Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pendant que la Bible devient un livre « trop extrémiste » pour plusieurs gouvernents, la sorcellerie, elle, est reconnue « patrimoine immatériel »

Rio de Janeiro (Bresil)

 

Le maire de Rio, Eduardo Pães, a signé le décret ce 8 novembre 2016. 

Umbanda, cette branche de la sorcellerie est reconnue comme « patrimoine immatériel » de la ville, au même titre que les écoles de samba, les fêtes en l’honneur de Iemanjà (équivalent de mami watta, déesse de l’eau), etc.

 

Avec les informations de :

GospelPrime

Orishas

Orishas

Du candomblé à l’Umbanda

 

Dieux, déesses et esprits

Comme le vaudou haïtien, le candomblé a ses officiants, les pères ou les mères de saint – pai-do-santo, mae-do-santo – ses initiés, les « fils-du-saint » et ses lieux cérémoniels. La transe et la divination jouent un rôle important. Le panthéon du candomblé est difficile à établir en dehors des divinités les plus puissantes, car le nombre des esprits est considérable et varie selon les régions et les terreiros.

Ces esprits sont appelés orixas. Ils sont souvent doublés d'un saint chrétien et sont associés à des couleurs, à des gestes, à des comportements précis, bref, à des qualités. Au cours des rituels, attirés par les tambours, ils s'incorporent ou « descendent » sur l'initié de leur choix. À chaque humain correspond un orixa, que l'initié découvre et avec lequel il entretient une double relation de protection et d'obligation. En dehors de ces manifestations spectaculaires et collectives, les orixas mènent une existence discrète dans les bois, les pierres, les sources ou autres espaces naturels. Le père des orixas est Oxalá, comparé souvent à Jésus. Oxalá est associé aussi à certaines parties du corps humain, comme le cœur et le système nerveux.

Shangó est le dieu du tonnerre et de la justice. Il peut rendre fou ses « fils ». Il porte une couronne pour marquer sa condition de roi. Sa danse est très agitée. Yemanja est la déesse yoruba de la mer. Elle gouverne la tête, plus précisément le cerveau et le raisonnement. Sa couleur est le bleu clair et sa danse imite les vagues. Ogoun, dieu de la guerre, est en rapport avec le fer, les chemins et les voyages. On peut l'identifier à un soldat romain, avec sa cuirasse et son casque. Il est toujours habillé en bleu.

 

L'umbanda, une modalité métissée du candomblé

Dans les années 1930, le candomblé, considéré comme un culte arriéré, souffrit des persécutions. À la même époque, une modalité « blanchie », l'umbanda, se développa, d'abord à Rio de Janeiro, puis se diffusa dans tout le pays. Cet amalgame de spiritisme et de candomblé désafricanisé est devenu une religion nationale, symbole du mythe du creuset racial et culturel. Du spiritisme, l'umbanda récupérait la croyance en la réincarnation ainsi que la communication directe avec les « guides » ou esprits qui s'incarnent dans les médiums. Mais, à l'instar du candomblé, il est difficile de parler d'orthodoxie et de systématiser les différentes « lignes » qui fragmentent cette religion. Les esprits qui travaillent dans l'umbanda sont divisés en quatre groupes : les caboclos ou esprits des Indiens, les pretos velhos ou « vieux noirs », esprits des esclaves, les Exus et les enfants. Par la présence incontournable d'Exu, l'umbanda se situe dans la continuité du candomblé dont elle incarne la modalité la plus métissée. Si elle accepte les règles de la classe dominante, elle peut aussi, sous sa forme quimbanda, les défier et les contrer. Nous retrouvons-là toute l'ambiguïté de ces cultes de possession.

 

Carmen Bernand

Via : clio.fr

Pendant que la Bible devient un livre « trop extrémiste » pour plusieurs gouvernents, la sorcellerie, elle, est reconnue « patrimoine immatériel »
Pendant que la Bible devient un livre « trop extrémiste » pour plusieurs gouvernents, la sorcellerie, elle, est reconnue « patrimoine immatériel »
Pendant que la Bible devient un livre « trop extrémiste » pour plusieurs gouvernents, la sorcellerie, elle, est reconnue « patrimoine immatériel »

 

Témoignages d'anciens sorciers brésiliens et américano-cubain devenus chrétiens ayant pratiqué ces religions :

 

 

 

Tag(s) : #SIGNES DES TEMPS APOCALYPTIQUES