Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et si l'ennemi était dans la maison ?

La famille est une institution de Dieu. C'est lui a annoncé que la femme et l'homme formeront une seule chair.

 

Genèse 2:24

C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
 
 

Tout ce que Dieu a établi, Satan aussi appelé destructeur, ou  le voleur, essaye de tout démolir. Toutes les valeurs de Dieu sont démontées une à une par Satan, car c'est là son rôle et son but.

 

Jean 10:10

Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

Et si l'ennemi était dans la maison ?

La famille, source de joie selon la volonté de Dieu, a commencé à être démolie dès les premiers enfants de l'histoire de l'humanité.

 

Le premier assassinat de l'histoire, est un fratricide, un frère qui tue l'autre par Jalousie : Caïn et Abel. C'est dans les familles que peuvent naître toutes sortes de mauvaises choses comme des bonnes.

Mais il faut d'abord regarder Dieu, appartenir à Dieu, au delà des parents de chair et d'os. Ainsi on peut se sentir seul, isolé et même orphelin, alors que nous avons des parents. Mais Nous avons Dieu, celui qui est notre Père suprême, les autres sont des "prêts".

 

Le Diable ne dort pas et il ne perd pas son temps. Depuis, il n'a cessé de s'introduire dans les familles pour les détruire. Aucune famille n'est à l'abri, même dans les familles les plus soudées, le Diable n'attend que le moment où il aura une ouverture pour s'y installer. Comme toutes maladies dangereuses, on l'attrape en une seconde et on ne s'en débarrasse qu'au prix de grands d'efforts.

Et si l'ennemi était dans la maison ?

Nous ne connaissons pas d'avance la durée de notre séjour ici bas. Certains meurent jeunes, d'autres moins jeunes. Nous serons jugés sur l'ensemble de notre vie, même si cette vie se limite à la vie de famille dans le cas de ceux qui meurent jeunes.

 

Nous ne choisissons pas notre famille, nous devons faire confiance en Dieu que ce choix n'est pas un hasard. Chacun de nous aurait pu naître en tant que prince ou princesse dans une famille royale, mais Dieu a choisi chacune des familles dans lesquelles nous nous trouvons.

Chaque instant de nos vies est une bataille et une lutte d'ampleur variée. Lorsque la bible nous dit que nous devons supporter ces choses :

- insultes

- outrages

- détresses

- persécutions

- angoisses

- etc.

 

Il ne faut pas croire que cela concerne uniquement l'extérieur, mais pour la plupart ce sont des batailles à livrer à domicile, avec des gens qui partagent notre propre sang.

Le prêtre Stan Rougier a affirmé que les souffrances sont des convocations à aller au delà de ce que nous sommes.

 

Chaque souffrance est un appel de Dieu. Une convocation à notre propre évaluation.

Et si l'ennemi était dans la maison ?
  • Ma fille, mon fils, je t'ai demandé de tendre l'autre joue lorsqu'on te fera du mal, où en es-tu à ce niveau ?

Matthieu 5:39

Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre.
 
 
 
 
 
  • Ma fille (mon fils) je t'ai demandé d'aimer le travail, est-ce que tu aides dans les tâches domestiques ?

2 Thessaloniciens 3:8

Nous n'avons mangé gratuitement le pain de personne; mais, dans le travail et dans la peine, nous avons été nuit et jour à l'oeuvre, pour n'être à charge à aucun de vous.
Éphésiens 6:2
Honore ton père et ta mère
 
 
 
 
 
  • Ma fille(mon fils) je t'ai demandé de supporter lorsqu'on dira toutes sortes de mal sur toi, où es-tu à ce niveau ?

Matthieu 5:3-8

Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!

Heureux les affligés, car ils seront consolés!

Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre!

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés!

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!

Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!

 

 

 

 

  • Ma fille (mon fils) je t'ai demandé de chercher la paix au lieu de mettre de l'huile sur le feu, où en es-tu à ce niveau ?

Matthieu 5:9

Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!
 
 
 
 
 
  • Ma fille, mon fils, je t'ai demandé de ne pas rendre le mal par le mal, où en es-tu à ce niveau ?

1 Thessaloniciens 5:15

Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous.
 
 
 
 
  • Ma fille, mon fils, je t'ai demandé de prêter et de donner à celui qui demande lorsque tu en as, où en es-tu ?

Luc 6:35-36

35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.

36 Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux.

Et si l'ennemi était dans la maison ?

Chaque situation de conflit doit être une occasion d'appliquer ce que la Parole nous demande, et de grandir par là-même.

