Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages : 2

 

 

J’étais musulmane par tradition, comme la majorité des Algériens, Dieu était pour moi, loin ,  même très loin, l’Islam parle d’un dieu, qui châtie sévèrement, un dieu toujours en colère, un dieu dur, qui n’attend que notre punition en cas d’erreur (si on n’applique pas les enseignements de l’Islam).

 

L’expression : Dieu d’amour, je ne l’ai jamais trouvé dans l’Islam, ni Dieu de paix.

 

Voilà l’atmosphère dans laquelle j'ai été élevée ; mais une chose  a été longtemps  au-dedans de moi, vers la fin de mon adolescence, je m’intéressais à tout ce qui concerne la foi chrétienne, tout se passait dans mon cœur, j’ai aimé Jésus sans presque, rien savoir de lui, j’ai eu un grand penchant envers  l’église, sans jamais chercher pourquoi.

 

 

J’étais très ambitieuse, j’aimais la vie, j’ai voulu réussir à tout prix, je fonçais vers l’avant, je ne reculais jamais, je me suis fait un conte de fée dans ma tête. Pour moi, ma vie devait être remplie de toutes les bénédictions terrestres , et  rien n’allait faire obstacle à mes rêves. Mais il existait une pensée qui me venait souvent à l’esprit, « et Dieu dans tout cela ? » Alors je me disais toujours : « Dieu, je penserai à Lui, quand je m’approcherai de la vieillesse, je veux d’abord vivre ma vie. »

Jusqu’au  jour où, j’ai vu dans un  rêve un fait  qui concerne mon avenir, en l’année 1996 ; Dieu m’avait montré que j’allais vivre une déception amoureuse qui allait me faire souffrir. Effectivement, tout s’est déroulé, tel que je l’avais vu, d’ailleurs cette déception, m’avait brisé.

 

 

Ma conversion au christianisme :

 

Après que j’ai vu que le rêve s’est réalisé, j’ai décidé de remercier Dieu, en me disant : ce Dieu qui s’intéresse à ma vie, je dois le remercier, car il m’a montré qu’il est avec moi.  C’était vers l’année 2000 que j’ai commencé à m’intéresser à Dieu sérieusement.

 

Alors pour le remercier, j’ai commencé à m’intéresser à l’Islam, en appliquant d’une manière très sérieuse tout ce qui concerne cette religion : La prière, cinq fois par jour, le jeûne chaque Mois de Ramadhan et autres rites.

Les années passaient, rien n’avait changé dans ma vie depuis cette déception que j’ai eu,  un vide immense habitait en moi, la mélancolie, l’angoisse, la crainte, la peur de l’avenir ;  je me sentais perdu, la vie n’avait aucun goût pour moi, ni aucun sens, alors pour trouver un apaisement à mon esprit, j’ai voulu m’approcher de Dieu.

 

C’est pour cela que j’ai commencé à creuser dans le coran, d’une manière beaucoup plus profonde, je cherchais des réponses à plusieurs de mes questions : pourquoi la souffrance? Pourquoi vivre ? Pourquoi mourir ? Pourquoi existe-t-il de la différence entre les vies des gens ? Pourquoi Dieu nous avait-Il créé ? etc…

Le coran ne m’avait pas soulagé, il ne m’avait pas aidé à m’approcher de Dieu, ni donné aucune, absolument aucune réponse à mes questions, tout ce que j'y lisais été si mort et froid, rien ne touchait mon cœur, j’ai déduit qu’il est un livre sans vie ni efficacité.

 

Vers Janvier 2002, j’étais de visite chez ma grande sœur, un collègue de travail de  son mari était passé un jour chez eux, ce monsieur est chrétien, il lui avait remis le nouveau testament et un calendrier (la bonne semence).

Mais, elle me les  avait donné à moi, après avoir lu quelques passages, elle m’avait dit que ce qu’elle a découvert dedans est  fait pour moi ; alors j’ai commencé à lire  au même temps le nouveau testament et  le calendrier  la bonne semence. Petit à petit, je découvre que ce livre  et le calendrier sont très intéressants, je trouvais  des réponses à plusieurs de mes questions.

