Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis toujours étonné par le grand aveuglement des chrétiens dans leurs choix de lecture, en perdant beaucoup de temps à lire des choses du monde qui les induisent dans des doctrines non bibliques voire, anti bibliques.

 

 

Pourquoi les chrétiens lisent-ils L'Alchimiste ? - « J’ai présidé quelques messes noires… » – Paulo Coelho

Edward Alexander Crowley ( à Royal Leamington Spa dans le Warwickshire1er décembre 1947 à Hastings), dit Aleister Crowley, et également connu comme Maître Therion, Frater Perdurabo ou The Great Beast 666 (La Bête) est un écrivain, poète, occultiste, tarologue et astrologue britannique.

 

Fils d'une riche famille protestante fondamentaliste, du courant Darbyste, il abjure la foi chrétienne à l'adolescence, après la mort de son père. À Cambridge, il change son prénom d'Edward en Aleister et commence à s'intéresser à l'occultisme. Initié au sein de la Golden Dawn, il s'en détache rapidement pour poursuivre sa propre voie ésotérique, fondée sur une « magie sexuelle » sans tabou. Il dilapide sa fortune au cours de ses recherches qui le mènent partout dans le monde.

 

Il devient rapidement très controversé, tant pour ses mœurs sexuelles[réf. nécessaire] que pour ses idées occultistes, mais aussi pour ses idées politiques. Germanophile, il devient indésirable en Grande-Bretagne avec la Première Guerre mondiale. Il est chassé de Sicile où il s'était installé, après divers scandales. Il continue ses errances. Il meurt d'une crise cardiaque liée à une bronchite chronique due à sa forte consommation de drogues. Il est incinéré à Brighton et ses cendres ont été perdues.[réf. nécessaire]

 

Aleister Crowley est surtout connu pour ses écrits sur l'occultisme, particulièrement The Book of the Law, le livre sacré de Thelema. Crowley était également membre influent de plusieurs autres organisations occultes : l'Astrum Argentum et l'Ordo Templi Orientis. Concernant cette dernière organisation, il participa même à la réécriture complète de ses rituels en fonction de la Loi de Thelema.

 

Source : fr.wikipedia

http://www.telegraph.co.uk/culture/donotmigrate/3562310/Paulo-Coelho-Ive-presided-over-a-few-black-masses-in-my-time.html

http://www.telegraph.co.uk/culture/donotmigrate/3562310/Paulo-Coelho-Ive-presided-over-a-few-black-masses-in-my-time.html

Via : endirectduchaos.com

Qu’ils sont sains ces maîtres à penser… En voici encore un qui fut un proche de l’O.T.O. et donc séduit par la doctrine thélémique d’Aleister Crowley.

 

Voici l’extrait d’un article du Telegraph dans lequel l’auteur Paulo Coelho avoue qu’il a dirigé des messes noires au cours de sa vie. Rappelons qu’il fut un élève de Marcelo Ramos Motta, écrivain brésilien, qui fut à l’origine de l’expansion de l’Ordo Templi Orientis au Brésil, membre de l’Astrum Argentum (ordre magique et donc satanique créé par le mage noire Crowley) et de l’AMORC (ordre de la Rose-Croix).

 

Extrait de l’article du Telegraph :

«They sent him to a mental institution where he received electroshock therapy. In the late 1960s, he became a fully-fledged member of the Brazilian underground, growing hippy hair, doing drugs, and devouring the writings of the occultist Aleister Crowley. He met a singer called Raul Seixas and began writing lyrics for him. Seixas became a huge star, and one of his and Coelho’s biggest hits was called Sociedade Alternativa; soon, kids all over Brazil were singing its catchy refrain – ‘Do what you want/Because it’s the whole of the law/Long live the Alternative Society/The number 666 is Aleister Crowley.»

Traduction :

Ils l’envoyèrent dans une institut psychiatrique dans laquelle il reçut un traitement par électrochoc. A la fin des années 1960 il devint un membre à part entière du milieu underground brésilien. Coupe de cheveux hippie naissante, il se droguait et dévorait les écrits de l’occultiste Aleister Crowley. Il fit la rencontre d’un chanteur nommé Raul Seixas et commença à lui écrire des chansons. Seixas devint une star et l’un de ses plus gros succès écrit par Coelho s’appelait « Société Alternative » ; bientôt, les enfants à travers tout le Brésil chantaient ce refrain « Fais ce que tu veux/Car c’est le tout de la Loi/Longue vie à la société alternative/Le nombre 666 est Aleister Crowley. »

Paulo Coelho : «I’ve presided over a few black masses in my time, sure,’ grins Coelho. ‘I wouldn’t recommend it necessarily, but every young person should allow the flame of rebellion to manifest in some way, because if you don’t see the other side of the coin, you are just a sheep. You’ll have some risky experiences, but everyone knows his or her limits, I believe.»