Nous grandissons et nous ressentons toujours une grande satisfaction lorsque nous réagissons exactement comme Dieu l'aurait voulu. Ce n'est pas facile du premier coup, mais il faut se forcer pour qu'un jour ce soit naturel et facile.

 

Pourquoi ?

 

Parce que c'est le seul moyen d'appartenir au clan des "fils de Dieu".  Jésus a très bien expliqué que si nous faisons du bien uniquement à ceux qui nous font du bien, nous ne faisons rien de plus que les païens, c'est à dire ceux qui n'héritent pas du Royaume des cieux, le Paradis.

 

Luc 6:31-34

31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.

32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment.

33 Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi agissent de même.

34 Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille.

 

Si nous nous arrêtons uniquement à la logique des hommes, nous ne pouvons pas être fils de Dieu. Nous sommes polis, des gens de bien selon le monde, mais en aucun cas fils de Dieu, car les fils de Dieu créent leur différence lorsqu'ils vont au delà de ce que la norme humaine décrète, au delà de l'ordinaire. Et, seulement là il y a une lumière sur leur front. Sans cette lumière ils font partie du troupeau de la race humaine.

Et si l'ennemi était dans la maison ?

Dieu a affirmé à Paul donc à nous aussi, que sa puissance s'accomplit dans la faiblesse.

Ainsi nous grandissons grâce à nos faiblesses, puisque grandir et rester collé à Dieu à cause de nos souffrances, c'est à dire à cause de ce que les autres nous font ou des circonstances malheureuses de notre vie, est une grâce devant Dieu.

 

1 Pierre 2:20

En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes?
Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu.
 
 

2 Corinthiens 12:7-10

Et pour que je ne sois pas rempli d'orgueil à cause de ces révélations extraordinaires, j’ai reçu une écharde dans le corps, un ange de Satan pour me frapper et m'empêcher de m'enorgueillir.

Trois fois j'ai supplié le Seigneur de l'éloigner de moi,

et il m'a dit: «Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse.» Aussi, je me montrerai bien plus volontiers fier de mes faiblesses afin que la puissance de Christ repose sur moi.

 

Les souffrances sont des opportunités pour s'auto-évaluer et grandir devant sa face, nous avons tous besoin de grandir devant Dieu, d'évoluer, sinon nous ne pouvons entrer au Paradis.

C'est dans la faiblesse que la puissance de Christ se manifeste. Ainsi, lorsqu'il y a souffrance, acceptons cette convocation pour reposer sur Christ et ainsi hérité du Royaume de Dieu.

 

2 Corinthiens 12:10

C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les insultes, dans les détresses, dans les persécutions, dans les angoisses pour Christ, car quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.

Et si l'ennemi était dans la maison ?

Il est important d'entrer dans cette dimension et d'accepter cette façon de penser et d'agir. Car rien n'arrive pour rien et Dieu ne nous laisse jamais affronter une situation que nous ne pouvons supporter. Que ce soit des tentations de la chair, ou des tentations à répondre au mal par le mal, à agir selon notre côté humain, plutôt que par de laisser l'Esprit de Dieu se révéler et agir en nous. L'esprit doit dominer sur le corps.

 

1 Corinthiens 10:13

[ Conclusion: agir pour la gloire de Dieu ] Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine. Dieu est fidèle, et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter.
Combattants pour la foi !

Combattants pour la foi !

Romains 7:14-15, 17-25

 

14 Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis marqué par ma nature, vendu au péché.

15 Je ne comprends pas ce que je fais: je ne fais pas ce que je veux et je fais ce que je déteste.

 

17 En réalité, ce n'est plus moi qui agis ainsi, mais le péché qui habite en moi.

18 En effet, je sais que le bien n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma nature propre: j’ai la volonté de faire le bien, mais je ne parviens pas à l’accomplir.

 

19 En effet, je ne fais pas le bien que je veux mais je fais au contraire le mal que je ne veux pas.

20 Or, si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, mais le péché qui habite en moi.

 

21 Je découvre donc cette loi: alors que je veux faire le bien, c’est le mal qui est à ma portée.

22 En effet, je prends plaisir à la loi de Dieu, dans mon être intérieur,

23 mais je constate qu’il y a dans mes membres une autre loi; elle lutte contre la loi de mon intelligence et me rend prisonnier de la loi du péché qui est dans mes membres.

 

24 Malheureux être humain que je suis! Qui me délivrera de ce corps de mort?

25 J’en remercie Dieu, c’est possible par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi donc, par mon intelligence, je suis esclave de la loi de Dieu, mais par ma nature propre je suis esclave de la loi du péché.

Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES