensées de peur. Il m’était impossible, interdit de revenir à des souvenirs heureux. Dieu m’a montré qu’il n’y a pas de repos dans les ténèbres, la Bible le confirme dans ses Ecritures et je l’ai vécu. Il n’y a pas non plus de notion de temps. Tu es juste là, tu existes. C’était comme un champ magnétique. Je n’étais plus là, d’un moment à l’autre j’étais dans les ténèbres. Je savais pourquoi j’étais dans cette dimension, je savais que c’était à cause de mes péchés. J’expérimentais de plus en plus la crainte, toute ma conscience m’accusait, je savais exactement pourquoi j’étais là, je ne pouvais plus me cacher derrière des excuses terrestres. J’essayais quand je le pouvais malgré tout, de dire :

« Non, ce n’est pas possible, je ne peux pas me trouver ici, le pasteur m’a dit que j’étais sauvé, mes péchés passés et futurs ne comptent plus. Non Dieu m’aime trop pour permettre que je vienne ici »

 

La dimension de ma détresse était proportionnelle aux péchés que j’avais commis, et je le sentais. Je me suis souvenu que j’avais une Bible dans une pièce. J’ai essayé d’ouvrir la Bible, pour parler à Dieu, chercher quelque chose qui puisse me sortir de là, mais les pages étaient vides !!!

J’ai compris ce que voulais dire, la séparation éternelle d’avec Dieu. Je me suis écrié :

"Mon Dieu je suis en enfer !!!"

J’étais dans cet état d’entre deux mondes. Pourtant je savais que c’était le début de l’enfer et je savais pourquoi j’y étais, c’était à cause de mes péchés non pardonnés de ma non-repentance quotidienne, à cause de tous mes « bons péchés », j’irai pour l’éternité en enfer. J’avais si peur.

Je me disais que si je confessais à haute voix, cela scellera ma foi. Je savais qu’une fois sorti de ma maison, c’était le vrai enfer qui m’attendait. J’essayais de rattraper les choses. De m’approcher de Dieu, mais je n’y arrivai pas. Je sais que je n’étais pas encore en Enfer, mais je sais que j’étais dans la première dimension, que j’étais en train de mourir dans le lit et je savais que l’étape d’après était l’enfer. Mais, c’était déjà insupportable, une expérience terrifiante. La séparation éternelle d’avec Dieu c’est quelque chose qui est marqué, enseigné dans la Bible, et l’on n’y prend pas garde.

 

Ce que je veux vous dire c’est que j’ai goûté à la séparation d’avec Dieu. C’est horrible, il n’y a plus de bien, plus de repos, juste un état de peur constante. J’étais prisonnier de cet état. Des tourments sans but, de l’isolement.

Puis j'ai clairement entendu une voix démoniaque me dire :

- Je t’ai eu imbécile !

J’ai vu et lu quelques témoignages de personnes ayant vécu des expériences similaires, lorsque les gens racontent qu'ils ont entendu les démons rire et se moquer humains, je l’ai vécu.

Celui-là riait et se moquait de moi en répétant :

- Je t’ai eu imbécile !

Il riait d’une façon vraiment démoniaque.

 

J'ai senti que je m’approchais de la mort, c’est réel, l’enfer est réel. J’y étais attendu. Ma peur grandissait toujours c’était fini, tout était terreur. J’essayais dans des derniers élans de faire appel à Jésus  : Jésus sauve-moi, s’il te plaît sauve-moi d’ici !

 

Il n’est pas venu me sauver. Il m’a laissé là dans cet état là pour une raison. Il voulait que je me rende compte de ce que ça voulait vraiment dire être oublié par Dieu, que j’expérimente et que j’atteste que l’enfer existe, et qu’elle est faite pour tous ceux qui vivent dans le péché sans se repentir.

 

Soudain, j’ai dit : « Je choisi la vie » !

Je ne savais même pas que c’était dans la Bible, je l’ai su après. Mais je ne sais pas pourquoi j’ai prononcé ces mots : je choisi la vie !

A ce moment je revenais dans mon corps et j'ai eu une vision des gens sur la Terre, je me suis dit : « Seigneur tous ces gens ne se doutent même pas de ce qui existe de l’autre côté ».

 

Nous menons nos vies, nous cherchons des excuses à tout, mais il existe un Paradis et il existe un Enfer. Je n’ai rien vu du Paradis, mais ça m’a suffi d’avoir un petit goût d’Enfer. J’ai la foi, je n’ai pas besoin de voir le Paradis pour savoir qu’il existe.

