Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 Septembre 2013

 

 

Il existe des moments dans la vie d'un chrétien, où il se sent totalement perdu.

Le fait d'avoir la foi peut ajouter un certain degré à la confusion, car nous ne pouvons pas "foncer" n'importe comment c'est à dire que même dans la confusion, nous devons conserver intacte notre obéissance à Dieu. Ce sont d'ailleurs encore ces lois qui nous permettent de ne pas aller sur n'importe quel terrain.

 

  • Est-ce de ma faute ou pas si je me trouve dans cette situation ?
  • Ai-je fait tout ce que je pouvais ou pouvais-je encore faire quelque chose ?
  • Est-ce une punition, un avertissement ou une épreuve ?

 

Tant de questionnements qui peuvent nous mener à une crise spirituelle durable. Contrairement à ce que nous croyons, vivre une crise spirituelle, traverser des moments de confusions liées à nos finances, nos amours, nos croyances, est plutôt normal.

 

Dieu est bien au dessus de notre confusion. C'est à dire qu'il ne faut pas croire qu'il entre dans la confusion avec nous, mais plutôt qu'il a des solutions à tout.

 

 

2 Chroniques 16:9

Car l'Éternel étend ses regards sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le coeur est tout entier à lui. (…)

 

En lieu et place des pensées négatives, prenons la situation autrement. Si nous ne sommes pas calmes de nature face aux problèmes, il vaut mieux apprendre à l'être, car nous perdons inutilement du temps et de l'énergie.

 

Psaumes 46:10

(46:11) Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre.

Matthieu 6:33

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

 

Nous ne perdons rien à prendre une pause de quelques minutes, quelques jours ou quelques semaines, pour parler à Dieu, se confier et demander qu'il nous corrige, qu'il enseigne et qu'il nous accorde la sagesse.

 

Luc 10:40-42

Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit :

- Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m'aider.

Le Seigneur lui répondit :

- Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.

 

Pendant que nous le faisons, lui s'occupe de nos problèmes.

 

Luc 12:26

Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste?

Psaumes 72:12

Car il délivrera le pauvre qui crie, Et le malheureux qui n'a point d'aide.
"Ta houlette et ton bâton me rassurent" (repost)

Jacques 5:13

Quelqu'un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu'il prie.
Quelqu'un est-il dans la joie ? Qu'il chante des cantiques.
 
 

Il est nécessaire de parler à Dieu tout au long de notre crise, même si l’envie n’y est pas.

 

Quelques fois quand j'étais petit, j'allais voir ma mère, je m'asseyais et je la regardais ou alors je baissais la tête; je soupirais plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle se rende compte que j'étais triste. Elle finissait par me demander ce qui n'allait pas. Je commençais par dire "rien" parce que je ne trouvais pas les mots, mais au fil de la conversation les mots venaient.

De ce côté là j'ai évolué, je ne soupire plus devant ma mère ni devant mon père je le fais avec Dieu.

J'ai traversé des moments pendant lesquels un mélange d'amour, de haine, d'espoir et de désespoir, faisaient en sorte que je ne voulais pas et ne pouvais pas prononcer un mot, seuls les soupirs sortaient de ma bouche alors que j'avais besoin de m'exprimer.

Cela a duré 3 mois, 3 mois pendant lesquels j'essayais de demander quelque chose, mais l'instant d'après une pensée totalement contraire traversait mon esprit. 

Je l'ignorais jusqu'à ce que je lise ce verset qui m'a énormément soulagé (Romains 8:26). J'y ai appris que le Saint-Esprit pouvait considérer nos soupirs comme des prières et les apporter à Dieu.

 

La Bible a raison, connaître la vérité nous rend libres.

 

Jean 8:32

vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.

 

Cela m'a libéré de la culpabilité que j'avais de ne pas arriver à prier comme j'avais l'habitude de le faire, je me sentais aussi coupable de ma confusion. Quelle perte de temps !

 

Durant des mois j'ai cru m'être éloigné de Dieu parce que je n'arrivais plus à prier avec la bouche.

J'ai su qu'en fait je priais, je n'étais pas seul au monde dans mes pensées confuses et contradictoires. Comme j'ai dirigé ces soupirs vers Dieu, il savait que j'essayais de lui parler.

Dieu a fait l’homme, il a donc aussi tout prévu pour chacune des situations que nous vivons.

 

Romains 8:26

De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables;
"Ta houlette et ton bâton me rassurent" (repost)
"Ta houlette et ton bâton me rassurent" (repost)

Ainsi parce que l’Eternel est notre berger, il a une houlette et un bâton, ce sont des outils destinés à nous recadrer et à nous corriger. Nous devons par là même savoir que même si nous sommes dans l'erreur, Dieu se servira de ces outils, pour nous ramener.

David nous dit dans ce verset que la houlette et le bâton le rassure. C'est-à-dire qu’il sait que même s’il s’éloigne du troupeau, l’Eternel va le corriger et le ramener vers le droit chemin, même si ça peut faire mal.

 

Psaumes 118:18

L’Eternel m’a corrigé, mais il ne m’a pas livré à la mort.

Proverbes 3:12

car l'Eternel reprend celui qu'il aime, comme un père l'enfant qui a sa faveur.

 

Il faut garder une communication avec Dieu, une relation avec lui, pour garantir le fait que même si nous commettons des erreurs, l’Eternel nous ramène en nous tirant par les oreilles s’il le faut.

C’est cela qui est rassurant, pour David comme pour nous. Nous pouvons évoluer avec assurance, car le berger est là.

 

________________

La houlette et le crochet sont les deux outils que l'on peut trouver à l'extrémité d'une longue canne, le fameux bâton symbolique du berger. La houlette est utilisée par le berger qui garde ses moutons au pâturage. Pour ramener les bêtes qui s'écartent du troupeau en paissant, le berger peut jeter des pierres vers celles-ci, qui reviennent apeurées vers le groupe. La partie houlette (petit houe) peut servir à ramasser et lancer, très loin et avec précision, cette pierre ou une petite motte de terre arrachée, tout cela sans avoir à se baisser. La partie en crochet sert à saisir aisément le petit bétail, sans se baisser ni l'effrayer par son approche. La courbe du crochet et son écartement sont conçus pour permettre au berger de se saisir d'une brebis, d'un bélier, d'un agneau, d'une chèvre, d'un bouc ou d'un cabri par la patte arrière, afin de lui administrer par exemple des soins. Ce bâton facilite la marche du pastre et le soulagera de sa station debout par appui du corps en avant, comme un trépied. (Source, mon expérience de berger)

Wikipedia

__________________

 

L'Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien, ni de joies, ni de punitions, mais je serai toujours dans sa maison.

"Ta houlette et ton bâton me rassurent" (repost)
Tag(s) : #DISCUSSIONS BIBLIQUES