Traduction :

« J’ai présidé quelques messes noires au cours de ma vie, bien sûr. » Sourit Coelho. «Je ne le recommanderais pas nécessairement, mais toute jeune personne doit se permettre la flamme de la rébellion, parce que si tu ne regardes pas de l’autre côté tu es juste un mouton. Vous connaîtrez quelques expériences risquées, mais tout le monde connaît ses limites, me semble-t-il.»

 

L’oeuvre majeure de Paulo Coelho est son roman L’Alchimiste. Voici quelques détails à propos de cet ouvrage vendu à plus de 65 millions d’exemplaires dans le monde (Wikipédia) :

« La légende qui est à la source de cet ouvrage est celle du fondateur d’une synagogue de Cracovie : Isaac Jakubowicz. Le roman est basé sur une nouvelle de Jorge Luis Borges, Le Conte des deux rêveurs. Le héros de ce court roman est un jeune berger espagnol, Santiago. Lors d’un voyage qui le conduit d’Andalousie aux Pyramides d’Égypte, en passant par Tanger et le désert du Sahara, il découvre sa « légende personnelle » grâce à l’aide d’un roi et d’un alchimiste.« 

 

Chose intéressante à noter, ce passage de Paulo Coelho dans cette institut psychiatrique et ce traitement par électrochoc qui n’est pas sans rappeler les techniques de contrôle mental. Nous ne savons pas si Paulo Coelho fut membre d’une société secrète mais sa déclaration « J’ai présidé quelques messes noires au cours de ma vie, bien sûr. » ainsi que ses affiliations laissent néanmoins quelques pistes. Constatons que derrière bien des succès se cache une part d’ésotérisme. Nous retrouvons fréquemment les mêmes personnages : Karl Kellner et Theodor Reuss (les membres fondateurs de l’O.T.O.), Aleister Crowley et bon nombre de sociétés secrètes comme l’O.T.O., l’Astrum Argentum (ou A∴A∴) ou encore l’ordre des Rose-Croix.

Pourquoi les chrétiens lisent-ils L'Alchimiste ? - « J’ai présidé quelques messes noires… » – Paulo Coelho
Pourquoi les chrétiens lisent-ils L'Alchimiste ? - « J’ai présidé quelques messes noires… » – Paulo Coelho
Pourquoi les chrétiens lisent-ils L'Alchimiste ? - « J’ai présidé quelques messes noires… » – Paulo Coelho
Pourquoi les chrétiens lisent-ils L'Alchimiste ? - « J’ai présidé quelques messes noires… » – Paulo Coelho
Pourquoi les chrétiens lisent-ils L'Alchimiste ? - « J’ai présidé quelques messes noires… » – Paulo Coelho

Via : julielouise.wordpress.com

 

Paulo Coelho, monstre satanique ?

 

Un jour, j’ai reçu en cadeau un coffret de livres de Paulo Coelho. Malgré la minceur du volume, je n’ai jamais pu terminer « L’alchimiste », fable simpliste qui m’a autant émue que « Qui a piqué mon fromage? », une autre histoire idiote qui s’est bien vendue il y a quelques années.

 

Comme plusieurs amoureux de littérature, je suis allergique à Coelho. Quand je demande à quelqu’un ce qu’il aime lire et qu’il me répond « Paulo Coelho » sans nommer aucun autre auteur, je me gratte. Il semble que les livres de Coelho comportent un message évident qui tourne autour de thèmes spirituels dilués au maximum.

 

Sur son site web, l’auteur affirme avoir été influencé par Aleister Crowley lorsqu’il était plus jeune. Ses premiers livres sont marqués par des sujets beaucoup plus sombres que ses « romans ». C’est donc bien plus un occultiste qu’un adepte du New Age.

 

Maintenant, on apprend via un article écrit par un praticien vaudou qu’une biographie de l’écrivain vient de sortir au Brésil, son pays natal. Basée sur des journaux personnels de Coelho, on y apprend qu’il pratiquerait le sacrifice animal, baise sa copine adolescente devant un proche parent paraplégique en plus d’avoir fait un pacte avec le diable afin d’obtenir gloire et argent. Voilà qui explique enfin le mystérieux pouvoir de vente de cet auteur dont les livres sont continuellement gardés sur les tablettes des librairies.

 

Coelho aurait promis à l’auteur de la biographie de lui transmettre ses journaux s’il trouvait le nom de l’homme qui l’avait torturé des années auparavant. Le biographe a réussi et obtenu la clé du tiroir ou étaient gardés secrets les carnets intimes. La biographie, « O Mago » (« un magicien ») n’est malheureusement pas encore traduite. Il semble qu’elle soit prévue pour 2009 en anglais.

 

 

Source :

julielouise.wordpress.com

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES, #OCCULTISME EXTRATERRESTRES