La plupart des gens savent que le Paradis existe, mais l'enfer est nié. Dieu n’a pas jugé bon de me montrer le Paradis, car dans mon cas, ce n’était pas nécessaire. Je sais que Jésus est réel, qu’il est mort à la Croix pour moi.

 

Lorsque je suis revenu à moi dans mon corps, j’avais froid, je transpirais en même temps, j’étais blanc comme un fantôme selon ma copine. Elle était assise au pied du lit, elle riait en me demandant

- Est-ce que ça va ? tu es couché depuis un moment, on dirait que tu as vu un fantôme !

 

Je l’ai regardé droit dans les yeux, je ne riais pas du tout :

- Ecoute-moi, toi et moi c’est fini ! Nous vivons dans la fornication dans le péché !

 

J’ai ramassé toute la drogue de la maison pour la jeter dans les toilettes cela a pris 20 ou 30 minutes. Je suis resté 2 mois alité. Je méditais sur ce que j’avais vécu, la réalité des démons. Nous ne luttons pas contre des êtres humains, mais contre des démons qui nous détestent.

Puis Dieu m’a dit :

- Jésus est mort pour que tu obtiennes gratuitement le pardon, repens-toi sinon tu iras directement en enfer.

 

C’était puissant, je n’arrivais pas à croire que j’étais revenu de cet état. Dès lors j’ai demandé pardon à toutes les personnes que j’avais offensées par le passé, autant que cela eut été possible je me suis réconcilié avec tout le monde. Je faisais ce qui est bien, ce que Dieu attendait de moi.

Ceci est une part importante de mon témoignage.

3 ans après cela, je me suis rendu au cinéma pour assister au film 140A, c’est le nom du film (?). A un moment un personnage (interprété par John Cuzack) ayant perdu la foi, confronte Dieu dans une chambre d’hôtel et vit une expérience similaire à la mienne. Lorsque j’ai vu cela, j’avais des frissons. Ce film est sorti 3 ans après ma propre expérience !

 

Le plus important vraiment, c’est que lisiez la Bible pour savoir la Vérité, ne laissez aucun pasteur ni personne à l’église ou sur YouTube, vous dire que vous êtes sauvé une fois pour toute et que Dieu ne compte plus vos péchés passés, présents et futurs. Chaque péché compte, et il n’est effacé que lorsqu’on se repent. Le contraire est un mensonge de Satan pour que les chrétiens vivent dans le péché alors que la Bible leur demande clairement de faire le contraire.

 

En 1986, le pasteur m’a dit :

« Joseph tu es à présent sauvé de tes péchés passés, présents et futurs. Le Saint-Esprit t’a scellé c’est pour de bon ».

J’ai cru en ce mensonge, je n’ai porté aucun fruit. J’ai forniqué, je me suis drogué, j’ai été ivrogne, j’ai trompé, j’ai volé, j’ai été un grand pécheur. Et pour le pasteur, j’irai au Paradis ?!

Dieu m’a montré le contraire !!!

Il m’a montré ce que signifiait la mort de Jésus pour moi. Il m’a fait comprendre que sans repentance personne ne va au Paradis.

Prenez mon témoignage comme vous le voulez. Pour ceux qui croient qu’un chrétien puisse aller en enfer, c’est bien, pour les autres lisez votre Bible. Jésus n’a jamais dit que les chrétiens iraient d'office au Paradis, il leur a enseigné à fuir le péché, car il ne veut pas qu’on périsse.

Mon pasteur était en train de m’envoyer en enfer. J’ai cru à son mensonge. Mais c’est fou comment on peut être trompé, en tout cas Dieu est intervenu, cela a changé ma vie, je ne me drogue plus, je ne bois plus, j’éprouve de la joie à servir Jésus, j’essaye de faire connaitre Jésus, je suis un semeur de graines. J’essaye de faire comprendre à ceux qui ont accepté Jésus qu'il faut aussi vivre selon Jésus. Si on pèche il faut absolument se repentir, c’est ce que la Bible enseigne.

 

1 Jean 2:1

Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste.

 

Jean 5:14 

Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit :

- Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t 'arrive quelque chose de pire.

 

Jean 8:11

(…) Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus.

 

Luc 6:46

Pourquoi m 'appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ?

 

Romains 6:23

Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

 

Matthieu 7:22-24

Plusieurs me diront en ce jour-là :

- Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?

Alors je leur dirai ouvertement :

- Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.

C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.

 

Philippiens 2:12

Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent

 

 

 

Témoignage VO:

Tag(s) : #TEMOIGNAGES