 

La chose qui m’avait énormément touché, c'était La personne de Jésus-Christ, sa pureté m’avait saisi, j’étais émerveillée  par ce qu’il est, je me disais «  mais, cet homme est exceptionnel ! »

Alors, ce que j’ai commencé à faire, (en étant toujours musulmane pratiquante), c’est d’appliquer les enseignements des évangiles qui m’avaient énormément touché et cela c’était pour plaire à Dieu : «  Aimez vos ennemis, donner à ceux qui vous demandent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous haïssent. Etc… ».

 

Je sentais au-dedans de moi que ces paroles été vivantes, elles sortaient d’un cœur pur, alors elles avaient une grande influence sur moi.

Je me sentais débarrassée de ma vieille nature petit à petit, comme si quelqu’un avait pris un ballet pour balayer tout ce qui  est mauvais de mon cœur.

 

Une grande lutte existait au-dedans de moi, une guerre entre l’Islam et le christianisme, mon cœur ne voulait plus croire en le prophète des musulmans, je me disais : « mais comment pourrai-je avoir un tel guide pour ma vie et laisser Jésus de côté », mais pour me débarrasser de l’Islam, ce n’était pas du tout évident.

Cette lutte avait durée trois années, et au bout de ces trois années, à chaque fin d’une  prière musulmane, je m’adressais à Jésus, j’enlevais le nom de Mohamed des versets coraniques que je récitais, je ne voulais plus croire en lui, la situation  était très difficile pour moi, je  vivais dans une famille nombreuse, je me voyais comme une folle, je me posais la question : «  Mais, que ce qui m’arrive ? » Je n’ai jamais rencontré aucun chrétien, la lutte été individuelle. Mais, un jour du Mois de   Janvier 2005, au moment où je donnais un cours à mes élèves, il y eu un tremblement de terre,  tout le monde avait peur, moi aussi j’avais très peur, mais je n’avais pas du tout eu peur de la mort, j’avais très peur de Dieu, je me suis dit, si je meurs aujourd’hui, je suis sûr que je n’irai pas vers Lui, je sentais, qu’il existait une chose qui me sépare de Lui.

 

En sortant du collège, sur le chemin du retour à la maison, j’étais saisi, par une grande inquiétude et  au même temps une colère était au-dedans de moi; Je me disais, pourquoi toute cette peur de Dieu, alors que je suis devenue une bonne personne ?

 

Au-fond de moi-même, une chose me disait, c’est dans l’église que tu trouveras la réponse et la solution ; Et une fois à la maison, je me suis mis à genoux, j’ai crié vers Dieu, en Lui disant : « Aujourd’hui tu vas me dire la vérité, c’est toi qui m’a créé, je veux la réponse, ne me laisse pas comme ça, répond moi, qu'est-ce qui ne va pas en moi ?  Je suis devenue une bonne personne, pourquoi toute cette peur de toi ? »

Avant même de me relever, j’ai eu une vision qui n’avait duré que  quelques secondes, je n’avais pas  saisi exactement ce que s’était ;mon regard avait pénétré le ciel où quelque chose s’est produite et j’ai senti et compris que Dieu me disait : maintenant tu as la  paix avec moi, j’avais la sensation qu’une chose fut enlevée entre moi et Dieu, à l’instant même, j’ai lâché l’inquiétude qui m’avait saisi, c’est en ce moment-là que je suis devenue chrétienne.

 

Le combat a été très rude,  après ma conversion, avec les forces ténébreuses, j’étais très attaquée, au point qu’un jour j’ai dis à Dieu : laisse-moi tranquille, j’étais mieux avant . Alors, Il est intervenu, en me confirmant que je suis dans la vérité, et cela  par un rêve qui  m’avait très encouragé.

 

Au bout de quelque mois, le 1er Juillet 2005, je me suis fait baptisée.

 

Dieu donne la paix et la joie qui  ne dépendent pas des circonstances ; et cela parce que tout ce qui vient de lui est véritable.

 

 

Source :

gideonchampion.com

Tag(s) : #TEMOIGNAGES